Mes Dernières Lectures #5

Dans ma bibliothèque 24 juillet 2016 Laisser un commentaire

Mes Dernières Lectures #5

J’ai toujours autant de retard pour vous parler de mes dernières lectures… d’autant qu’ici je vous présente deux livres qui ont été choisis dans le cadre du club de lecture de ma copine Victoria. Des livres qui correspondent aux éditions de mars et avril – c’est vous dire l’ampleur de mon retard! 

Alors sans plus attendre, passons aux livres, car cette fois je vous en présente non pas trois, mais quatre…

Le Dévouement du Suspect X – Keigo Higashino

« (…) Parce que nous sommes tous les deux happés par les engrenages de la montre qu’est la société dans laquelle nous vivons. Une montre ne peut fonctionner sans engrenages. Les gens ne tolèrent pas que l’on vive seul en suivant ses propres règles. »

Dans ce roman policier nippon, on sait d’emblée qui est l’assassin, et même qui est le complice… Mais avant tout, quelques mots sur l’intrigue – Ishigami est un professeur de mathématiques taciturne et discret, secrètement épris de sa voisine Yasuko. Cette dernière, sans vraiment le faire exprès, tue son ex-mari violent et Ishigami a tout entendu.

Il va donc l’aider à maquiller le crime avec toute la logique mathématique qui lui est propre… mais, motivé par ses sentiments envers Yasuko, aura-t-il pensé à tout?

Il s’agissait pour ma part d’une toute première lecture de roman policier asiatique, un genre auquel je ne m’étais jamais intéressé, moins par désintérêt que par manque d’occasions et je dois dire que c’était une bonne surprise!

Dès les premières pages, j’ai été prise au jeu et happée par l’intrigue, dont on ne peut d’ailleurs manquer de souligner l’originalité. Savoir d’emblée qui est l’assassin ne m’a nullement empêché de vouloir découvrir la suite du roman, habilement construit pour que le lecteur se pose des questions et se prenne d’affection pour Yasuko et son complice, Ishigami.

Mais c’est là que le bât blesse – impossible (ou presque) de ressentir une grande empathie envers ces personnages qui m’ont paru souvent froids, parfois même un peu creux (surtout le personnage de Yasuko) et surtout bien loin de me faire ressentir grande émotion, tout ceci étant sûrement lié à la retenue du style littéraire nippon. 

L’enquête était plaisante à suivre, malgré un style un peu plat peut-être, et le dénouement, certes touchant, surprenant et poignant, ne m’a pas subjugué comme cela a été le cas chez d’autres (serais-je un cœur de pierre?).

Cela dit, c’était un livre que j’ai pris grand plaisir à lire, même s’il ne m’a pas fait vibrer comme j’aime à le faire devant un livre (ou un film) et ça m’aura même donné envie de m’intéresser davantage à l’œuvre de Keigo Higashino!

Et vous, les thrillers asiatiques, ça vous intéresse? Avez-vous lu celui-ci?

Mes Dernières Lectures #5

Address Unknown – Kressmann Taylor

« Does the surgeon spare the cancer because he must cut to remove it? We are cruel. Of course we are cruel. »

Dans ce très, très court roman épistolaire, publié à l’origine en 1933, on assiste à un échange de lettres entre Max, un juif américain et Martin, un allemand qui est récemment retourné vivre à Munich. Les deux hommes, anciennement associés et très bons amis, continuent à s’écrire et regrettent la distance qui les sépare… jusqu’à ce que Martin s’allie au mouvement nazi et ne change de visage, d’idées et de sentiments envers son vieil ami Max.

Ce livre, très court, aura probablement été une de mes lectures les plus percutantes de ces derniers mois – de façon très simple et pourtant ingénieuse, l’autrice aura réussi à pointer du doigt les dangers de l’idéologie nazie et ce avant même que la seconde guerre mondiale n’éclate.

C’est glaçant, puissant et intelligent – résolument un livre à ne pas manquer!

Mes Dernières Lectures #5

Dans les Forêts de Sibérie – Sylvain Tesson

« Rien ne vaut la solitude. Pour être parfaitement heureux, il me manque quelqu’un à qui l’expliquer. »

Entre mémoires d’ermite et carnet de voyage, Dans les Forêts de Sibérie était le livre choisi dans le cadre du club de lecture au mois d’avril et c’était parfaitement de saison… On suit ici Sylvain Tesson durant ses six mois d’aventures solitaires, au bord du lac Baïkal en Russie, entre promenades dans la nature, rêveries solitaires autour du poêle et rencontres alcoolisées avec ses lointains voisins.

Si j’ai beaucoup aimé certaines envolées lyriques, réflexions philosophiques ou passages introspectifs distillés tout au long du livre, il m’est impossible de considérer ce livre comme un vrai coup de cœur. Je me suis parfois ennuyée devant les récits de beuveries entre l’auteur et ses camarades russes et surtout, la monotonie des paysages enneigés de la Russie ne m’ont pas exactement transportée

À défaut de voyager dans l’espace, le livre aura au moins invité au voyage intérieur et à l’introspection et ce sont d’ailleurs les passages que j’ai préférés, tantôt légers et drôles, tantôt plus graves, mais toujours plein d’esprit – j’ai d’ailleurs corné un nombre impressionnant de pages (à défaut d’avoir un crayon sous la main pour souligner mes passages favoris).

Et si, parfois, le caractère de l’auteur agace, il n’en reste pas moins fin observateur du monde et de la société qui nous entoure. C’est donc un livre intéressant, que j’ai aimé lire mais qui ne m’a pas réellement transcendé… Ce qui ne m’a pas empêché de m’intéresser à d’autres livres de Sylvain Tesson!

Et vous, si vous avez lu Dans les Forêts de Sibérie, qu’en avez-vous pensé? 

Mes Dernières Lectures #5

S’abandonner à Vivre – Sylvain Tesson

« Les facteurs sont les messagers du destin. Ils ne distribuent pas le courrier, ils battent les cartes de l’existence. »

Parce qu’il s’agit d’un recueil de nouvelles, pour une fois, je vous partage la quatrième de couverture, peut-être plus efficace que moi à donner une idée du contenu des ces petites histoires…

Devant les coups du sort il n’y a pas trente choix possibles. Soit on lutte, on se démène et l’on fait comme la guêpe dans un verre de vin. Soit on s’abandonne à vivre. C’est le choix des héros de ces nouvelles. Ils sont marins, amants, guerriers, artistes, pervers ou voyageurs, ils vivent à Paris, Zermatt ou Riga, en Afghanistan, en Yakoutie, au Sahara. Et ils auraient mieux fait de rester au lit.

Alors il faut savoir que moi, j’aime follement les nouvelles. Ce format court et percutant à la fois, car souvent riche en retournement de situations et en dénouements surprenants, est aussi rapide à lire… Un avantage non négligeable pour quelqu’un qui manque parfois de temps pour s’imprégner d’un long roman, par exemple.

Quoi qu’il en soit, ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu et j’ai plutôt aimé ce recueil-ci, où l’on retrouve le goût certain de Sylvain Tesson pour la Russie (ou devrais-je plutôt dire le peuple russe?), son style à la fois intelligent et pompeux parfois (même si j’ai l’impression que ce n’est vraiment pas à prendre au sérieux ici) et ses réflexions acerbes sur la société.

Certaines nouvelles sont très drôles, d’autres un peu moins intéressantes, mais dans l’ensemble, ça aura été une lecture agréable et parfaite pour un peu de légèreté entre deux romans!

J’ai particulièrement aimé « La gouttière » (parce que la nouvelle se passe dans ma rue et que j’ai trouvé la coïncidence rigolote), « La lettre » et « La ligne ». Mais je dois dire que j’ai déjà un peu oublié le reste…

Est-ce que vous aimez lire des recueils de nouvelles? Si vous avez des conseils, je suis toute ouïe!

J’espère que cette revue de certaines de mes dernières lectures vous a plu et n’hésitez pas à me donner vos ressentis si jamais vous avez lus certains de ces livres également – c’est toujours intéressant de confronter différents points de vue…

C’est donc doucement, mais sûrement, que je rattrape mon retard dans mes chroniques littéraires, même si, en continuant à lire plus de livres que par le passé, il me semble que je serai perpétuellement en décalage. Et en ce moment, je lis un grand classique, Les Confessions de J.J. Rousseau, de quoi me ramener tout droit sur les bancs du lycée!

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

Passez un excellent dimanche (peut-être au soleil, avec un bon livre?) et je vous dis à bientôt!


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

5

Vous aimerez aussi

Links I Love #109

Links I Love 19 juillet 2016 Laisser un commentaire

Links I Love #109

Après un petit temps d’absence, me revoilà aujourd’hui avec une sélection de jolis articles à découvrir – avouez que ça vous avait (un peu au moins) manqué..?

Ces deux, trois dernières semaines auront eu ce petit goût d’été, ce petit goût d’égoïsme, celui qui m’a fait préférer dormir un peu plus, celui qui m’a amené à pique-niquer à l’ombre des arbres entre amis et à boire du rosé en supportant l’équipe de France (en vain), à la terrasse du café de Saint Sulpice. De toute façon, je vous l’ai déjà dit, ces derniers temps je privilégie la vie réelle à ma vie en ligne…

Chercher un appartement est une problématique plutôt terre-à-terre et, étrangement, ça exacerbe mon côté spontané, comme si je n’avais plus rien à perdre, juste parce que l’ordre établi a été bouleversé. En toute logique, quand j’aurai de nouveau une certaine tranquillité immobilière, ma vie retrouvera un semblant d’organisation.

Et en attendant je profite un peu de ce flottement estival où je ne sais pas tout à fait de quoi demain sera fait. (Quand l’angoisse de ne pas trouver de nouveau toit se dissipe.)(En réalité, j’ai quelques pistes, et même si rien n’est fait, ça me permet tout de même de ne pas céder à la panique.)

S’il y a bien une chose qui s’est imposée ces dernières semaines, c’est ma fascination pour l’Italie… Depuis que j’ai terminé l’Amie Prodigieuse d’Elena Ferrante, un roman (formidable) qui m’a plongé dans une atmosphère italienne à la fois sombre et délicieuse, il semble que ce pays m’appelle. Il ne se passe pas une semaine sans que je me prépare du pesto fait maison (c’est si bon) et tous les jours, grâce à mon amie Laëtitia, j’ai des morceaux d’Italie dans mon téléphone (cette chanceuse y est en vacances!). (Et puis j’ai rencontré un poète italien.)

Je lis toujours un peu plus qu’avant, et si je ne vais pas très souvent au cinéma, c’est surtout qu’il n’y a rien de très intéressant à l’affiche. Et j’ai bientôt fini la seconde saison de Jane the Virgin. (Dont il faudra que je vous parle aussi, bientôt.) Je rêve de vacances au vert mais savoure Paris, sous le soleil, qui se vide doucement de ses habitants… En somme, ça va plutôt bien ces jours-ci, et vous?

1. Passion italienne oblige, je rêve de déguster ces glaces à l’amaretto (une autre de mes passions)(à consommer avec modération bien sûr!). (en anglais) (iheartkatiecakes.co.uk)

2. Un article plein de bienveillance, pour nous apprendre à être heureux pour les autres. À lire et relire. (biobeaubon.com)

3. On reste dans la bienveillance, avec une sélection de livres de développement personnel, choisis par Anne-Solange. Il y en a pour tous les goûts! (cachemireetsoie.fr)

4. Déjà la dernière fois j’avais inclus une recette à base de noix de coco dans ma sélection, mais celle-ci me fait tellement rêver que je ne pouvais pas la garder pour moi… (becomeadinosaur.com)

5. Recette d’un dentifrice blancheur à base de.. charbon végétal. Contrairement aux apparences, ce n’est pas incompatible, croyez-moi. (ole-caliente.com)

6. Trois ans de mariage, de souvenirs et d’amour, contés avec tant de délicatesse et de bonheur dans la plume, ça met un peu la larme à l’œil… (lesmotsailes.fr)

7. On continue de suivre Anne en Egypte, toujours à bord du Steam Ship Sudan et c’est toujours aussi beau! (le-chien-a-taches.com)

8. Camille a trouvé les mots parfaits, ceux qu’on aimerait dire à ceux qui nous ont quittés, perdus de vue, amis, amants, amours et auxquels, pourtant, on pense toujours, un peu, parfois (ou souvent). (les-parentheses.com)

9. Le récit de la première semaine de volontariat à Bali de mon amie Laëtitia c’est un peu comme si on y était et avec de jolies photos en sus! (eleusis-megara.fr)

10. Oh les jolis gifs mignons de Yoyo the Ricecorps! À découvrir, surtout si vous êtes sensible à l’univers de Miyazaki, car les petites bêtes fantastiques illustrées ici semblent tout droit sortir d’un de ses films. (trendymood.com)

11. Toujours lié à mon amour italien, un article moins riche en photos typiques de Rome qu’en détails et ressentis personnels. (en anglais) (byhaleigh.com)

12. On retourne de l’autre côté de l’Europe, avec cinq adresses gourmandes à Londres, desquelles je tâcherai de me souvenir la prochaine fois que j’irai dans la capitale anglaise (et avant le Brexit!). (sarahmenesafraise.fr)

13. Petite vidéo sur l’empathie (et la différence avec la sympathie). À voir! (en anglais)

14. Parmi les blogs que je lis, il y a au moins trois personnes qui sont allées en Irlande récemment, de quoi avoir une dose de verdure conséquente! Ici, le récit du road-trip de la team Mamie Boude (avec de magnifiques photos). (mamieboude.com)

15. Quand Louise décide d’interpréter mon tableau favori à travers une série photo, je ne peux qu’aimer. (misspandora.fr)

16. Parce que je suis quand même très attachée à la littérature plus classique, j’adhère tout à fait aux recommendations de livres à lire cet été que Noémi nous propose ici. (trendymood.com)

Comme vous le voyez, cette sélection est un peu plus longue que d’habitude – il y avait beaucoup de choses à lire après deux semaines d’absence! J’espère en tout cas que cette nouvelle sélection vous a plu et, qui sait, inspiré?

Je vous souhaite une belle journée et un bel été, que vous soyez déjà en vacances.. ou pas!

(la chanson que j’écoute en boucle depuis quelques jours)(love it!)


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

12

Vous aimerez aussi

Dernièrement… au cinéma!

Septième Art 15 juillet 2016 Laisser un commentaire

Dernièrement... au cinéma

Si je ne vous ai pas beaucoup parlé de cinéma ces dernières semaines c’est (entre autres) parce que je n’y ai pas vu de grands films récemment (et que je n’y suis pas allée si souvent non plus).

La définition d’un « grand film » étant propre à chacun, je dirais plutôt que je n’ai vu aucun film qui m’a emportée ailleurs, le temps d’une séance, aucun film qui m’a coupé le souffle, aucun film qui ne m’a touché en plein cœur… (Et pourtant, je suis plutôt bon public.)

Alors parce que j’avais quand même un peu envie de vous parler de cinéma, je vais revenir sur trois films que j’ai vus ces dernières semaines, trois films que j’ai plutôt aimé, mais trois films qui ne m’ont pas inspiré suffisamment pour leur consacrer des articles dédiés…

Love & Friendship

Love & Friendship – Whit Stillman (sorti le 22 juin en France)

Dans Love & Friendship, un film librement adapté de Lady Susan, un court roman épistolaire de Jane Austen (qui ne fut pas publié de son vivant) on suit les aventures de Lady Susan Vernon (Kate Beckinsale) une jeune veuve sans le sou, manipulatrice et séductrice, à travers ses ambitions matrimoniales, aussi bien pour elle que pour sa fille, Frederica…

Si d’habitude je suis toujours (ou presque) conquise par les adaptations cinématographiques des œuvres de Jane Austen, il faut bien dire que Love & Friendship fait figure d’exception tant je me suis ennuyée. (Et c’est assez rare pour le souligner, mais j’ai résisté très fort à m’endormir durant le film!)

Le film avait pourtant commencé de façon plaisante et amusante, à travers les portraits rapides et empreints d’humour de chacun des personnages – à vrai dire, les présentations ont été tellement rapides que j’ai bien eu peur de m’emmêler les pinceaux et de ne plus me souvenir qui était qui!

Mais très vite, le rythme effréné du début s’essouffle et laisse place à une intrigue certes prévisible mais également dépeinte avec maladresse… La mise en scène est d’une grande théâtralité et les personnages déclament leurs dialogues verbeux à la manière d’un livre – de quoi vous assommer aussitôt! De mon côté, le charme n’a pas opéré…

Et pourtant le film brille par sa légèreté, son humour et son sarcasme. Les décors sont beaux, et le bruissement des costumes se mêle parfaitement à l’amusant refrain musical du film.

Mais malgré le soin apporté à la forme, cela ne suffit pas à donner assez de relief au fond qui se perd malheureusement dans le flot verbeux des dialogues qui, par conséquent, m’ont paru un peu artificiels et m’ont semblé enfermer les acteurs dans des postures peu naturelles… (Et sans parler du fait que j’aurais voulu voir davantage Stephen Fry à l’écran!)

Je n’ai donc pas été conquise, malgré quelques éclats de rire et une atmosphère que j’affectionne habituellement… Et vous, vous l’avez vu? Qu’en avez-vous pensé?

Finding Dory

Finding Dory – Disney + Pixar (sorti le 22 juin en France)

Après Finding Nemo (que j’avais adoré et qui me rappellera ad vitam æternam mes années lycée) on retrouve la joyeuse bande sous-marine, Marin, Nemo et Dory dans une aventure qui va cette fois les emmener en Californie (décidément, ces poissons font le tour du monde!) sur les traces du passé de Dory qui cherche à retrouver ses parents…

C’est simple, Finding Dory est probablement le film que j’ai le plus aimé ces dernières semaines – il est drôle, attendrissant et efficace, que demander de plus?

Même s’il n’est pas aussi génial qu’Inside Out par exemple, et que je préfère peut-être encore Finding Nemo, ce nouveau film des studios Pixar est très réussi. Drôle sans jamais être lourd, avec une ribambelle de nouveaux personnages à la fois hilarants et touchants (mention spéciale aux lions de mer à l’accent délicieusement britannique) et un message de tolérance qui ne peut que vous faire chaud au cœur.

Sans oublier qu’il m’a donné envie d’en savoir plus sur ces pieuvres-caméléon que le personnage de Hank campe si bien! (Avouez que c’est fascinant.)

À voir, à tout âge pour rire un peu et sortir du cinéma le cœur léger.

Elvis & Nixon

Elvis & Nixon – Liza Johnson (sortie le 20 juillet en France)

En 1970, Elvis (Michael Shannon) décide de rentre visite au président Nixon (Kevin Spacey) dans l’espoir de devenir agent fédéral et d’obtenir un badge spécial… Mais le président ne semble pas vouloir rencontrer le King avec autant d’ardeur que ce dernier!

C’est en avant-première que j’ai pu voir Elvis & Nixon et comme toujours, j’y suis allée sans vraiment savoir quel était le synopsis, ignorant tout de cette (véritable) rencontre entre Elvis et Nixon il y a bientôt cinquante ans. Mon verdict? C’était bien, mais j’ai trouvé l’ensemble très creux…

Il n’y a aucun doute quant au rythme du film, entraînant à souhait (mention spéciale à la bande-son!) et à l’humour justement dosé. La mise en scène est elle aussi très réussie et soignée. Et enfin du côté du casting, ma foi… Si Kevin Spacey est excellent en Nixon (après tout, les rôles présidentiels lui vont bien) j’aurais voulu en voir davantage que cet aperçu de personnage un peu trop risible pour être vrai.

Quant à Michael Shannon, que je considère être l’un des meilleurs acteurs de notre temps, je ne suis pas entièrement convaincue par son interprétation d’Elvis… Ou plutôt, si, son interprétation était formidable, mais il a donné à Elvis une dimension plus effrayante que séduisante: Shannon n’a définitivement pas le physique envoûtant du King…

Elvis & Nixon est un film à l’absurdité totalement assumée et même si j’ai passé un bon moment, quand je suis ressortie de la salle je me suis demandé ce qu’il fallait en retenir, si le film avait transmis un message quelconque… et j’en suis arrivée à la conclusion que non. Que le film n’avait été qu’une façon de tourner en dérision cette rencontre surréaliste. (Omettant d’ailleurs que Nixon s’est judicieusement servi de cette rencontre pour gagner la sympathie des électeurs du sud du pays…)

Bref, Elvis & Nixon n’est pas déplaisant et ces 24h à l’écran avec deux icônes des 70’s, rythmées par une excellente bande-son (qui ne contient pas une seule chanson d’Elvis d’ailleurs!) sont d’une absurdité parfaitement à la hauteur de la légèreté du film… Mais tant de légèreté fait malheureusement d’Elvis & Nixon un film qui s’oublie bien vite!

Vous me direz ce que vous en aurez pensé si vous allez le voir à sa sortie? Je serais curieuse d’avoir votre avis! De mon côté, je suis assez d’accord avec cette critique, publiée sur le Chicago Reader (en anglais).

Je ne m’attends pas à voir de grands films cet été, mais j’ai quelques titres notés dans un coin de mon agenda, à aller voir, peut-être… Notamment Insaisissables 2 (j’avais beaucoup aimé le premier) dans le genre du blockbuster efficace, Comme des Bêtes dans le genre du film d’animation ou encore Florence Foster Jenkins et Genius dans le genre du biopic (que j’affectionne beaucoup).

Ah et j’ai aussi vu X-Men: Apocalypse (enfin!) et même si c’était chouette de retrouver mes super-héros favoris (et James McAvoy, ne le nions pas) je n’ai pas eu de coup de cœur… Après tout, c’est toujours un peu la même histoire ces films de super-héros! 

Et vous, qu’avez-vous vu au cinéma dernièrement? Un film en particulier à me conseiller?

Je vous souhaite une belle journée et un bon week-end!


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

10

Vous aimerez aussi

Les Jolies Choses #14

Les jolies choses 13 juillet 2016 Laisser un commentaire

Les Jolies Choses

Je crois qu’à force, on pourrait renommer « Les Jolies Choses » en « Les Jolies Fleurs » car il me semble qu’il ne s’est pas passé une seule édition sans que je vous montre des fleurs, d’une façon ou d’une autre… (#passionverdure)

Ici, un joli bouquet que j’ai offert à ma maman quand je suis enfin retournée un petit week-end à la campagne à la fin du mois dernier (et d’ailleurs ça m’a fait le plus grand bien) – en revanche, si je me souvenais du nom des fleurs à l’époque, j’ai aujourd’hui totalement oublié de quelle variété il s’agit (sauf les petites fleurs jaunes, qui sont des alchémilles) alors s’il se trouve parmi vous des horticulteurs qui sauront reconnaître de quelle variété de fleurs sont issues les fleurs blanches de ce bouquet, j’en serais ravie!

Cela fait un moment que je ne vous ai pas écrit… La vie a un peu pris le pas sur le virtuel ces derniers temps. Et puis il faut dire que comme je cherche un nouvel appartement à Paris (d’ailleurs, si vous connaissez quelqu’un, qui connaît quelqu’un, qui… faites moi signe!) j’ai la tête un peu ailleurs et le cœur un peu bouleversé par tous ces changements présents et futurs.

À vrai dire, j’aimerais vous en parler bientôt un peu mieux, mais je vais d’abord vous laisser avec ma sélection de Jolies Choses qui ont jalonné mes dernières semaines… Bonne lecture!

Les Jolies Choses - Écouteurs Sudio

J’ai récemment eu la chance de recevoir les écouteurs Sudio* que je vous présente ici, le modèle Vasa plus précisément et je dois dire que je suis tombée sous le charme de leur design épuré et élégant. Entre un cordon plat (qui évite à ce dernier de s’entortiller dans tous les sens) et ses finitions en bronze, je les trouve vraiment très jolis… pas vous?

Quant au son, il est très clair et agréable et si je trouve parfois les écouteurs intra-auriculaires un peu difficiles à garder en place, ceux-ci ont le chic d’être livrés avec plusieurs tailles d’embouts pour s’adapter au mieux à toutes les oreilles. Si je n’avais qu’une chose à redire, ce serait à propos de la longueur du cordon que je trouve un tout petit peu trop long à mon goût…

Ah et le petit plus c’est aussi la jolie pochette qui accompagne les écouteurs, pour pouvoir les ranger soigneusement sans les abîmer au fond de vos poches !

Si jamais ces écouteurs (ou d’autres modèles) Sudio vous plaisent, vous aurez -15% de réduction sur le site avec le code WHATEVERWORKS (code valable jusqu’au 31.07.2016) – pratique pour (vous) faire un cadeau, non?

Ma copine Lucile a lancé depuis peu sa campagne de crowdfunding pour son projet de magazine de mode alternatif Amour, et je ne peux que vous encourager d’aller découvrir de quoi il s’agit (et de contribuer à sa campagne!) – mais je vais tout de même vous en toucher deux mots…

Amour sera à la fois un magazine de mode en ligne (et papier un jour, qui sait..), aux éditos photo chics et contemporains, et à la fois un online shop qui proposera à la vente les vêtements utilisés dans les éditoriaux… parce qu’il s’agira de pièces vintage, soigneusement sélectionnées par Lucile et ses acolytes. Plutôt cool, non?

Une belle idée, qui va à contre-courant de la mode jetable et qui remet au goût du jour les belle matières et les vêtements de seconde main qui ont du vécu. N’hésitez pas à aller jeter un œil à la page du projet, bien plus détaillée que mon rapide résumé.

Que pensez-vous de ce projet? Je vous encourage aussi à partager la campagne autour de vousspread the love!

Les Jolies Choses - Kapten & Son

La petite dernière dans ma collection de montres, c’est ce modèle de chez Kapten & Son* que j’ai choisi avec un bracelet en toile, un peu blue jean, qui s’accorde à merveille à ma garde-robe aux cinquante nuances de bleu… 

Est-ce qu’elle vous plaît? Connaissiez-vous Kapten & Son? 

Les Jolies Choses - Monsieur

Petit interlude félin, avec cette petite photo de Monsieur, le chat le plus gentil au monde…

Les Jolies Choses - Elufée

Il y a quelque temps, la douce Elodie, créatrice de la marque Elufée, m’a proposé de me faire découvrir son travail à travers un bijou que j’aurai choisi au préalable. Il faut savoir qu’Elodie travaille avec des chutes de cuir qu’elle récupère auprès de créateurs ou de vêtements de seconde main, recyclant ainsi des morceaux de cuir qui auraient sinon fini à la poubelle…

Sauf que de mon côté, bien que je ne sois pas vegan et que je continue à porter certains accessoires en cuir, je préfère toujours, si possible, me tourner vers des alternatives sans matières animales et c’est pourquoi, après en avoir discuté avec Elodie, j’ai accepté son offre, sous condition d’un bijou en matière naturelle, ici en l’occurence en cuir de liège

Et je suis absolument ravie du résultat! D’autant plus que la forme de ces boucles d’oreille me rappelle un peu la forme d’une abeille… vous ne trouvez pas? (Je vois des abeilles partout…)

Les Jolies Choses - Elufée

En plus d’être jolies, douces et vegan, ce sont aussi des boucles d’oreilles qui sont faites à la main, en France et ça c’est chouette aussi! Si les créations d’Elodie vous plaisent, retrouvez-les sur Dawanda et suivez également Elodie sur son blog où vous pourrez suivre son actualité.

Quant à moi, je vous conseille de garder un œil sur mon compte Instagram, il se pourrait qu’un petit concours voie bientôt le jour…

Est-ce que les créations Elufée vous plaisent? Vous connaissiez l’existence du cuir de liège? 

Les Jolies Choses - Paperblanks

Pour accompagner ma housse d’iPad mini, on m’a récemment fait parvenir un joli carnet Paperblanks*, de la collection Le Gascon, que je garde précieusement de côté avant d’en noircir les pages… (Vous aussi vous collectionnez les carnets vierges?)

Je ne sais pas encore s’il sera destiné à se voir noirci de mes pensées les plus intimes ou de mes ébauches de fiction (je vous l’ai jamais vraiment dit, mais je rêve d’écrire), mais je sais qu’il sera bien plus qu’un carnet destiné à mes listes diverses et variées…!

Les Jolies Choses - Paperblanks

Si jamais vous souhaitez (vous) offrir un carnet Paperblanks, vous disposez de -10% de réduction sur vos premières commandes, sur l’e-shop de la marque avec le code WELCOME.

Ce morceau de John Rutter, premier mouvement de sa Suite Antique, est le morceau classique que j’écoute en boucle depuis quelques jours… Il m’évoque tant de choses à la fois – une après-midi à la campagne, du temps de Jane Austen, une promenade à Versailles, à la cour de Louis XIV… mais toujours quelque chose de bucolique, d’un autre temps, entre mélancolie et légèreté.

Bref, écoutez ce morceau. (Et dites-moi ce que ça vous évoque!)

Les Jolies Choses - Healthy Vegan

Si je ne suis pas une grande cuisinière (je mange – comme tout le monde – toujours un peu la même chose) j’aime énormément manger (j’ai tout le temps faim..) et à l’occasion de la sortie de la dernière bible vegan de Marie Laforêt, j’ai craqué et me suis offert l’ouvrage pour me donner quelques idées quant à la cuisine dite healthy.

Mais attention, ici point de recettes « détox » ou de promesses d’ingrédients minceur – juste des bonnes idées, simples à utiliser au quotidien, pour apporter un peu de diversité à son alimentation, tout en découvrant des ingrédients et des façons de cuisiner plus saines.

Je l’ai simplement feuilleté pour l’instant (ces dernières semaines m’ont amené plus souvent à prendre des makis à emporter qu’à cuisiner…) mais j’ai déjà noté des tas de bonnes idées à essayer, bientôt, quand j’aurai le temps (et qui sait, un four!)(déménager peut aussi présenter des avantages…). Si vous voulez en savoir plus sur cet ouvrage très chouette et très complet, rendez-vous sur le blog de Marie!

Et vous, déjà adeptes de la cuisine de Marie Laforêt? 

Sur ce, je crois que je vous ai tout dit, du moins pour l’instant… Tout ceci devient redondant, mais j’aimerais trouver le temps de vous parler de livres, un peu de cinéma peut-être et puis aussi vous raconter Lisbonne (mais pour ça, il faut que je prenne mon courage à deux mains et traite les photos), ainsi que ma visite des jardins Weleda la semaine dernière. (C’était si joli!)

Beaucoup de choses à faire, si peu de temps! (Sans compter qu’il faut que je trouve un appartement…)

Mais je vais tâcher de revenir vous écrire bientôt et en attendant, je vous souhaite une belle journée!


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

*Les articles marqués par une astérisque m’ont été offerts par la marque.

19

Vous aimerez aussi

Links I Love #108

Links I Love 28 juin 2016 Laisser un commentaire

Links I Love

Les semaines passent et, comme d’habitude, ne se ressemblent guère, si ce n’est dans ma régularité à partager avec vous mes « Links I Love », une chose qui continue à m’étonner de moi-même. (Non parce qu’à part cette catégorie, je n’arrive pas à m’imposer quelconque rythme de publication sur le blog… La vie prend le dessus!)(Et tant mieux.)

À J+15 de ce moment où j’ai appris qu’il fallait que je déménage bientôt, je ne me suis pas encore plongée dans les annonces d’appartements (sinon je pleure) mais je pense déjà aux divers tris que je vais effectuer, de quels livres/vêtements je vais me séparer, tout en rêvant d’un nouveau chez-moi… J’essaie de voir les choses du bon côté, et quitter Saint Michel n’aura pas que des mauvaise côtés. We’ll see.

Je vous l’avais dit, j’ai passé le week-end au vert, avec ma famille, que je n’avais pas vue depuis près de trois mois (soit un assez long moment pour nous) et c’est, évidemment, passé trop vite. Il n’a pas fait très chaud, mais presque beau, juste assez pour lire un peu au soleil avec ma sœur et se promener un peu, tout en cueillant des fleurs des champs…

J’ai mangé beaucoup trop de pâtes (mais c’était si bon!) et retrouvé mes chats de là-bas. Et puis j’ai fini l’Amie Prodigieuse d’Elena Ferrante, et c’était un vrai coup de cœur – je vous en parlerai, un jour. J’ai un peu oublié le temps, fait des drôles de rêves dans mon lit géant et eu dix ans de nouveau en faisant le pitre comme je sais le faire (quand je suis en famille). Tout ça jusqu’au dimanche soir, où le blues m’a rattrapé…

Rentrée lundi matin, dans la grisaille et le froid, j’ai dormi un peu dans le train, j’ai traîné les pieds… jusqu’à ce que je me souvienne que, non, au fond, ça ne servait à rien. Et puis j’ai fini la soirée à chanter sur du Britney et du Céline dans mon salon, et tout allait bien. (…)

En somme, en ce moment j’ai l’impression de vivre encore plus au jour le jour que d’habitude. Je ne vais pas assez au cinéma, mais je lis beaucoup (plus qu’avant du moins) et je vais boire des verres avec mes amis. (Quand je ne suis pas devant Jane the Virgin, sous mon plaid…) Life ain’t bad.

Sur ce, je vous laisse avec ma sélection de la semaine, pleine de jolis voyages et de réflexions qui m’ont touchée…

1. De jolis souvenirs de l’Australie par May, de quoi donner envie de prendre un billet simple pour l’Australie! (vie-de-miettes.fr)

2. Ma passion pour le chai tea latte est sans limites, sachez-le. (makemylemonade.com)

3. Petits conseils pour ceux qui souhaiteraient se mettre à apprendre une langue étrangère. (biobeaubon.com)

4. Un joli mariage à Cuba avec le pari fou de laisser quelqu’un s’occuper de la décoration à sa place… Surprise! (leblogdemadamec.fr)

5. Sarah et moi on partage une passion pour la noix de coco… même si je pense qu’elle me surpasse largement! En tout cas ce cake coco m’a l’air divin, rien de moins. (sarahmenesafraise.fr)

6. Découverte d’une chouette illustratrice sur le blog de Noémi. (trendymood.com)

7. Encore plus que la tenue de Lisa, c’est le lieu du shooting qui m’a plu, à savoir la Philarmonie de Paris. C’est pas mal, après tout… (makemylemonade.com)

8. Un « breakfast sandwich » avec de l’œuf et des champignons, moi je prends! (en anglais) (athoughtforfood.net)

9. En tant que mamie à temps partiel, je me suis pas mal retrouvée dans cet article de Pauline… (uninvincibleete.com)

10. Léa nous parle très bien du fait de vivre avec un blog et non vivre pour un blog. Pertinent et plus que jamais d’actualité (en tout cas pour moi). (becomeadinosaur.com)

11. Ma copinette Louise nous parle de ses dix mois de yoga.. et ça donne envie de s’y mettre! (cherrylouise.blogspot.fr)

12. Charlotte nous donne ses conseils pour photographier moins (et mieux) pour profiter plus (de ses vacances par exemple) – une réflexion qui rejoint les miennes lors de mon séjour à Londres (où je jonglais entre mes appareils et étais plutôt frustrée qu’autre chose… et où j’ai fini par ne pas prendre beaucoup de photos) (charlottebocquet.com)

13. On termine avec ce premier article de Juliette sur la Norvège.. et OH MY, que c’est beau! (jenesaispaschoisir.com)

Est-ce que cette nouvelle sélection vous a plu? Par ailleurs, je me demandais.. est-ce que vous lisez beaucoup de blogs l’été? Ou est-ce que vous êtes trop occupé(e)s à vous prélasser à la plage…?

Je vous pose cette question car je me demande quel rythme de publication adopter cet été (concernant cette rubrique, car on est d’accord, je suis bien plus irrégulière par ailleurs…) sachant qu’il sera, je pense, inévitable que je ferai moi-même une pause à la fin du mois d’août (déménagement et vacances obligent). Dites-moi tout!

Je vous souhaite une belle semaine et vous laisse avec ce morceau qui m’envoûte un peu depuis quelques jours…


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

14

Vous aimerez aussi