Un week-end à Venise

Laurelas21 octobre 2020
Venise

Alors que le monde entier est plus ou moins confiné, d’une façon ou d’une autre et que beaucoup n’ont sans doute pas dépassé leurs frontières depuis longtemps, j’ai pensé qu’il était enfin temps de partager quelques images de mon petit séjour à Venise… il y a déjà deux ans !

J’ai souvent évoqué l’idée de partager quelques photos sur Instagram, mais ce joli week-end en amoureux méritait bien un article sur mon blog. (d’autant plus qu’Instagram, son algorithme et sa course à la nouveauté aurait sans doute fait oublier mes photos un peu trop vite…)

Quand je revois ces photos, j’ai l’impression de plonger dans une autre vie – à cette période je travaillais encore en tant que salariée, je vivais encore seule avec Fanfan, Romain et moi formions un tout jeune couple et puis, évidemment, aucun coronavirus ne menaçait le monde.

La nostalgie m’emporte souvent en ce moment, mais là n’est pas le sujet après tout…

C’est donc il y a deux ans, exactement, que Romain m’a fait découvrir l’Italie pour la première fois (un comble pour une mangeuse de pâtes de mon acabit !) avec ce long week-end à Venise.

Je me souviens de la douceur qui y régnait, du bonheur d’avoir profité d’un temps estival tandis que Paris devenait de plus en plus automnal, de mon émerveillement face au charme de la ville et de ses canaux (que j’ai sans doute presque tous photographiés), des bonnes choses qu’on y a mangées, et des balades dans de toutes petites rues désertes…

Comme c’était il y a deux ans, j’ai sans doute oublié certains détails, mais ça ne rend pas moins doux le souvenir de ce séjour.

Côté hébergement, je ne me suis occupée de presque rien, et c’est Romain qui a déniché le boutique-hôtel DD724 qui est idéalement situé dans le quartier du Dorsoduro.

Notre chambre donnait sur un petit canal très calme, et l’hôtel était plutôt bien placé pour mener toutes nos excursions à pied (je crois que mis à part pour aller à l’île de Burano et à l’aéroport, on n’a pris aucun autre vaporetto).

Santa Maria della Salute
Santa Maria della Salute

Et juste à côté de l’hôtel : la basilique Santa Maria della Salute et cette petite échoppe qui vendait des parts de pizza, qui étaient parfaites pour rassasier notre faim après le voyage.

À savoir que les pizzas ne sont pas tout à fait une spécialité de Venise, notamment parce que les feux de bois sont interdits dans la ville et que du coup, historiquement, les pizzas n’étaient pas vraiment au menu !

Pas de panique cependant, vous en trouverez quand même un peu partout, notamment chez Rossopomodoro non loin de la Place Saint Marc, où nous avons dîné un soir, mais je n’ai pas adoré leurs pizze, la pâte étant trop épaisse à mon goût… (mais bon, j’étais prévenue, vu qu’ils se targuent de leurs pizzas façon Napolitaine !)

Basilique Saint Marc
Palais des Doges

De l’autre côté du canal, il y a bien sûr le quartier le plus visité de la ville, avec la Place Saint Marc et ses pigeons, la Basilique où se pressaient les touristes (malgré la basse saison !) et le Palais des Doges.

Un peu comme quand on évite les Champs-Élysées à Paris, on ne s’est pas trop attardé dans le coin, même si fouler la Place Saint Marc vaut assurément le coup d’œil…

Un de mes souvenirs favoris de ce séjour aura été d’entendre, un soir en rentrant du restaurant, un des groupes de musique qui joue dans un des cafés de la place, jouer un air de Rondò Veneziano que je connaissais et qui m’a rappelé mon enfance… écouter du Rondò Veneziano à Venise, je l’ai fait ! (et si vous ne connaissez pas ce groupe des années 80-90′ qui reprend des thèmes classiques avec un twist, euh électro, eh bien je vous renvoie à une petite playlist avec quelques uns de mes morceaux favoris)

Côté restaurants, il y en a deux que j’ai beaucoup aimés durant le séjour et dont je vous mets les adresses ci-dessous.

Al Vecio Marangon
Calle Toletta
Sestiere di Dorsoduro

C’est là-bas que j’ai pris cette photo ci-dessus de tagliatelle al pesto (ma grande passion) et c’était très bon, d’autant plus que le cadre du restaurant était très chaleureux.

Trattoria da GiGio
Rio Terà S. Leonardo, 1594

L’autre chouette restaurant, où on a mangé un midi par hasard c’était cette trattoria où j’ai le souvenir d’une melanzane alla parmigiana et d’un tiramisu à tomber.

De façon générale, on mange plutôt bien à Venise et si les fruits de mer sont souvent à la carte au vu de la proximité de Venise avec la mer, il est très facile d’y manger végétarien (comme partout en Italie je présume).

Si vous projetez d’aller à Venise un jour, j’ai quelques autres adresses, pour la plupart non testées, mais glanées sur d’autres blogs notamment, sur ma carte Mapstr.

Le Grand Canal côté pile
… et côté face

Trois jours à Venise ça passe très vite mine de rien et c’est peut-être pour ça qu’on n’a pas mis un seul pied dans ses musées, trop curieux de se promener dans ses ruelles pittoresques, entre deux arrêts purement touristiques (comme ces photos du Grand Canal ci-dessus, ou une traversée du Pont du Rialto, même pas pris en photo tant il était pris d’assaut !).

Ah et côté glaces, on a mangé les meilleures chez Gelato di Natura (il y a plusieurs adresses dans la ville) – ne les manquez surtout pas si vous êtes dans le coin !

On est aussi allés dans la fameuse librairie Acqua Alta, cette librairie où les livres ont élu domicile dans d’anciennes gondoles en cas de montée des eaux. On y a aussi croisé des chats (et encore beaucoup de touristes, décidément cette ville doit être impraticable en haute-saison !).

L’Île de Burano

Si vous êtes à Venise, vous pouvez également vous aventurer sur l’une des îles colorées qui l’entourent, les plus connues étant Murano (connu pour ses artisans du verre) et Burano (plutôt célèbre pour ses dentelles) qui est un peu plus loin au nord de la ville.

De notre côté, on a jeté notre dévolu sur l’île de Burano, plus grande, où on a passé une agréable fin de journée, à admirer ses façades chatoyantes, à manger une glace, puis boire un spritz (une autre spécialité vénitienne) et enfin, assister au coucher de soleil sur la lagune

Je vous laisse découvrir tout ça par vous-même !

C’est sur cette note que je vous quitte, en espérant que cet article mi-guide de voyage, mi-souvenirs vous a plu et fait voyager un peu !

De mon côté j’ai beaucoup aimé replonger dans ces souvenirs d’Italie qui m’ont donné envie d’aller visiter d’autres villes et régions de ce pays que j’aime tant de loin depuis si longtemps (et pas uniquement à cause de ses pâtes et pizze !) – en espérant que ce soit bientôt possible, avec légèreté et sans masques de préférence…

Et vous, est-ce que vous avez déjà visité Venise ?

Belle journée et à très vite !


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci !

11

Commentaires (10)

  • Azilis

    21 octobre 2020 at 13h33

    Merci beaucoup pour cet article, très agréable à lire et à regarder ! C’est une chance d’avoir pu y aller hors saison, c’est la première fois que je vois des photos de Venise sans trop de touristes :)

    1. Laurelas

      9 novembre 2020 at 16h44

      Merci, c’est gentil, contente que ça t’ait plu :) et oui, hors-saison, mais en octobre quand il fait pas encore trop froid (et on a vraiment eu du beau temps) c’est, je crois, la meilleure période pour y aller !

  • Romain

    22 octobre 2020 at 11h20

    Les photos sont sublimes, j’aime beaucoup celle avec le joli chat. ^^
    Et j’adore les maisons colorées. :)

    1. Laurelas

      9 novembre 2020 at 16h43

      Merci beaucoup ! Oui, Burano c’était vraiment une chouette balade :)

  • Lucie

    22 octobre 2020 at 23h46

    Tes photos sont très belles, elles donnent vraiment envie d’aller à Venise!!
    Merci beaucoup pour ce récit :)

    1. Laurelas

      9 novembre 2020 at 16h42

      Merci à toi, c’est très gentil :)

  • Laëtitia

    23 octobre 2020 at 9h52

    Quelles sont jolies tes photos, ça donne très très envie de prendre un train illico en direction de Venise – et figure-toi que je n’y suis jamais allée… Il faudra y remédier un jour et en attendant, je note tes bonnes adresses car j’ai entièrement confiance en tes goûts en matière de cuisine italienne :D

    1. Laurelas

      9 novembre 2020 at 16h42

      Huhu, y’avait aussi un restaurant végane dont Juliette avait parlé qu’on aurait voulu tester, mais il faut limite réserver avant même d’arriver à Venise pour espérer y manger ! Je suis sûre que le charme de la ville, surtout hors des sentiers battus, te plaira aussi :)

  • Julie

    25 octobre 2020 at 18h47

    Tes photos de Venise me replonge dans ma lune de miel à Venise d’il y a presque 2 ans aussi :-)
    Comme toi, nous nous sommes peu attardés sur la Place Saint Marc, et le reste de Venise nous a charmés !

    1. Laurelas

      9 novembre 2020 at 16h41

      Oh Venise pour une lune de miel, quelle jolie idée :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Links I Love #171

Article suivant

Links I Love #172