Yves Saint Laurent

Septième Art 4 février 2014 Laisser un commentaire

Yves Saint Laurent

Il était temps que je vous livre mes impressions sur Yves Saint Laurent, un film retraçant quelques années de la vie du célèbre couturier, de ses débuts, timide et inconnu jusqu’à l’époque où il est au sommet de sa gloire. Et ce que je peux déjà vous dire, c’est que c’est un film que j’ai beaucoup aimé.

Pour situer un peu l’intrigue, dans Yves Saint Laurent on découvre le couturier en herbe juste avant qu’il ne prenne la direction artistique de la prestigieuse maison Dior, à tout juste 21 ans… Et juste avant qu’il ne rencontre Pierre Bergé, celui qui l’accompagnera tout au long de sa vie.

Ensemble, ils fondent la maison Yves Saint Laurent, prêts à révolutionner le monde de la mode, et ce malgré les nombreux démons intérieur du jeune et talentueux Yves…

Yves Saint Laurent

Centré davantage sur Yves Saint Laurent, l’homme et non le couturier de génie, ce biopic risque de décevoir ceux qui s’attendent à revivre défilés et fièvre sartoriale. La ferveur créative d’Yves est certes brillamment retranscrite, et évidemment, le spectateur est plongé dans la haute couture et les défilés, mais l’univers sert davantage de toile de fond que de sujet principal.

On découvre certaines facettes de la personnalité d’Yves Saint Laurent, de sa timidité légendaire à son trouble maniaco-dépressif qui le conduira à tous les excès. Mais il est aussi (et surtout) question d’amour dans ce film…

La relation (parfois tumultueuse) entre Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, son partenaire en affaires et son amant, mais aussi celui qui sera tout simplement l’homme de sa vie, est au cœur du film, puissante et belle. La complicité entre les deux hommes est évidente, même si leur histoire est jalonnée de crises plus ou moins importantes.

Et que ne serait une belle histoire sans acteurs de talent? Pierre Niney et Guillaume Gallienne sont tout simplement formidables dans leurs rôles respectifs et incroyablement convaincants.

Pierre Niney a tout d’un jeune Yves Saint Laurent, et la ressemblance est troublante – ses gestes, sa façon de parler qui auraient pu sembler trop zélés dans leur imitation, sont en réalité criants de naturel. Pierre est Yves. Et c’en est presque déconcertant.

C’est donc avec force et sensibilité que Pierre Niney a su incarner Yves Saint Laurent et ses facettes les plus tourmentées. Guillaume Gallienne (que j’aime beaucoup, beaucoup) est quant à lui parfait dans un rôle à la fois effacé et indispensable. Sans lui, Yves ne serait rien, et Gallienne a su insuffler cette force discrète au personnage.

On n’oublie pas Charlotte le Bon, sans doute le seul second rôle dont on retiendra la présence, tant les deux rôles principaux éclipsent tout le reste du casting.

La mise en scène d’Yves Saint Laurent est classique et élégante. L’univers, des années 50′ aux folles années 70′ est magnifiquement retranscrit à l’écran – d’une esthétique parfaite, le film a quelque chose de similaire au papier glacé d’un beau magazine.

Ces images sont habilement complétées par une bande-son proche de la perfection, qui oscille entre légèreté et mélancolie – à l’image d’Yves Saint Laurent lui-même.

Yves Saint Laurent est un beau film, porté par un duo d’acteurs sincères et remarquables… mais il lui manque une pincée d’émotion brute. A trop soigner l’image, Jalil Lespert, le réalisateur, aura sans doute quelque peu négligé l’émotion. Le film se regarde un peu comme on parcourt un beau livre aux images figées.

Et quand l’esthétisme prime sur l’émotion, attention aux longueurs…

Cela dit, Yves Saint Laurent est tout de même un très beau film, un bel écrin qui laisse s’exprimer le talent de Pierre Niney et de Guillaume Gallienne à la perfection, tout en retraçant avec beaucoup de classe et d’élégance une partie du parcours du célèbre couturier.

A noter qu’il n’y a nul besoin de connaître exactement la vie et/ou l’œuvre d’Yves Saint Laurent pour apprécier le film. Un biopic réussi, c’est aussi ça: réussir à divertir et éduquer le spectateur de façon claire et concise. 

Et vous, avez-vous vu Yves Saint Laurent? Qu’en avez-vous pensé?

Bonne semaine ♡

+ Une autre biopic consacrée au couturier de génie devrait voir le jour à l’automne. C’est l’année Yves Saint Laurent!

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Répondre Marianne 4 février 2014 at 11 h 07 min

    Je suis enfin allée voir ce film la semaine dernière, et j’ai beaucoup beaucoup aimé ! C’est sûr que l’univers de la mode, peu approfondi dans ce biopic peut surprendre, mais j’ai vraiment apprécié en apprendre plus sur le personnage, l’humain, avec ses failles et ses motivations. Et puis l’histoire d’amour avec Pierre Bergé, passionnante, destructrice, m’a scotchée !

    Comme j’aime beaucoup Guillaume Gallienne, 2 jours après je suis allée voir « Les garçons et Guillaume, à table ! » :)
    Et je découvre tes billets « Septième Art », ça me donne des idées, pleins de films que je voulais aller voir, on a les mêmes goûts !

  • Répondre Laura 4 février 2014 at 11 h 34 min

    Aaaah! Je suis folle! Tu me donnes encore plus envie de le voir! Faut vraiment que je trouve le temps d’y aller cette semaine!!! :)
    Bisous http://leComptoirdeLaura.wordpress.com/