Ma Pile à Lire – Été 2021

Laurelas12 août 2021

Il faut croire que j’aime attendre que l’été soit bien entamé avant de partager avec vous ma pile à lire des vacances (l’an dernier j’avais publié un article similaire à peu près au même moment), mais il faut aussi dire que j’ai plutôt l’habitude de partir en vacances après tout le monde, à la fin du mois d’août, voire début septembre…

Et qui dit vacances dit lecture ! Même si je lis déjà beaucoup le reste du temps, les livres des vacances ont une saveur toute particulière, sans doute parce qu’ils sont lus dans un environnement différent – à l’ombre d’un arbre dans la nature, au bord de l’eau ou encore sur la plage… sans compter que ces lectures sont parfois plus légères que le reste de l’année.

Bref, assez de bavardages, voici donc ce que je compte emmener dans ma valise d’ici quelques jours !

Ma Pile à Lire - Été 2021

City of Girls, Elizabeth Gilbert

Du haut de ses dix-neuf ans, Vivian sait déjà qu’elle ne veut pas du destin tout tracé par ses parents. De sa bulle protégée, elle est cependant loin de s’imaginer le tourbillon incroyable qu’est New York au début des années 1940. Alors, quand après un énième échec scolaire elle est envoyée chez sa tante Peg qui possède un théâtre à Times Square, Vivian n’en croit pas ses yeux.

Entre la ville qui vibre sans cesse et la troupe d’artistes et de danseuses qui cohabitent joyeusement au Lily Playhouse, Vivian découvre l’exubérance, la fête et la liberté. Surtout auprès de sa nouvelle amie Celia, une sublime showgirl… Mais un faux pas lors d’une virée nocturne fait chavirer le nouveau monde de Vivian et la renvoie à la case départ.

Quand je parcours le rayon des livres anglais de ma bibliothèque, je ne cherche jamais rien de particulier et je me laisse souvent tenter par une couverture ou un résumé intéressant. Alors quand je suis tombée sur celui-ci, à la couverture si joliment rétro et estivale, je me suis soudain souvenue que j’avais déjà repéré cette nouvelle parution d’Elizabeth Gilbert à sa sortie, il y a deux ans.

Peut-être connaissez-vous l’autrice pour Eat, Pray, Love (qui est chez moi, mais que je n’ai encore jamais lu), mais pour ma part c’est son livre The Signature of All Things qui m’avait beaucoup plu il y a quelques années (mon avis sur Goodreads est ici) et j’ai donc emprunté City of Girls avec l’assurance de passer un bon moment.

D’autant que l’intrigue a l’air tout à fait délicieuse – donnez moi des héroïnes dans le New York des années 1940, et me voilà déjà à moitié conquise !

Le livre a également été traduit, vous le trouverez sous le titre Au Bonheur des Filles en français.

Dans un Grand Vent de Fleurs, Janine Montupet

Elle a la passion des fleurs. Elle a la passion d’un homme. Elle, c’est Sorenza, l’enfant sauvage des collines de Grasse. Lui, c’est Guillaume Garlande, grand seigneur du monde des parfums et héritier d’une longue tradition industrielle. Dans la lumière du Midi, en ce début de siècle qui fit la fortune d’une région bénie – et la gloire de Guerlain, Coty, Houbigant -, ces deux destins se croisent, dans un grand vent de fleurs, pour le temps si riche, si plein, d’une vie…

Ce livre-là fait partie de tous ces vieux livres que j’ai achetés pour une bouchée de pain chez Emmaüs l’été dernier, à Vannes (j’ai des souvenirs parfois très précis de moments plutôt insignifiants) et je me souviens très bien l’avoir pris par nostalgie – peut-être que certains se souviennent de son adaptation en série à la fin des années 90′ ? J’était petite, mais les sagas de l’été m’ont beaucoup marquée à l’époque, et celle-ci ne fait pas exception (je crois même que du haut de mes sept ans j’avais un petit faible pour Bruno Wolkowitch qui joue dedans), mais pardon, je digresse !

Comme cette année encore je passe quelques jours dans le sud, en Provence, je me suis dit qu’une histoire d’amour au milieu des champs de fleurs de Grasse, avec en sus une héroïne qui semble avoir du caractère, ça serait parfait pour ne pas être dépaysée…

Vous l’avez lu vous ?

La Dormeuse de Naples, Adrien Goetz

Qui était la femme peinte par Ingres dans La Dormeuse de Naples, dont il disait qu’elle était « déjà peinte », tant sa beauté était parfaite ? Où se trouve le tableau, disparu en 1814 ? Trois cahiers imaginaires nous invitent à mener l’enquête : une confession du peintre, hanté par le souvenir de son modèle, un manuscrit de Corot, qui a entrevu la toile dans un souterrain, et celui d’un peintre inconnu, ami de Géricault.

Encore un livre glané lors d’une virée chez Emmaüs ! Je crois qu’il a intégré ma pile à lire des vacances pour deux raisons : la première, c’est que c’est un tout petit livre (qui fait à peine une centaines de pages) et ce sera à la fois très bien pour alléger ma valise et pour convenir à une concentration vacillante (c’est les vacances après tout). La seconde, c’est que le roman se passe, au moins en partie, à Naples et que décidément, j’ai besoin d’une dose d’Italie pendant mes vacances (vous le savez peut-être, mais j’ai passé mes derniers étés dans des livres d’Elena Ferrante).

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas du tout à quoi m’attendre avec ce petit roman qui mêle enquête et histoire de l’art, mais ce sera peut-être une belle surprise, qui sait !

Est-ce que vous l’avez lu ?

Au delà de ces trois romans, très différents les uns des autres, j’ai aussi prévu d’emmener une BD, deux cahiers de vacances (oui, oui) et un magazine. Le moins qu’on puisse dire, c’est que je vais avoir l’embarras du choix !

Dans la Tête de Sherlock Holmes : l’Affaire du Ticket Scandaleux, Cyril Liéron & Benoît Dahan

Un simple diagnostic médical du Dr Watson se révèle être bien plus que cela… La découverte d’une poudre mystérieuse sur des vêtements et d’un ticket de spectacle très particulier amène Sherlock Holmes à penser que le patient n’est pas l’unique victime d’un complot de grande ampleur. Il semblerait en effet que l’étrange disparition de londoniens trouve son explication dans les représentations d’un magicien Chinois. D’autres tickets retrouvés confirment les soupçons du détective…

En bonne anglophile, j’ai évidemment beaucoup d’affection pour le personnage de Sherlock Holmes et ça faisait un petit moment que cette BD me faisait envie… et c’est lors d’une virée à la bibliothèque que j’ai fini par mettre la main dessus !

Le style graphique semble particulièrement chouette, et l’idée de cet album est de plonger, littéralement, dans l’esprit du détective et de suivre son raisonnement hors-norme.. peut-être un peu à la manière dont ça a été dépeint dans la série Sherlock ? Il me reste encore à le découvrir, mais j’ai très hâte de me plonger dans ce très bel album.

L’avez-vous déjà lu ?

À noter que le second tome est justement prévu pour cet automne.

Magazines & Cahiers de Vacances

Dans mon sac, cette année encore, j’emmènerai le Flow du moment et si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que c’est mon magazine favori, et d’ailleurs à peu près le seul que je lis. Il fait toujours la part belle aux illustrations et autres sujets créatifs, tout en traitant des sujets de psychologie, de bien-être et de douceur de vivre avec intelligence. J’y glane aussi toujours des idées lecture, ou quelques recettes (et même de nouveaux comptes Instagram à suivre) – bref, je ne m’en lasse toujours pas, année après année !

Et cette année, les cahiers de vacances font leur grand retour dans mon été – personnellement j’aimais bien remplir mes cahiers de vacances scolaires, même si au bout d’un moment ils finissaient par être oubliés dans un coin… Mais comme je n’ai plus dix ans, cette fois-ci on parle de cahiers de vacances pour adultes !

Le premier est le cahier de vacances féministe de Sorocité qui a vraiment l’air d’être beaucoup trop cool et que j’ai bien hâte de remplir au bord de la piscine. En plus, il n’est pas excessivement gros (il ne finira donc pas oublié dans un coin) et propose des petits jeux, mais aussi quelques articles de fond, le tout en écriture inclusive, héhé.

Enfin, cette année (et grâce à mon amoureux qui me l’a offert) je n’ai pas loupé le… cahier de vacances Secret d’Histoire, feat. Stéphane Bern ! Je l’avais cherché en vain l’été dernier, mais cette fois-ci, à moi les jeux historiques au bord de l’eau. Bon, à vrai dire, je pense que certains petits jeux vont être bien plus compliqués qu’ils n’en ont l’air, mais bon, au pire, les solutions ne sont jamais très loin… À découvrir si vous aimez l’histoire !


Voilà, vous savez tout sur ma pile à lire des vacances ! Est-ce que certains de ces livres vous intéressent vous aussi ? Et vous, qu’avez vous lu pendant vos vacances ?

En tout cas, même si j’adore Paris au mois d’août (je vis ma meilleure vie ces jours-ci, les rues sont si calmes…) je pense que changer d’air me fera du bien. À l’heure où je vous écris je ne sais pas encore si je passerai quelques jours à la campagne chez mes parents, mais ce qui est sûr c’est qu’on part quelques jours en amoureux dans la Manche avant de passer une semaine en Provence, avec ma belle-famille et je croise les doigts pour que le beau temps soit (enfin) de la partie !

Mais avant tout ça je passe quelques entretiens et si ça me fait un peu peur, j’espère avoir une bonne nouvelle professionnelle à partager avec vous à la rentrée… (croisez les doigts pour moi)

Je vous souhaite une belle fin de mois d’août, à bientôt !

Cet article contient des liens affiliés.


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci !

19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Culture-list #7

Article suivant

Links I Love #177