Mes Séries de l’été

Small Screen Love 21 octobre 2016 Laisser un commentaire

Mes Séries de l'été

Cet été, quand j’étais en vacances à la campagne, j’ai fait toutes mes choses préférées: dormir, manger, lire et… regarder des séries. Il faut dire que mes parents sont tout aussi accro au petit écran que moi, si ce n’est plus!

C’est donc ensemble que nous avons découvert (ou re-découvert de leur côté) une poignée de séries que je vais vous présenter ici, maintenant que je les ai toutes terminées. Passer du temps avec mes parents, c’est toujours ajouter une série ou deux à ma liste de séries en cours ou à regarder… (Famille de nerds.)

Vous me suivez?

Master of None

Master of None – Une Saison (disponible sur Netflix) – En production

Cet été aura été la révélation Aziz Ansari – j’ai regardé tous ses spectacles, la première saison de Master of None et ajouté son livre à ma wishlist. Ceux qui regardent Parks and Recreations l’auront peut-être découvert là-bas, mais de mon côté, c’est le hasard qui m’a mise sur son chemin.

Aziz Ansari est un comique américain, d’origine indienne, qui excelle dans l’art de dénoncer (avec humour et esprit) les travers de notre société, plus particulièrement dans le domaine du dating, de l’immigration, du racisme et de l’industrie alimentaire.

Et tout cela, on le retrouve dans Master of None, une série de dix épisodes d’une vingtaine de minutes, qui se regarde et se savoure en une soirée (pour les plus rapides d’entre vous). Je trouve qu’Aziz Ansari a particulièrement bien mis le doigt sur ce qu’on peut traverser quand on est célibataire aux alentours de la trentaine (et qu’on veut y remédier) et sur les relations au sens large du terme. 

C’est très drôle mais aussi parfois un peu triste – justement parce qu’il a très bien mis en avant ce qu’on peut vivre quand on rencontre quelqu’un (ou pas).

Dans la série, où Aziz joue donc presque son propre rôle (à peu de choses près – son personnage s’appelle Dev) on découvre aussi ses parents, qui sont ses vrais parents et qui, eux aussi, sont très, très drôles. De façon générale, j’ai trouvé que les personnages étaient tous relativement profonds et intéressants, ce qui est assez rare dans un format aussi court.

L’ambiance de Master of None est très indé et ses problématiques sont très modernes. Si l’intrigue paraît banale, c’est une série qui explore habilement l’humain et qui parle de féminisme et de racisme (entre autres) avec intelligence et auto-dérision.

À découvrir de toute urgence!

La saison 2 de Master of None est prévue pour 2017 sur Netflix. Can’t wait.

Vous avez vu Master of None vous?

Jonathan Strange & Mr Norrell

Jonathan Strange & Mr. Norrell – Une Saison – Terminée

Attention, deuxième coup de cœur de mon été: Jonathan Strange & Mr Norrell. Si vous me suivez ailleurs, sur les réseaux sociaux, vous n’aurez pas échappé à mes diverses louanges concernant le livre du même nom, écrit par Susanna Clarke puis concernant son adaptation, dont je vais parler ici.

Mais pour commencer, un petit synopsis pour vous éclairer davantage…

Dans Jonathan Strange & Mr Norrell, on se trouve plongé dans l’Angleterre du 19e siècle, en pleines guerres Napoléoniennes et on rencontre rapidement Mr Norrell qui se targue d’être un véritable magicien. Il faut savoir que l’Angleterre est pleine de magiciens, mais aucun d’entre eux ne pratique la magie – ils se contentent d’en parler et de lire des ouvrages dessus.

Mr Norrell, après avoir prouvé qu’il était effectivement doté de magie, se met en tête d’aller à Londres et de proposer ses services à l’armée, pour appuyer celle-ci au combat. Parallèlement, un jeune homme impétueux, Jonathan Strange, qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie, va lui aussi se mettre à pratiquer et étudier la magie, presque par hasard. Évidemment, pour le meilleur et pour le pire, les deux magiciens vont finir par se rencontrer…

Bon. Avant tout, il faut savoir que l’univers de Jonathan Strange & Mr Norrell est incroyablement riche et complexe. Je vous en parlerai de nouveau (un jour..) quand je vous ferai la revue du livre, mais ce dernier pourrait presque s’apparenter à un manuel d’histoire, tant l’univers développé par Susanna Clarke est riche.

Un peu à la manière de Tolkien ou de Rowling, Clarke a réécrit l’histoire britannique, en partant du principe que la magie existe. Et ça, vous vous en doutez, ça m’a énormément plu.

L’histoire est originale, surprenante, à la fois épique et magique – un vrai bonheur pour les amateurs du genre. Quant au ton, il est aussi délicieusement britannique, plein d’ironie et d’humour subtil que dans le livre. Je vous ai dit que c’était un vrai bonheur?

Les acteurs sont tous très convaincants et bien choisis. Je venais tout juste de finir le livre quand nous avons commencé à regarder la série, j’avais donc en tête une image bien précise de ces derniers… Et j’ai été agréablement surprise, il faut bien le dire!

Bertie Carvel incarne à la perfection Jonathan Strange, fougueux, passionné et à l’air résolument anglais, tandis que Eddie Marsan a tout à fait su retranscrire le caractère timide, presque misanthrope mais tout aussi passionné de Mr Norrell. Ah, et mention spéciale aussi à Marc Warren qui incarne avec brio un personnage tout à fait central, mais aussi tout à fait mystérieux et cruel…

Quant à l’adaptation, elle est très fidèle, même si quelques petites choses ont été scénarisées différemment, bien entendu, et que d’autres ont été réécrites. N’oublions pas que le livre fait près de mille pages… Compte-tenu de cela, la qualité de l’adaptation se doit d’être saluée!

Je pense que certains trouveront l’intrigue trop complexe, peut-être trop originale, que certains épisodes (la série compte sept épisodes d’une heure) ont quelques longueurs… Mais si, comme moi, vous aimez les univers plein de magie et de mystère, il y a de grandes chances que Jonathan Strange & Mr Norrell vous plaise!

Peut-être que savoir que la série a été produite par la BBC achèvera de vous convaincre…?

Dix Pour Cent

Dix Pour Cent – Une Saison – En production

Le coup de cœur auquel je ne m’attendais pas, c’est celui pour la série Dix Pour Cent, dont mes parents n’ont cessé de me vanter les louanges – ils avaient bien raison!

Dans cette série, on suit quatre agents de comédiens aux personnalités hautes en couleur et aux prestigieux clients, non moins extravagants. C’est notamment à travers le regard naïf de Camille, une toute nouvelle recrue au sein de l’agence, que l’on découvre les dessous de la vie des acteurs et de leurs agents…

Quelle bonne surprise que cette série (française!) bien rythmée, justement dosée entre drame et comédie et aux personnages complexes et plutôt attachants. Et je dois bien dire que pour une passionnée de cinéma comme moi, le sujet est réjouissant et donne l’impression d’assister aux coulisses, en quelque sorte. (Bien que je me demande à quel point la série caricature le milieu…)

Les acteurs sont vraiment très bons, à commencer par Camille Cottin, explosive dans un rôle qui la rend à la fois attachante et agaçante. Thibault de Montalembert (vous ne trouvez pas qu’il a un air de Benjamin Biolay?) est également excellent en requin de la profession, s’opposant à Grégory Montel, qui semble le plus sympathique de tous les agents dépeints ici.

Quant aux guests, comédiens qui jouent leur propre rôle, il me semble qu’ils sont parfois poussés dans la caricature, mais c’est assez réussi tout de même. Dans la première saison vous retrouvez par exemple Cécile de France, Line Renaud, Julie Gayet, François Berléand… etc.

La seconde saison est en cours de tournage me semble-t-il, et les guests m’ont l’air prometteurs, à commencer par Fabrice Luchini et Norman Thavaud!

En somme, Dix Pour Cent est une série à découvrir, ne serait-ce que parce que le milieu du cinéma vous intéresse.

Est-ce que vous connaissiez cette série? Pour une fois qu’un série française tire son épingle du jeu!

Versailles

Versailles – Une Saison – En production

En grande amatrice de séries historiques et costumées, il était temps que je me penche sur Versailles, une série qui (vous vous en doutez) tourne autour de Louis XIV et de son règne depuis le château de Versailles.

On y rencontre un jeune roi (incarné par le charmant George Blagden) qui, traumatisé par la Fronde vécue dans son enfance, décide de construire un palace à la hauteur de ses ambitions de domination: Versailles. Dans la série, on nous présente sa relation tumultueuse avec son frère, Philippe d’Orléans (Alexander Vlahos, que j’avais beaucoup aimé dans Merlin) et ses diverses relations non moins tumultueuses avec ses maîtresses…

Mais il n’y a pas que ça: il y a aussi ces nobles insatisfaits des décisions du jeune Louis XIV, la guerre et ses conquêtes où il est important d’avoir des alliés de confiance et bien évidemment, la construction de Versailles.

Si la série est intéressante par de nombreux aspects – les costumes et les décors sont superbes, la photographie est intéressante et la mise en scène plutôt originale – il y a beaucoup de choses qui m’ont un peu chiffonnée, notamment la véracité historique de la plupart des faits exposés ici. Il y a des anachronismes (une femme médecin à la cour?), des évènements qui ne sont que conjectures qui ont été dépeints comme réels, des relations entre certains personnages qui sont improbables, des personnages inventés de toutes pièces…

Bref, tout ceci ne m’a pas empêché d’apprécier le spectacle et l’intrigue, mais ça me dérange toujours un peu quand des faits historiques sont réécrits dans une optique de sensationnalisme (et d’audience). Cela dit, ça aura au moins eu le mérite de me faire m’intéresser davantage à l’histoire réelle et depuis, une biographie de Louis XIV a rejoint ma wishlist de livres!

Mis à part ces libertés historiques, la série reste intéressante et divertissante, bien qu’un peu (trop) sombre à mon goût parfois. Quant aux acteurs, je les ai trouvés plutôt convaincants… mis à part une grande partie des rôles féminins! (Et je ne crois pas dire ça uniquement parce que j’ai trouvé les acteurs plus séduisants que les actrices.)

Ces dernières ont, à mon avis, des rôle trop peu étoffés, souvent caricaturaux et mis à part Noémie Schmidt qui tire, parfois, son épingle du jeu, les femmes qui gravitent autour de Louis XIV sont assez inintéressantes à mon goût…

J’ai donc décidé de considérer Versailles comme une adaptation de l’histoire de Louis XIV et comme une série esthétiquement intéressante (bien que, en réalité, on est loin de l’esprit élégant du Grand Siècle de Louis XIV – l’esthétisme est ici très moderne).

À suivre avec la deuxième saison, qui est en production…

Dans le genre des séries historiques, si Versailles ressemble un peu aux Tudors dans son côté sensationnaliste (sexe + violence) j’ai quand même préféré The Tudors, qui est resté plus fidèle à l’histoire…

Est-ce que vous avez vu Versailles?

J’espère que cet article (sûrement un peu trop long) vous aura plu et vous aura donné envie de regarder de nouvelles séries! Et si jamais vous avez vu une (ou plusieurs) des séries dont je viens de parler, n’hésitez pas à me donner votre avis, je serai curieuse de voir ce que vous avez pensé de votre côté.

Vous le savez, moi je suis complètement plongée dans Gilmore Girls en ce moment, je viens tout juste de terminer la première saison et c’est sans aucun doute la série idéale pour la saison! 

Qu’est-ce que vous regardez en ce moment vous?

Ah, si jamais vous faites partie de la communauté TVShow Time (une application mobile, mais aussi un site sur lequel vous notez ce que vous regardez ou voulez regarder plus tard par exemple)(moi ça me sert surtout à me souvenir à quel épisode je me suis arrêtée…) vous pouvez me suivre là-bas – mon pseudo c’est Laurelas, comme d’habitude! 

Je vous souhaite une belle journée et un beau week-end ♡


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le situé sous cet article – merci!

12

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

5 Commentaires

  • Répondre heyimManon 21 octobre 2016 at 11 h 39 min

    Hello, je vois qu’on a sensiblement les mêmes goûts et attentes côté séries ! Avec mon copain, on a adoré Master of None et on a été très agréablement surpris par Dix pour cent (les séries françaises.. tout ça !). Et étant une grande adepte de l’Histoire en général mais surtout de l’époque du roi soleil, Versailles m’a comblé ! Vivement la saison 2 !

  • Répondre Julia 21 octobre 2016 at 17 h 17 min

    Moi qui suis accro aux séries je n’en ai vu aucune ! :D
    C’est donc avec plaisir que je vais dans un premier temps aller voir Master of None :)
    Tu m’as convaincue.

    Bisous !

    • Répondre Laurelas 11 novembre 2016 at 14 h 41 min

      J’espère que ça te plaira autant qu’à moi, tu me diras? :)
      Bises!

  • Répondre Un invincible été » Ailleurs sur le web #43 23 octobre 2016 at 18 h 10 min

    […] J’ai également aimé découvrir les séries de l’été de Yasmine : je connaissais Masters of None, que j’ai dévorée et adorée, alors j’ai envie de jeter un œil au reste… même si le temps me manque cruellement. […]

  • Répondre Fanny 22 novembre 2017 at 11 h 46 min

    Dix pour cent, mon coup de coeur aussi! Le milieu du cinéma, de l’humour, une Camille Cottin en dévoreuse de femme, et une histoire prenante…Rien à redire, c’est ma série française préférée (en général je suis pas fana des séries Fr lol)