The Intern

Septième Art 9 octobre 2015 Laisser un commentaire

The Intern

Il y a déjà deux semaines, et grâce à Pinterest, j’ai pu voir The Intern (Le Nouveau Stagiaire en VF) en avant-première, de façon très privilégiée dans une salle de projection au Palais de Tokyo avec sièges individuels comme à la maison et le petit repose-pieds qui va avec – si seulement je pouvais voir tous mes films comme ça!

Je ne saurais dire à quel point les conditions de visionnage du film y ont contribué, mais j’ai passé un moment plutôt agréable face à cette histoire d’amitié(s) intergénérationnelle.

The Intern est donc un film de Nancy Meyers (connue pour avoir réalisé The Holiday, entre autres) dans lequel on rencontre Ben Witthaker (Robert De Niro), un veuf de 70 ans qui commence doucement à avoir fait le tour des avantages que lui offre la retraite. Quand l’opportunité de se remettre à travailler en tant que stagiaire senior dans l’entreprise de Jules Ostin (Anne Hathaway) se présente, il n’hésite pas une seule seconde.

Avec l’envie de se rendre serviable, il changera doucement la vie de ceux avec lesquels il travaille, et plus particulièrement celle de Jules, d’abord récalcitrante, qui finira, elle aussi, par se laisser charmer par la gentillesse de Ben…

The Intern

Sans trop vous mentir, The Intern est un film sympathique, qui soulève des pistes de réflexion intéressants, mais qui reste très consensuel, très classique… On le regarde puis on l’oublie.

Le véritable propos du film est en réalité l’émancipation de la femme qui allie business (Jules est à la tête de sa propre entreprise à la réussite fulgurante) et famille… et les  enjeux qui en découlent (manque de temps, mari qui devient « homme au foyer », etc). C’est intéressant de voir ce type de personnage à l’écran, mais si le ton du film est plutôt féministe, il n’est pas exempt de clichés, notamment à propos des relations entre hommes et femmes, et à travers le discours sur la valeur du travail.

D’un archétype de femme qui allie travail et famille, non sans certaines difficultés, on devine sans mal (et très rapidement) comment sera traité le personnage et je me demande s’il n’y aurait pas eu matière à exploiter le rôle différemment, à travers des enjeux moins évidents. (Mais après tout je ne suis pas scénariste.)

The Intern est aussi l’occasion de critiquer l’homme d’aujourd’hui, celui qui n’a pas l’air d’avoir grandi, avec sa barbe et ses chemises à carreaux. Ce cliché de l’homme se heurte au personnage de Robert De Niro, parfait gentleman à l’ancienne, qui garde toujours dans sa poche un mouchoir pour les femmes éplorées qui l’entourent… (Un film à l’allure féministe qui véhicule l’image de la femme à la larme facile? Curieux.)

Enfin, je suis peut-être un peu dure car après tout, le cinéma est souvent l’occasion d’explorer certains thèmes au travers d’archétypes et autres clichés… Mais bon, ça m’a un peu titillée tout ça, même si dans le fond, les motifs soulevés restent intéressants. 

Le duo Hathaway et De Niro est un duo qui fonctionne, avec d’un côté la sensibilité enfouie de l’une, et la figure paternelle rassurante qu’incarne l’autre. Les seconds rôles sont drôles mais pas inoubliables.

Comme pour ses films précédents, Nancy Meyers a encore une fois soigné la photographie, les costumes et les décors du film, et ça c’est tout de même un bon point. (J’ai un petit faible pour les décors parfaits des films Américains, où chaque pièce est lumineuse et où chaque chose est à sa place. C’est mon côté « Disney » j’imagine…)

Enfin, même si le scénario n’est pas parfait, le rythme du film est maîtrisé, et le ton léger à souhait. C’est une comédie avant tout, et de ce point de vue, malgré quelques scènes un peu « faciles », c’est plutôt réussi.

[youtube https://youtu.be/ZU3Xban0Y6A]

Bon, j’ai l’impression d’avoir été un peu dure avec The Internc’est sûrement aussi parce que j’ai eu deux semaines pour y réfléchir. Écrire avec du recul n’est pas forcément dans mes habitudes, même si ça ne veut pas dire que j’aurais nécessairement été beaucoup plus clémente avec le film sur les quelques points qui m’ont agacée…

Au fond, c’est un film sympathique, parfait pour la saison, à regarder sans trop se poser de questions, pour passer un bon moment avec des acteurs plutôt chouettes. Oui, c’est une histoire cousue de fils blancs, et on s’en doute un peu. Et les thèmes soulevés restent quant à eux intéressants, même s’ils m’ont semblé être traités de façon peu subtile parfois…

Bref, The Intern est un joli film, avec un joli duo d’acteurs, mais c’est loin d’être un film inoubliable. À voir, mais en connaissance de cause.

Et vous, vous l’avez déjà vu? Qu’en avez-vous pensé?

Vous pouvez toujours cliquer sur le cœur en bas de l’article si vous partagez mon point de vue sur la question, ou, au contraire, me dire dans les commentaires pourquoi vous avez davantage aimé le film que moi!

Suite à ma question de l’autre jour (est-ce qu’une chaîne Youtube vous plairait, en complément du blog) j’ai constaté que les avis n’étaient pas du tout tranchés – certaines d’entre vous aimeraient bien me voir faire l’expérience de la vidéo, d’autres pas du tout.

Je m’interroge toujours, et ai cette petite envie, malgré tout. Mais ça demande du temps et du travail, et je ne sais pas exactement si je trouverai ce temps… D’autant que, en ce qui concerne mes critiques de films, j’aime à les écrire à chaud, en sortant du cinéma, et ça n’est pas exactement compatible avec la non-spontanéité d’une vidéo. (Et essayez de filmer quoi que ce soit, la nuit, sans équipement de pro!)

On verra bien, et de toute façon, vous serez évidemment tenus au courant.

Sur ce, je vous souhaite une belle journée, et un bon week-end d’avance!

5

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Répondre Leslie - Tache de Rousseur 9 octobre 2015 at 17 h 46 min

    J’ai vu ce film mercredi et j’ai beaucoup aimé ! Je suis totalement rentrée dedans et n’ai donc pas rellevé toutes les petites choses qui t’ont fait tiquer. Par contre je suis d’accord avec toi, ça ne marquera pas les mémoires !

  • Répondre Chloé 9 octobre 2015 at 19 h 14 min

    J’ai bien envie d’aller le voir mais c’est vrai que son côté un peu cliché me fait peur. Et puis les règles de l’entreprise, les gens sui travaillent toujours plus pour pas grand chose, ce côté là aussi m’angoisse un peu.
    Bises Chloé

  • Répondre MademoizelleCoco 18 octobre 2015 at 19 h 28 min

    J’ai beaucoup aimé ce film que j’ai vu en me disant que ça serait un feel good movie. J’avoue que je n’ai pas été chercher plus loin, j’ai passé 2h très agréables avec la pétillante Anne Hathaway et le tellement chouette Robert de Niro. On ne va pas se mentir, ce n’est pas un grand film, il ne changera pas la face du monde mais si on a envie de se détendre, il est parfait !

    • Répondre Laurelas 19 octobre 2015 at 0 h 33 min

      Exactement, je pense que j’ai eu trop de temps d’intellectualiser le film – j’ai attendu bien trop longtemps pour écrire dessus!

      Et ça ne m’a pas empêché d’avoir passé un bon moment devant le film :)