Broadway Therapy

Septième Art 14 mai 2015 Laisser un commentaire

Broadway Therapy

Comme je vous l’avais dit l’autre jour, je comptais bien rattraper ces quelques jours sans cinéma de la semaine dernière, et voilà donc chose faite en allant voir Broadway Therapy hier soir.

Comédie pétillante et loufoque, Broadway Therapy (She’s Funny That Way en VO) est un film qui se regarde les soirs où l’on cherche de la légèreté – ce qui était exactement mon cas!

Un rapide synopsis pour vous introduire à l’intrigue: Isabella (Imogen Potts) est une call-girl dont le destin va à tout jamais basculer lorsqu’elle rencontre Arnold (Owen Wilson), un metteur en scène aussi charmant que maladroit… Le film raconte comment cette rencontre va entraîner des péripéties au sein de l’entourage de nos deux personnages et bousculer les vies des uns et des autres.

Broadway Therapy

Impossible de ne pas penser à Woody Allen et ses films quand on entend quelques notes de jazz ouvrir Broadway Therapyet pourtant la comparaison s’arrête là, ou presque. (Et tant mieux, personne ne fait aussi bien du Woody Allen que lui-même.)

Ici, Peter Bogdanovich nous sert une comédie aux airs de vaudeville, où l’on passe de situations absurdes en personnages loufoques d’un battement de cils, servant ainsi un vibrant hommage au genre de la « Screwball Comedy«  (cliquez pour en savoir plus sur ce sous-genre de la comédie hollywoodienne).

Le récit nous est raconté à travers le personnage d’Isabella, qui donne une interview à une journaliste un brin cynique. Isabella est elle-même une jeune femme naïve et insouciante, qui n’est pas sans rappeler l’héroïne de Whatever Works (du film de Woody Allen, pas moi hein!).

Imogen Potts est pleine de fraicheur dans ce rôle de belle ingénue, bien que l’accent qu’elle a dû adopter dans le film m’a passablement ennuyée (mais ce n’est que moi). Par ailleurs, le casting est tout à fait convaincant (et drôle!) de Owen Wilson, beaucoup trop sympathique pour être détestable malgré ses actions, jusqu’à Jennifer Aniston en psy beaucoup plus névrosée que ses patients (absolument savoureuse) en passant par Rhys Ifans, formidable.

On rit beaucoup de l’absurdité de toutes les coïncidences qui se dévoilent petit à petit dans le film et l’on se surprend à être séduit par la fraiche naïveté de l’héroïne.

Broadway Therapy est à la fois un film où il ne se passe pas grand chose, et à la fois un film qui renvoie à de nombreuses choses aussi diverses que l’ambiance New Yorkaise qu’on trouve habituellement dans un Woody Allen ou la légèreté d’un film de Lubitsch…

[youtube https://youtu.be/AX4SzD46hZc]

Broadway Therapy est donc une comédie au rythme effréné, où l’on a pas le temps de s’ennuyer face à des personnages cocasses et des situations saugrenues qui entraînent nécessairement le rire. Mais c’est aussi un hommage assumé à l’âge d’or de la comédie hollywoodienne où planent les diverses influences de Frank Capra, Lubitsch et Audrey Hepburn…

C’est frais, drôle, peut-être pas immanquable, mais agréable.. un film à découvrir en somme!

Est-ce que vous avez vu Broadway Therapy? Qu’en avez-vous pensé? N’hésitez pas à cliquer sur le cœur en bas de l’article si vous avez aimé me lire…

Passez une belle journée!

+ En plus des Jardins du Roi, j’ai aussi bien envie de voir My Old Lady… (Et sinon un jour je vous parlerai de mon syndrome de l’imposture qui se manifeste quand je parle de cinéma, et de cette vilaine impression de n’être pas très légitime dans ma démarche quand ma culture ciné me semble si ridiculement petite par rapport à d’autres… Mais ce sera pour une autre fois. Ou pas. (Parce que c’est pas très drôle en fait.))

9

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Répondre Marine 14 mai 2015 at 21 h 49 min

    Vu et beaucoup aimé aussi :)

  • Répondre Aurore 15 mai 2015 at 13 h 07 min

    Imogen Potts est en effet la révélation du film pour moi !
    On passe un très bon moment devant ce film, c’est indéniable !