Minuit à Paris

Laurelas13 mai 2011
Minuit à Paris

Let’s fall in love… Ah !

Figurez-vous qu’avant d’avoir vu la bande-annonce de Minuit à Paris l’autre jour (quand je suis allée voir De l’Eau Pour les Éléphants) j’avais à peine entendu parler du nouveau Woody Allen (bonjour, j’habite dans une grotte).

Enfin, bien sûr, j’avais eu vent du fait qu’il ouvrait le Festival de Cannes, mais c’est à peu près tout. Ce qui est une bonne chose, je pense, car j’y suis allée en ne sachant pas très bien à quoi m’attendre.

Beaucoup on été déçus du Woody Allen de l’an dernier (Vous Allez Rencontrer un Bel et Sombre Inconnu) que je n’ai pas vu, mais je prédis un beau succès pour celui-ci. Et moi, évidemment, j’ai adoré.

Mais avant tout, petite mise en bouche, qu’est-ce que Minuit à Paris exactement ?

Eh bien c’est l’histoire de Gil (Owen Wilson) qui passe quelques jours à Paris avec sa fiancée, Inez (Rachel McAdams). La ville-lumière envoûte Gil, qui se rêve une vie parisienne, une vie de bohème, loin de sa vie rangée, mais qui l’ennuie, aux États-Unis. Et lors d’une promenade nocturne, perdu dans les rues de Paris, la magie de la ville se révèle à lui sur les douze coups de minuit…

Minuit à Paris

En un mot : ce film est magique.

Il commence par une série de plans fixes sur des endroits emblématiques de la capitale, le tout sur fond de jazz (si caractéristique des films de Woody Allen). Et rien que ça, ça me fait sourire. Parce que Paris, je l’aime. Oui, c’est le Paris “cliché”. Mais c’est mon Paris à moi, le beau Paris, le grand Paris.

Ce film est avant tout une déclaration d’amour, presque un hommage, à notre belle capitale.

Et puis il est servi par d’excellents acteurs. J’ai toujours trouvé Owen Wilson très cute, drôle et frais. Quant à Rachel McAdams, elle n’a pas vraiment le beau rôle, et prouve qu’elle peut jouer les pestes autant que les héroïnes amoureuses.

S’en suit une flopée de seconds rôles qui sont tous plus formidables les uns que les autres : Marion Cotillard, Michael Sheen (dont le rôle de pédant lui sied à merveille), Katy Bates, Alison Pill, Adrian Brody (fabuleux), Corey Stoll… et tant d’autres.

Je ne veux pas vous gâcher la surprise de l’intrigue – ce serait dommage, mais ce film est très, très drôle, magnifiquement surréaliste et très rafraîchissant. La bande son, très jazzy donc, m’a conquise, tout comme les décors, les costumes… En d’autres termes, j’ai trouvé ce film parfait, j’en suis sortie avec le sourire, et avec presque l’envie de le revoir immédiatement après.

Midnight In Paris - Trailer

J’ai aimé Le Discours d’un Roi avec passion, mais je crois que Midnight in Paris m’a encore plus conquise et remporte la place de meilleur film de l’année dans mon cœur. Vraiment, courrez le voir. (je vous mets au défi de lui trouver des défauts !)

Paris je t’aime ♥

Est-ce que vous avez vu Minuit à Paris ? J’espère que vous l’aurez aimé autant que moi si c’est le cas !

À très vite !


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci !

3

Commentaires (13)

  • Douce-Amer

    13 mai 2011 at 12h22

    Paris et ses clichées, je fonds rien qu’à la bande annonce … <3 je veux le voir et tu m'y pousses encore plus !

  • JustineRZ

    13 mai 2011 at 12h30

    Merci pour cette petite fiche, il me tente vraiment ce film, autant les acteurs que l’histoire. Je vais aller le voir au plus vite :D

  • cherrylou

    13 mai 2011 at 12h33

    C’est une belle déclaration d’amour! Je suis impatiente de le voir aussi, de quoi me réconcilier avec Paris la magnifique. Et puis, j’aime beaucoup beaucoup Owen Wilson!

  • Pinupapple

    13 mai 2011 at 19h58

    Ton article m’a donné envie d’aller voir ce film, en plus j’adore l’actrice Léa Seydoux alors une raison de plus pour y courir :)

  • Lilith

    13 mai 2011 at 23h37

    Ah oui, celui ci j’irai le voir pour sur! Woody reste Woody, même si il a un peu pataugé ces dernières années.
    Et Owen Wilson est de mieux en mieux avec les années (faut dire qu’on lui propose des rôles de plus en plus sympa!)

  • zelda

    14 mai 2011 at 15h57

    J’ignorais aussi que Woody Allen avait fait un nouveau film ! C’est drôle je viens juste de le découvrir et puis 15 minutes après je tombe sur ton blog qui parle justement du film !
    Donc au vu de ton article ce film m’a l’air parfait pour égayer mon samedi après midi un peu gris ! Merci et bises

  • zelda

    14 mai 2011 at 16h01

    J’ai oubliais de préciser que moi aussi I ♥ Woody :) Bon samedi !

  • zelda

    14 mai 2011 at 16h04

    So sorry pour la vilaine faute ! Faut vraiment que je m’aère l’esprit moi. Et puis promis j’arrête de t’écrire des mots aussi !

  • rockfairy

    15 mai 2011 at 22h24

    J’aime beaucoup ton résumé car c’est à peu près tout ce que j’ai pensé du film également ! Moi aussi j’y suis allée comme ça, au hasard, en me disant que c’était du Woody et que ça ne pouvait que être top ! Donc j’ai découvert l’histoire au fil des belle images de paris et ça m’a totalement envouté..autant que “Vicky,Christina , Barcelona” m’a plu ! Et j’adore sa façon de ponctué le film par une petite musique un peu rigolote ! C’est la Woody’s touch ! J’ai aimé cette visite de Paris vu par Allen et en sortant, j’avais qu’une envie, c’était de flâner dans les rues de ma ville et de redécouvrir cet aspect vieille france, d’aller chiner un vieux vinyl dans une brocante..

  • Anne-Laure

    17 mai 2011 at 14h06

    Alors sur ces bons conseils, je vais filer dans les salles obscures !
    Et la prestation de notre Carla nationale, elle donne quoi ? ;)

    1. Laurelas

      17 mai 2011 at 21h33

      Alors Carla on ne la voit vraiment pas longtemps, alors franchement… ;)

  • Helene

    17 mai 2011 at 23h09

    Merci pour cette critique,jvais courir le voir,en tant que grde fan de woody allen

  • Pauline

    21 octobre 2012 at 21h30

    J’ai adoré ce film aussi ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Water for Elephants

Article suivant

La tête dans les nuages