Souvenirs de l’année passée… pour bien accueillir 2018

Journal de Bord 15 janvier 2018 Laisser un commentaire

Le mois de janvier déjà bien entamé, je voulais quand même revenir un peu avec vous sur l’année passée mais aussi imaginer comment sera l’année à venir, pour bien accueillir 2018 et tracer les contours des bonnes intentions qui m’animent à l’aube de cette nouvelle page blanche…

Je crois que chaque année je le dis, mais le mois de janvier n’est jamais très joyeux pour moi – la fatigue, la grisaille et le froid se mêlent à la nostalgie des fêtes trop vite passées et souvent, penser à l’année qui arrive est bien le dernier de mes soucis, mes envies se limitant à rester sous la couette avec un bon livre.

Mais avant de penser à 2018, je vous emmène à travers quelques uns de mes souvenirs de 2017 – une année qui n’était pas extraordinaire mais parsemée de jolis moments comme de moins jolis, une année de transition, ou peut-être juste une année comme les autres, riche en découvertes, mais aussi riche d’une douce monotonie…

C’est parfois difficile de parler honnêtement des choses, surtout sur internet, sur les réseaux sociaux, où l’on ne montre que les jolies choses de nos vies (et tant mieux après tout) mais je crois que c’est aussi simple que ça: mon année 2017 a été difficile parfois, très belle par ailleurs, toujours remplie de doutes et de peurs, mais aussi pleine de belles découvertes (de toutes sortes).

C’était peut-être un peu comme ça pour vous aussi?

La Place Dauphine que j’aime tant et une vue sur le Quai des Orfèvres, depuis le pont Saint-Michel

En 2017, j’ai déménagé. J’ai quitté Saint-Michel et un appartement un peu cabossé dans lequel j’avais eu la chance de vivre depuis presque six ans. Il me semble que je vivais rive gauche depuis toujours, et le 6e arrondissement où j’avais emménagé presque par hasard il y a près de dix ans, m’a vue passer de quartier en quartier, grandir, sourire et pleurer entre la rue de Rennes, en passant par la rue de l’abbé Grégoire jusqu’à la rue Saint Séverin (officiellement dans le 5e arrondissement, mais bon).

Vous le savez, j’aime passionnément Paris, mais je crois que cet amour n’aurait pas été le même si je n’avais pas vécu aussi longtemps en plein cœur de la ville. Je ne compte plus les souvenirs que j’ai semés dans le 6e arrondissement et ses alentours… La rue Princesse me rappelle une rencontre qui a un peu changé ma vie, le Jardin du Luxembourg m’a vue le traverser mille et une fois, sous la pluie, au soleil, seule, avec des amis, triste ou souriante et les rues qui en repartent n’ont plus aucun secret pour moi.

Mais j’ai dû déménager. Et si depuis j’ai tissé mon cocon ailleurs, dans un joli petit studio du 12e arrondissement, je crois que j’ai laissé un morceau de moi à Saint-Michel et dans les rues du 6e arrondissement que j’aime tant… et dans lequel je reviens aussi souvent que possible.

Ça peut vous sembler un peu excessif peut-être et après tout, je n’ai pas quitté Paris, mais ce départ m’a tout de même profondément marqué. (Et vous devriez le savoir maintenant, quand j’aime, c’est souvent passionnément.)

Le Nouveau Nom, dont je dois encore vous parler et Les Disparus du Clairdelune, que j’ai adoré.

En 2017 j’ai aussi beaucoup lu. Encore plus que l’année précédente, et avec davantage d’assiduité, maintenant que je passe plus de temps dans le métro et que j’y lis presque systématiquement (une habitude que je n’avais pas avant, bizarrement).

J’ai amplement atteint (et même dépassé) mon objectif de trente livres en ayant lu trente-trois livres, soit 12 732 pages de fictions historiques, de fantasy, de classiques et autres livres sur le véganisme notamment.

C’était une belle année, car à l’exception de quelques ouvrages et histoires qui m’ont un peu moins plu, j’ai vraiment adoré ce que j’ai lu, certains de ces livres ayant depuis rejoint le rang de mes grands favoris.

Je pense par exemple à la saga de la Passe-Miroir, de Christelle Dabos, dont l’univers fantastique et imaginatif m’a transportée, à L’Ombre du Vent de Carlos R. Zafón dont les mots résonnent encore en moi ou encore aux deux premiers tomes des enquêtes de Nicolas Le Floch, dont je vous reparlerai, mais qui m’ont beaucoup, beaucoup plu.

Le début de ma collection Harry Potter, illustrés par Jim Kay

Et je ne pouvais pas vous parler de mes lectures sans mentionner le bonheur que ça a été de me replonger dans Harry Potter et ses sept tomes cet automne. Je n’avais pas relu Harry Potter depuis des années, au point où j’en avais oublié certains détails et à force d’y songer, j’ai fini par sauter le pas, et m’y replonger… et c’était fabuleux.

C’était aussi la première fois que je lisais les quatre premiers tomes en anglais (après les avoir lus et relus en français quand j’étais plus jeune) et comme avant, mes préférés ont été The Chamber of Secrets et The Half-Blood Prince. J’ai de nouveau adoré détester Dolores Umbridge, pleuré la mort de certains personnages chers à mon cœur et encore regretté de ne pas avoir étudié moi aussi à Hogwarts.

Si l’ensemble de mon année littéraire vous intéresse, vous pouvez aller la consulter sur Goodreads, juste ici.

Et puis en 2017 je suis aussi souvent allée au cinéma, peut-être un peu moins qu’en 2016, mais toujours aussi passionnément.

Parmi mes favoris, il y a eu La La Land, évidemment, mais aussi La Belle et la Bête (car je reste une grande enfant), Moonlight, dont je ne vous ai pas parlé à l’époque mais qui m’a beaucoup touchée, Loving, Coco, fabuleux et lumineux, 120 Battements par Minute, qui est superbe et indispensable et Au Revoir Là-Haut, qui m’a transportée.

Aller au cinéma est une expérience que j’ai beaucoup vécue seule l’année dernière et je crois que je préfère souvent être en tête à tête avec les films qui me transportent (mais ça fait longtemps que je fais ça, et je continuerai longtemps à le faire)(même si j’aime évidemment partager des films entre amis aussi!).

Côté séries, j’ai aussi fait de belles découvertes, même si j’ai finalement passé moins de temps devant Netflix que je ne le pensais! Je vous ai déjà parlé de Anne with an « E », mais j’ai aussi beaucoup aimé The Last Tycoon ou encore Strike, l’adaptation sur petit écran des livres policiers de J.K. Rowling écrits sous pseudo.

Et comment ne pas vous parler de The Big Bang Theory, qui a accompagné bon nombre de mes soirées cet automne (eh oui, j’ai regardé le dix saisons à la suite, mordue que je suis) et que j’ai adoré. Évidemment tout le monde connaît déjà, mais bon, mieux vaut tard que jamais!

Les canaux de Gand et la mer à Villers-sur-mer

En 2017… je n’ai pas beaucoup voyagé, mais j’ai quand fait de jolies escapades!

C’était aussi la première fois que je voyageais seule, certes pour une courte durée (trois jours) et pas très loin (en Belgique) mais j’ai beaucoup aimé découvrir Gand seule, me perdre dans ses ruelles et décider de mon programme en toute liberté.

J’aurais évidemment adoré partager mes découvertes avec quelqu’un, mais je crois que c’était un petit défi que je voulais relever et… après tout pourquoi pas? Je fais tant de choses seule, alors pourquoi pas voyager aussi!

Toutes mes autres escapades se sont déroulées en France – un joli week-end ensoleillé et doux sur la côte normande, un peu plus de 24h à Granville, un saut de puce à Lille (pour le travail), des séjours plus ou moins longs à la campagne chez mes parents et une nouvelle après-midi à Chambord.

De rares escapades, mais qui m’ont toujours fait le plus grand bien.

Et sinon, aussi en 2017…

  • J’ai lu des livres sur le véganisme, participé à quelques conférences sur le sujet et manifesté dans les rues de Paris pendant la Marche pour la fermeture des abattoirs. Je végétalise mon alimentation et suis de mieux en mieux informée… Mais je ne suis pas encore végane, tiraillée entre mes habitudes et une éthique à laquelle pourtant j’adhère. Je ne sais pas si je le serai vraiment un jour, mais j’apprends et je fais au mieux.
  • Un nouveau tatouage a vu le jour sur mon bras. Ce n’était absolument pas prémédité, j’ai simplement eu un coup de cœur pour un flash, dans le book d’un tatoueur argentin de passage à Paris. Et je l’ai fait. (J’en suis ravie, si vous saviez!)
  • J’ai arrêté de fumer, quelque part cet été, sans vraiment en prendre la décision. Ça ne m’empêche pas de piquer quelques cigarettes à mes amis en soirée (pardon!), mais je crois que cette habitude m’a finalement lâchée – et c’est pas plus mal.
  • J’ai pris moins de photos que les années précédentes, je ne sais pas très bien pourquoi, et pourtant j’adore ça. (En réalité mon perfectionnisme s’est trop souvent heurté à mes comparaisons avec les photos des autres, toujours plus jolies que les miennes, forcément…)(Et j’ai voulu regarder le monde plus souvent avec mes yeux qu’avec mon objectif je crois aussi.)
  • J’ai eu les cheveux très, très longs, puis très courts et c’est chouette, ça change.
  • Ah et j’ai aussi davantage cuisiné, maintenant que ma cuisine est un peu plus fonctionnelle (riquiqui, mais fonctionnelle) – des tartes, des cookies, des gratins et beaucoup d’essais de recettes véganes. De quoi enfin mettre mes différents livres de recettes à profit!

Je ne pensais pas que j’aurais envie de revenir sur cette année passée de façon aussi « détaillée » et pourtant… voilà chose faite! Et je suis assez heureuse de constater que mes souhaits, évoqués l’an dernier, se sont tous plus ou moins réalisés…

Et donc, 2018? 

Il est certain que, tout comme les années précédentes, je vais tâcher de dompter mes impatiences, tâcher de mettre de côté les doutes et peurs qui se font parfois bien trop nombreux… et continuer à espérer qu’il se passera quelque chose de grand, quelque chose qui fera que mon impression de « tourner en rond » sera moins forte. Une rencontre, un grand changement professionnel, un vrai, grand projet qui se dessine… Je ne sais pas bien, mais quelque chose comme ça, ce serait chouette.

Mais mon épanouissement ne doit pas dépendre de cet espoir un peu fou (un peu naïf peut-être surtout) et je continuerai à faire ces petites choses qui me rendent heureuse et qui, mises bout à bout, feront de cette année à venir une belle année, quoi qu’il arrive.

Alors cette année, pas de liste de souhaits ou de résolutions, rien d’écrit noir sur blanc, mais juste quelques belles intentions à garder dans un coin de ma tête… Comme celle de prendre soin de moi et de m’écouter, de faire preuve de bienveillance aussi bien envers les autres qu’envers moi-même.

Je crois que ces dernières années j’ai appris à m’affirmer de plus en plus, appris à assumer mes goûts et mes choix, alors il n’est pas question de m’arrêter en si bon chemin! Et puis parmi mes bonnes intentions, il restera toujours celle de me cultiver davantage, par quelque moyen que ce soit (vidéos, podcasts, livres…) et si l’an passé j’ai beaucoup lu sur le véganisme, j’ai l’impression que 2018 sera peut-être davantage l’année du féminisme pour moi. (L’actualité n’étant évidemment pas étrangère à ça…)

Enfin, et c’est peut-être l’idée la moins évidente à mettre en œuvre pour moi, je ne sais pas, mais j’aimerais savoir demander de l’aide quand il le faut, pour de vrai. Peut-être que je suis trop fière, un peu trop indépendante parfois, et par conséquent trop gênée, trop perdue, pour demander de l’aide quand en réalité j’en ai vraiment besoin.

Voilà, plus de bienveillance, à tous égards, moins d’auto-culpabilisation (on y croit) et toujours plein de livres, de séances de cinéma et de promenades au vert. Allez, 2018 sera chouette, hein dites?

Je ne pouvais pas clore cet article (déjà beaucoup trop long) sans vous remercier d’être là, année après année, pour échanger avec moi et me lire, me laissant parfois des petits mots qui me touchent souvent beaucoup. Merci ♡

Et vous alors, quelles sont vos rêves, envies et bonnes intentions pour 2018? Racontez-moi!

Je vous souhaite de nouveau une belle année, qu’elle soit douce, lumineuse, joyeuse et riche de tout ce qui vous rend le plus heureux!

Passez une belle semaine et à très vite…


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le  situé sous cet article – merci!

34

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

18 Commentaires

  • Répondre Yasmina 15 janvier 2018 at 13 h 10 min

    J’aime <3

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 37 min

      Merci <3

  • Répondre J'ai écrit 15 janvier 2018 at 20 h 51 min

    C’est doux de te lire Yasmine, et j’aime me perdre par ici, dans tes emotions et tes découvertes. 2017 et il n’y a pas eu que des paillettes et 2018, il n’y aura pas que des pépites (et merci Camille pour les rimes) mais il y aura des rires, des sourires, des montagnes à gravir, des détours et des coeurs remplis de ce(ux) qu’on aime et je crois que c’est un peu ça qui est important, meme si c’est jamais tout bien ficellé. Oui, 2018 sera chouette ! Je t’embrasse.

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 37 min

      Merci pour ce doux mot que voilà, et je crois bien que 2018 sera chouette en effet :)
      Je t’embrasse aussi <3

  • Répondre Laura 16 janvier 2018 at 10 h 55 min

    J’adore lire les bilans, ça donne des idées parfois et c’est agréable de lire tout ce qu’on peut faire en une année :)

    PS : je rêve de visiter Gand !

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 35 min

      Gand est vraiment une jolie petite ville, je te conseille d’y aller un week-end :)

  • Répondre Pauline Kiwii 16 janvier 2018 at 11 h 28 min

    J’adore lire les bilans de fin d’année sur les blogs, et le tien ne déroge pas à la règle. C’est peut-être bizarre d’aimer autant ça, mais ça fait plaisir de voir l’évolution, de voir qu’on grandit tous un peu, à nos rythmes.

    J’espère que tu trouveras plus de sérénité et de bienveillance envers toi même. Plein de douceur et de lumière aussi.

    2017 a pour moi été l’année de la remise en question : un boulot dans lequel je ne m’épanouis pas, des études que je commence à regretter, trop de temps passer à glander au lieu de me cultiver… Mais de beaux projets ont vu le jour aussi, notamment de partir à l’aventure à 2 sur l’isla formosa qu’est Taiwan. 2018 me faisait donc un peu peur (je suis toujours perdue dans ce que je veux faire) et me donnais envie aussi pour repartir sur de meilleures bases.

    Bref, désolée de rentrer dans les détails, et merci pour tous tes articles que j’adore dévorer et que je devrais plus souvent commenter :)

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 34 min

      Ne t’excuses pas voyons, j’espère que 2018 t’apportera aussi plus de clarté dans tes projets :)
      Merci aussi pour ton petit mot <3

  • Répondre Isis 16 janvier 2018 at 19 h 57 min

    La vie a ses hauts et ses bas (originalité de l’expression = 2%), mais on parvient quand bien même à vivre de beaux moments ! L’essentiel de la vie est, je crois, de faire en sorte d’avoir de bons souvenirs ce qu’on a fait :) Profiter du temps qu’on a, avec soi-même mais aussi avec les personnes qui nous sommes chères, et pour ma part j’ai très hâte de me promener à Londres ensemble <3

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 33 min

      Ouiiii, ça va être chouette… J’espère qu’il n’y aura pas trop de pluie, mais dans tous les cas ce sera chouette (et tu as bien raison pour les souvenirs!) <3

  • Répondre DelfIne 18 janvier 2018 at 3 h 41 min

    Merci pour vos confidences et cette sincérité. Je vous ai découverte cette année et c’est un bonheur de vous lire. J’aime vos mots, leur rythme, il y a quelque chose d’apaisant dedans. Une belle année à vous !

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 32 min

      Quel joli compliment que voilà, j’espère que mes mots continueront à vous plaire cette année encore <3

  • Répondre Sarah 22 janvier 2018 at 15 h 10 min

    Salut toi!
    Une douce et folle Année :)
    Je reviens avec beaucoup de plaisir sur ce blog et ces articles si agréables!
    Moi aussi j’ai beaucoup aimé l’amie prodigieuse, moi aussi je me suis replongé dans Harry Potter car 2 petites pitchounes de mon entourage ne connaissaient pas et c’était un bon prétexte pour tous se les refaire d’une traite!
    Moi aussi 2017 n’a pas été facile, loin de là mais j’accède à une nouvelle forme de sérenité en ce début d’année, et je te la souhaite à toi aussi!
    Au plaisir de prendre un thé quand tu veux, dans le 6e (j’ai plein d’adresses!) ou ailleurs :)
    A bientôt

    • Répondre Laurelas 24 janvier 2018 at 14 h 32 min

      Oh Sarah, oui il faudrait que nous nous revoyions :)
      Belle année à toi – si celle-ci a commencé (ou continué) avec Harry Potter, elle ne peut être que bénéfique.

      Mon année commence vraiment bien, je touche du bois pour que cela continue comme ça…
      Je t’embrasse et à bientôt j’espère :)

  • Répondre Adele Eastmacott 5 février 2018 at 14 h 23 min

    Je retrouve beaucoup de mes lectures dans les tiennes : Elena Ferrante, les Harry Potter, La Passe-Miroir … Je me doute que ce sont des lectures communes, mais ça ne m’empêche pas de ressentir de la proximité.
    Tes photos, pas jolies en comparaison de celles des autres ? Allons bon ! J’aime beaucoup celle avec les mimosas. Je trouve que ton univers a toute une cohérence, et une gamme colorée. C’est joli, c’est frais mais cosy.
    Je supporte à fond ton envie de demander plus d’aide. C’est quelque chose qui a changé ma vie de reconnaître quand je ne sais pas quelque chose et que c’est l’autre le professionnel de ce domaine / celui qui m’aidera le plus. Je suis vraiment heureuse de l’avoir fait plusieurs fois dans ma vie et de l’impact que ça a eu. Tu ne « rembourseras » peut-être pas la personne avec de l’aide, mais ça peut t’aider à toi aussi, à ton tour, donner un coup de main pour un domaine qui t’est plus facile.

    • Répondre Laurelas 5 février 2018 at 16 h 42 min

      Merci pour ton commentaire (et pour mes photos :)) – demander de l’aide coûte souvent, quels êtres fiers nous sommes! Mais tu as sans doute raison, et après tout, il y a des gens qui sont là exprès pour orienter, alors pourquoi ne pas en profiter? J’espère que ça pourra m’éclairer en tout cas…

  • Répondre juliette 5 février 2018 at 17 h 47 min

    Oh mais j’avais loupé ce bilan ! J’ai cru comprendre que 2018 avait bien commencé (héhé), je te souhaite donc une merveilleuse année remplie d’amour et de projets <3

    • Répondre Laurelas 20 février 2018 at 18 h 03 min

      Merci Juliette <3