La La Land

Laurelas25 janvier 2017
La La Land

Quand mon amie Laëtitia m’a proposé de l’accompagner à une avant-première de La La Land la semaine dernière, j’ai sautillé de joie tant le film s’annonçait grandiose. Eh bien, vous savez quoi ? Il a complètement dépassé mes attentes, et je n’attends plus qu’une chose : qu’il sorte en salles pour que je retourne le voir.

C’est vous dire à quel point il m’a plu, bouleversé et marqué. La La Land aura rejoint le panthéon de mes films favoris en un instant, et je n’ai presque rien vu venir…

Car si je savais qu’il s’agissait d’une comédie musicale et si j’avais vu la bande-annonce, bien entendu, je me suis tenue relativement éloignée de tout autre chose (la BO, d’autres extraits et bandes-annonces par exemple). C’est un peu ma recette magique pour me laisser emporter (ou non) par un film au cinéma, en savoir suffisamment pour piquer ma curiosité, et suffisamment peu pour me laisser surprendre.

Mais avant de vous parler plus en détail de mon amour pour La La Land, en voici le synopsis. C’est à Los Angeles que l’on rencontre d’une part Sebastian (Ryan Gosling), pianiste de jazz aux rêves de grandeur mais à l’existence bancale, et d’autre part Mia (Emma Stone), une jeune aspirante comédienne, qui, en attendant son heure, sert des cafés dans un studio de tournage. Par un coup du destin, nos deux protagonistes vont se rencontrer, s’aimer et rêver ensemble à un avenir plus radieux…

La La Land

À peine ai-je vu les premières minutes du film, au son entraînant de la chanson “Another Day of Sun” (bonne humeur garantie dans le métro si vous l’écoutez de bon matin), que j’ai su que j’allais l’aimer de tout mon cœur. J’ai souri, j’ai eu envie de danser et j’ai littéralement été éblouie par cette explosion de couleurs et de joie qui ouvre le film.

Je crois que je ne saurais décrire à quel point La La Land m’a touché – j’ai tour à tour souri très fort, versé quelques larmes d’émotion et ai pratiquement eu des frissons tout le long du film.

Je me suis souvenue de mon amour des comédies musicales (avec lesquelles j’ai pratiquement grandi), touchée d’une nostalgie heureuse, j’ai été entraînée par les sons de jazz distillées tout le long de l’intrigue (dieu sait que j’aime le jazz) et l’émotion m’a étreinte devant une histoire d’amour aussi belle que fulgurante.

Bien loin d’en faire trop, le film est un savant mélange de joie, de magie, de beauté, d’émotion et d’énergie absolument galvanisante. Visuellement, on en prend plein les yeux – couleurs, ondulations de caméra, beauté de la prise de vue… J’ai été émerveillée du début à la fin par ce monde en Technicolor savamment orchestré par Damien Chazelle.

Quant aux acteurs, ils ne sont que perfection (vous aurez vite compris que je n’ai absolument aucun reproche à faire à ce film). Emma Stone, que j’aime déjà beaucoup, aura incarné une Mia tout en légèreté, ingénue juste ce qu’il faut, drôle et pleine de vie, tout en restant fidèle à ses rêves. Et quelle voix ! 

Ryan Gosling, quant à lui, n’est pas en reste. Superbe, tout en subtilité, en nuances et émotion – à noter qu’il joue lui-même au piano, et il ne se débrouille pas trop mal ! (et puis, note à part, j’avais presque oublié à quel point il était charmant et charismatique…)

Nos deux héros chantent, dansent et jouent du piano eux-mêmes, sans l’aide de doublures, et parfois même en “direct” sur le plateau. Leurs interprétations ne sont pas toujours parfaites, mais c’est aussi ça qui donne du relief et du réalisme au film – ils ne sont que des apprentis artistes après tout !

Ai-je besoin de préciser que la bande originale est absolument parfaite ? Les airs musicaux, entre légèreté et émotion me donnent des frissons encore maintenant. (parce que bien sûr, je n’écoute que la BO en boucle depuis mercredi dernier) Les chansons sont entraînantes et je me surprends souvent à les chantonner…

Si l’intrigue de La La Land ne vous paraîtra peut-être pas excessivement originale de prime abord, je vous laisse revenir vers moi une fois que vous aurez vu le film. Car ici encore, au même titre que Whiplash, on assiste au sacrifice personnel au service de l’ambition, et il faut bien être un cœur de pierre pour ne pas s’en émouvoir. Et de nouveau, cela permet au film de s’inscrire, malgré tout, dans un certain réalisme.

La La Land (2016 Movie) Official Trailer – 'Dreamers'

J’ai rarement été autant séduite par un film, et si vous lisez entre les lignes, ça se ressentira sûrement à travers cet article… La La Land est un film merveilleux, joyeux, onirique et coloré, qui fait appel à beaucoup d’émotions, entre nostalgie et mélancolie, et interprété tout en finesse par Emma Stone et Ryan Gosling.

C’est également un vibrant hommage à Hollywood, ses comédies musicales et son univers impitoyable, et également au jazz de Duke Ellington et les autres. En d’autres termes, ce film ne pouvait que me plaire, et je compte aller le revoir encore et encore. (je crois que je ne m’en lasserai jamais)

Est-ce que vous avez déjà vu La La Land ? Partagez-vous mon amour pour ce chef d’œuvre ?

Il sort en salles aujourd’hui, alors n’hésitez pas à me donner vos impressions une fois que vous l’aurez vu ! En tout cas, je pense que vous l’aurez compris, je vous le conseille de tout cœur.

Passez une belle journée ♡


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le situé sous cet article – merci !

27

Commentaires (10)

  • Madimado

    25 janvier 2017 at 10h43

    J’avais beaucoup aimé Wiplash et tout le monde dit du bien de son nouveau film que tu nous vends très bien :) ca fait envie !

  • Auriane

    25 janvier 2017 at 10h43

    J’hésitais un peu à aller le voir mais tu m’as totalement convaincue !
    Un film joyeux comme ça, ça fait toujours du bien en plein hiver

  • Aurore

    25 janvier 2017 at 14h12

    Il réalise pour l’instant un sans faute sur tous les blogs. Je vais le voir dimanche, j’espère ne pas être déçue !

  • Héloïse

    26 janvier 2017 at 18h53

    Je ne peut-être que d’accord avec toi, je sors tout juste du cinéma et j’ai A-D-O-R-E !
    Tout est parfait, le duo, l’ambiance, la musique (le jazz <3) et puis ces couleurs, bref un petit bijou. J'en suis ressortie avec l'envie de danser et le sourire jusqu'aux oreilles. Ça fait longtemps que je n'étais pas tombée autant en amour pour un film.

  • Tiphaine

    26 janvier 2017 at 21h15

    Je suis allée le voir cette après-midi et je suis également tomber amoureuse de ce film ! Tout en lui m’a séduit : le casting d’une grande justesse, les chansons, la réalisation, les couleurs… En sortant de la salle, j’avais envie de danser et de chanter !

    Une petite merveille de poésie qui fait un bien fou en ces temps troublés.

  • Stéphanie – Il Etait Une Fois… Cocotte

    27 janvier 2017 at 12h27

    Tu me donnes encore plus envie d’aller le voir! je ne vais pas te mentir le film m’a interpellé pour Ryan Gosling, j’aime bien son jeu d’acteur en général mais quand j’ai vu la bande annonce, j’ai encore eu plus d’envie d’aller le voir.

    Bisous

  • Cécile

    28 janvier 2017 at 21h36

    Je viens de le voir et j’ai adoré aussi! Les décors, les acteurs (Ryan ❤️), la BO, l’histoire…. J’ai eu l’impression d’être plongée dans une bulle de barbe à papa douce, colorée et réconfortante. Et j’écoute la BO en boucle, en particulier le magnifique City of stars! Je suis tout à fait en phase avec ton article!

  • le chien à taches

    30 janvier 2017 at 9h18

    Bon il va absolument falloir que j’aille le voir tant je n’en entends que du bien et toi tu me donnes encore plus envie !

  • Paper Aeroplane

    1 février 2017 at 14h04

    j’ai adoré aussi, et j’ai très hate de le revoir :)

  • pyc

    3 février 2017 at 11h57

    Je pense qu’il faudrait faire un club des “lalaland struck”.
    Je suis très cinéphile mais pas particulièrement fan de comédie musicale.
    J’ai été voir ce film sans vraiment d’a priori (ni a reculons, ni particulièrement enthousiasmé) avec ma femme et j’en suis ressorti réellement bouleversé.
    Autour de moi je connais d’autres personnes qui sont dans la même situation.
    Le “fossoyeur de film” (que je regarde assidûment) a lui aussi indiqué qu’il n’avait pas envie d’analyser le film parce qu’il l’avait touché émotionnellement.
    Lalaland est clairement plus qu’un film, c’est autre chose, une alchimie unique, un phénomène.
    Pierre Lescure a dit dans C à vous que c’est le genre de film dont on sait qu’on le reverra jusqu’à la fin de sa vie.
    Il a sans aucun doute raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Links I Love #128

Article suivant

Links I Love #129