Links I Love #71

Links I Love 11 août 2015 Laisser un commentaire

Links I Love

C’est de nouveau l’heure de mes « Links I Love » et probablement les derniers de ce mois d’août… Car à vrai dire, je compte bien rester loin de mon ordinateur pendant mes vacances. Déconnecter, pour de vrai, ou presque, je crois que j’en ai grand besoin.

Je vous parlais la semaine dernière d’une escale citadine qui serait douce. Oui bon. Pas trop en fait. La semaine qui vient de s’écouler m’en aura fait voir de toutes les couleurs. C’est ça d’être quelqu’un de passionné aux humeurs extrêmes: pas de répit pour mes nerfs.

Pourtant, pendant mes moments de lucidité et de calme (et de bonne humeur), toutes ces humeurs négatives qui m’avaient assaillies me semblaient bien dérisoires. Mais je crois qu’à la tiédeur de l’ennui, je préfère encore passionnément m’agacer d’un rien… (Alors qu’au fond, je m’en passerais bien, n’est-ce pas!)

Je manque surtout cruellement de bienveillance envers moi-même. J’en parlais déjà dimanche, mais je prends les choses à cœur, et le perfectionnisme est partout. Et mon incapacité à prendre du recul parfois, ou à « me pardonner » n’arrange absolument rien à l’affaire.

Donc je respire, j’ai recours aux méditations « SOS » sur Headspace, je fais du ménage frénétiquement et… ça va mieux. Jusqu’au lendemain.

C’est drôle comme les blogs ont cessé d’être ces sortes de journaux intimes dans lesquels l’on déversait jadis nos joies et nos peines, sans filtre, et souvent sans trop réfléchir. De nos jours, il me semble qu’un blog, s’il n’est pas lisse, lumineux et plein de joie de vivre, ça n’intéresse plus personne.

Qui parle encore réellement à cœur ouvert? Même moi, je ne vous raconte ces choses qu’à demi-mot. Par pudeur. (Et aussi parce que mon blog est bien moins confidentiel que feu mon blog d’adolescente un peu emo sur les bords.)

Je vous laisse là, avec ce début de réflexion. À vous d’en faire ce que vous voulez…

La semaine dernière (et depuis plus longtemps que ça en réalité) j’ai ressenti un regain d’envie d’aller en Angleterre. Londres, mais pas uniquement. La vie là-bas me manque un peu, même si j’y ai vécu bien trop peu pour pouvoir réellement dire ça. L’accent anglais me manque. Le charme des maisons de brique. Leur flegme. Un peu de tout, un peu de rien.

Alors je me rabats sur des séries par exemple. Dimanche, j’ai passé la soirée dans l’univers de Jane Austen, devant l’adaptation de la BBC, sous forme de mini-série, de Raison et Sentiments. C’était fabuleux, même si le film d’Ang Lee (avec Alan Rickman et Kate Winslet) restera mon adaptation favorite (et sûrement un de mes films préférés au monde). Mais difficile de résister à Dan Stevens en Edward Ferrars…

Je crois que mon histoire d’amour avec l’Angleterre est bien loin de se terminer.

Sur ce, et après ces pensées un peu décousues (pardon) je vous laisse avec ma sélection de liens de la semaine, pleine d’évasion et de gourmandises:

1. Un mariage à la montagne, tellement beau, tellement doux. (unbeaujour.fr)

2. Des pâtes qui n’en sont pas en réalité… mais ça a l’air bon tout de même! (golubkakitchen.com)

3. Un dictionnaire d’un nouvel ordre. Savoureux. À voir: la définition du chat.  (theverge.com)

4. Pourquoi « chimique » n’est pas un gros mot. Amen. (blogs.scientificamerican.com)

5. J’aime toujours autant les textes de Dariamarx, surtout quand ils sont plein de nostalgie comme ici. (dariamarx.com)

6. La panzanella, ou encore la salade la plus facile à faire au monde. (cupcakesandcashmere.com)

7. Victoria nous donne 50 idées de choses à faire quand il pleut (ou quand on a décidé de passer la journée chez soi, tout simplement). (mangoandsalt.com)

8. Décidément, voilà encore une recette de cheesecake healthy mais gourmand. (theroastedroot.net)

9. Haleigh nous emmène à travers ses jolies photos (et son ressenti) à Istambul. Bon voyage! (makingmagique.com)

10. Si vous deveniez millionnaires, là tout de suite, vous feriez quoi? Je prendrais le temps, comme Célie. (missblemish.fr)

11. Trois remèdes d’aromathérapie contre le stress, l’insomnie et la fatigue. À lire! (biobeaubon.com)

12. Et enfin, un tour à Hanoï avec Jessica, tout en sincérité et simplicité. (dollyjessy.com)

Cette sélection vous a-t-elle plu? C’est sans doute la dernière du mois, mais ne vous en faites pas, la rubrique (et moi-même) seront de retour en septembre! Comme toujours, n’hésitez pas à cliquer sur le cœur plus bas, pour me signifier que vous avez aimé me lire (si tel est le cas).

Si mes vacances approchent à grand pas, je ne vous abandonne pas tout de suite, et compte bien aller une dernière fois au cinéma (peut-être) et vous écrire encore un peu.

D’ici là, bonne lecture et à très vite!

25

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

12 Commentaires

  • Répondre juliette 11 août 2015 at 10 h 12 min

    C’est bien vrai ce que tu dis sur les blogs. A une époque, j’étais un peu plus transparente sur mes sentiments, je crois, et puis un jour, ma maman m’a dit que je ne faisais que me plaindre sur mon blog, que ça n’était pas très joyeux… Du coup, maintenant, je mets en avant le positif. Mais dans le fond, je crois que ça me fait du bien ! Je préfère m’attarder sur ce qui m’a rendue heureuse plutôt que de ressasser le négatif, et petit à petit, finalement, du négatif, il y en a de moins en moins. Le bon attire le bon, je crois :) (voila, c’était ma petite minute philosophique du jour, désolée ^^)

    • Répondre Laurelas 11 août 2015 at 10 h 41 min

      Tu as entièrement raison :)

      Après, disons que c’est aussi (je trouve) parfois un peu dommage qu’on ne voie qu’une façade heureuse/lisse/parfaite sur les blogs. Enfin, dommage n’est pas le bon mot, mais disons que ça rejoint l’idée de la représentation parfaite des vies des autres sur Instagram etc. Et que par conséquent, quand on se sent pas forcément d’humeur joyeuse, on se met à se comparer à ces images de gens (blogueurs, instagrammeurs etc) qui ont l’air d’avoir une vie parfaite, eux. (Et on se sent mille fois plus nul.)

      Evidemment, ce serait naïf de croire que les autres n’ont pas aussi leur lot de problèmes, de complexes, de tristesse etc. ET OUI, se comparer est le mal, mais parfois quand on est un peu déprimé, je crois qu’on oublie d’être très rationnel (euphémisme).

      C’est un peu flou tout ça non? Pardon. (Et je vais chasser mes démons, vite, vite.)

      • Répondre juliette 11 août 2015 at 11 h 00 min

        Oh non je comprends, ça m’arrive aussi de me lamenter sur ma vie quand je suis restée enfermée chez moi toute la journée toute seule alors que sur les réseaux sociaux, les gens ont eu l’air de cuisiner des trucs délicieux, entourés de gens drôles et beaux, tout en voyageant dans des pays exotiques et en vivant dans des appartements à la déco de rêve ^^ Mais j’essaie de relativiser : je sais que ce n’est qu’une facette de leur vie et que je ne suis pas à plaindre, et je me dis que le lendemain, je ferai en sorte d’avoir une journée dont je pourrai être satisfaite :) Plus facile à dire qu’à faire mais petit à petit, l’oiseau fait son nid !

  • Répondre Pauline 11 août 2015 at 11 h 17 min

    Je suis d’accord avec toi, et d’accord avec Juliette plus bas aussi.
    Avant j’avais un blog plus personnel, j’y écrivais mes coups de gueule comme mes coups de coeur, et j’ai eu un certain succès avec un article très très coup de gueule. Ca m’a plutôt attristée, de me rendre compte que toutes mes joies et mes passions ne rencontraient qu’un intérêt (très) modéré, alors qu’un très long texte déprimé et déprimant, empli de rage et de colère, a fait plus de 160 000 vues. De manière personnelle, on me dit souvent que je raconte trop ma vie, alors sur mon blog c’est ce mélange de pudeur et de retenue dont tu parles qui me font parler du positif, et aussi parce que c’est avec ça (et pas avec des râleries) que j’ai envie de laisser une trace sur Internet, si seulement c’est possible. Pourtant la vie est tellement loin d’être toujours toute rose ! Et c’est vrai que quand on est triste et déprimé, parfois, il vaut mieux s’éloigner de ces blogs si beaux, si heureux, qu’on a l’impression d’être tout ternes et tout malheureux. Du coup j’ai aussi ma réserve de blogs aux mots jolis mais emprunts de mélancolie (c’est ma littérature préférée, les phrases nostalgiques, les expressions un peu brumeuses), je pense qu’on a aussi besoin de savoir que tout le monde a des hauts et des bas, même si ça paraît évident.
    Je crois que je m’embrouille un peu… en tout cas merci pour cette sélection encore une fois, j’aime vraiment beaucoup ce moment de partage, prends soin de toi !

    • Répondre Laurelas 11 août 2015 at 11 h 29 min

      C’est exactement ça: « je pense qu’on a aussi besoin de savoir que tout le monde a des hauts et des bas, même si ça paraît évident. » C’est ça qui me « manque » (tout est relatif) sur les blogs de nos jours, un peu d’humanité, autre chose que de belles images. Les blogs sont devenus des magazines où il est bon de se « représenter » moins de se « présenter » réellement comme on est, avec ses joies mais aussi ses peines et ses failles…

      Enfin, passons. La vie est belle, c’est vrai, j’ai juste eu un moment de rechute (complètement déraisonné sans doute, car avec du recul ce n’est pas « grave » (et merci les hormones d’exacerber ma sentimentalité!)) mais tout-va-bien.

      Et je veux bien quelques liens de jolis blogs écrits (je n’en ai plus tellement en stock, il faut bien le dire) si tu veux bien les partager avec moi :)

      Merci aussi, d’être là tous les mardis (et le reste du temps!) par écrans interposés :)

      • Répondre Pauline 17 août 2015 at 12 h 17 min

        J’adore revenir chercher un lien que j’avais aimé dans ta sélection et voir que je n’avais pas répondu à ton message !
        J’espère que tes vacances se passent bien ;)
        Je crois que tu connais déjà les trois blogs que je suis assidûment pour leurs jolis mots : Le plus bel âge, 88 constellations, et Miss Blemish. (que tu connais forcément puisque c’est chez toi que je l’ai découverte)
        Je parcours Hellocoton pour en trouver d’autres ! (je me suis récemment réinscrite sur Hellocoton et je me retrouve à attendre chaque jour la nouvelle sélection pour découvrir de nouveaux blogs, et qui, sait, peut-être, tomber sur un nouveau coup de coeur)
        Bises !

  • Répondre Eleusis_Mégara 11 août 2015 at 16 h 13 min

    Encore une bien jolie liste de liens que je dévore chaque semaine sans prendre le temps de laisser un commentaire, j’y remédie donc de ce pas ^_^

    J’ai lu l’article au sujet du « chimique » et ça m’a rappelé ce qu’une chef de produit m’avait dit quand, au moment de la sortie du Dissolvant UNE, on avait eu des commentaires comme quoi il aurait une odeur aussi chimique que les autres. Elle m’avait répondu ce que j’ai retrouvé dans l’article : nous sommes nous-mêmes uniquement des assemblages de composés chimiques, d’atomes et que le principe de base de la cosmétique était bien la chimie. Elle m’avait dit à l’époque de préférer le terme synthétique et depuis, c’est resté – bien que je dise encore en sentant un bonbon ou en voyant la couleur trop prononcée d’un aliment : « ça a l’air bien chimique ! » Ah la mauvaise utilisation du langage…

    Ceci dit, comme Pauline sur Twitter, je préfère la précaution et je me tourne désormais plus volontiers vers des produits cosmétiques naturels/bio, je décrypte les listes INCI mais je relativise aussi, ce n’est pas parce que je vais mettre peu de silicones de temps en temps sur mon visage que je vais mourir/ou faire une MEGA poussée d’acné. Je fais ma petite salade et puis, il y a tellement de plus en plus de jolies marques green que délaisser les marques plus conventionnelles ne me gênent pas du tout :)

    Je rebondis aussi sur le fait de se livrer sur son blog et comme Juliette, sur le mien, j’ai envie d’y partager uniquement le positif (en tout cas, je ne veux pas parler de mes sentiments profonds, enfin ce n’est peut-être pas la bonne expression mais tu vois l’idée ?) mais sans jamais donner l’impression non plus que ma vie fait rêver ou que sais-je. Je nuance avec un peu d’humour mais je n’ai pas envie de me confier car je ne sais pas qui me lit et surtout, je sais que je finirai par regretter d’avoir partagé tel ou tel état d’âme avec potentiellement la terre entière – il y a deux ans, je m’étais trop répandue sur les réseaux sociaux sur quelque chose qui m’avait dévastée et je m’en suis voulue après coups.

    Et c’est aussi car c’est du domaine de l’intime… Et qu’aujourd’hui (et ça nous touche particulièrement nous qui avons des blogs), l’intimité est un concept bien flou à cause des réseaux sociaux – encore eux haha. Quand on y pense, c’est quand même étrange de savoir ce qu’une personne que l’on ne connait pas a mangé à midi, ce qu’elle met pour dormir, ce qu’elle a fait pendant ses vacances, la couleur de son linge de lit, la tête de ses enfants au réveil, etc. Du coup, personnellement, j’ai déjà l’impression de parfois trop en dire/partager – même si bien-sûr, l’intimité est bien loin de se résumer à ce que tu as avalé hier, ou le nouveau cadre que tu as accroché au-dessus de ta cheminée – alors, je garde mes sentiments pour mes proches et surtout, je me demande avant de publier un article : est-ce que tu as vraiment envie de que ton ancienne-pas-sympa-meilleure-amie lise ça ? (oui, c’est un peu débile) Et ça fonctionne bien pour me préserver ^_^

    Je ne sais pas si tu l’avais lu mais Juliette m’avait conseillé cet article qui est très très pertinent : http://cheekmagazine.fr/societe/pourquoi-facebook-et-instagram-font-ils-de-nous-des-losers/ Et la vidéo insérée aussi.

    Voilà, c’était donc le commentaire le plus long :D

    • Répondre Laurelas 15 août 2015 at 0 h 01 min

      Merci :)

      Et oui j’avais lu cet article aussi et c’était intéressant. Et je comprends bien la démarche de « positif » dans les blogs, dont le tien et bien sûr qu’au fond, c’est mieux. Mais je me répèterai en disant que parfois, quand je lis une blogueuse qui laisse entrevoir ses failles, ça me fait du bien. Pas par méchanceté/voyeurisme ou autre. Mais se dire que cette personne est « normale » après tout, à travers ça, ça rassure. (C’est un peu débile, et je le sais que chacun a ses problèmes et que la vie parfaite n’existe pour personne, mais bon, les blogs ressemblent trop (parfois)(peut-être moi y compris?) à des magazines, et même si c’est bien, au fond, c’est une évolution intéressante à souligner.)(Je tourne en rond dans ma réflexion…)

      Enfin, on en a aussi parlé hier. ET BREF :)
      Plein de bisous!

  • Répondre Chloé 11 août 2015 at 21 h 10 min

    ça m’a fait plaisir de revoir des photos d’Hanoï ! J’y suis allée il y a 4 ans et j’ai pris quasiment les mêmes photos^^ (Voir mon facebook).
    Pour ce qui est des salades, j’aime toujours autant celles que tu nous proposes, mais là j’en cherche une en particulier. Je reviens d’un voyage en Birmanie et j’ai découvert une salade au citron que j’ai mangé dans plusieurs gargotes. Sauf que quand je tape « salade de citron birmane », je ne trouve pas la recette de celles que j’ai pu manger. C’est une salade sans chair et vraiment délicieuse !!!!

    • Répondre Laurelas 14 août 2015 at 23 h 54 min

      Ah eh bien si je tombe sur ce type de recette, je t’en dirai des nouvelles :)

  • Répondre Chloé 12 août 2015 at 14 h 48 min

    Te lire est toujours un régal. Chaque fois un peu plus, je me retrouve dans tes mots. j’ai changé de travail il y a quatre mois, qui me prend tout mon temps et toute mon énergie, qui me laisse perplexe et m’amène à douter de moi, me remettre en question et à m’en demander toujours plus. J’ai toujours plus d’envies, mais qui finissent par s’éteindre à cause du trop plein. J’ai parfois envie de tout quitter et d’aller vivre à Londres, cette ville que j’aime tant comme toi. Mais il paraît qu’il ne faut jamais prendre de décisions sur un coup de tête. En ce moment, j’ai parfois envie d’hurler, mais que ce soit sur les blogs ou dans notre vie de tous les jours, se plaindre n’est jamais bien vu…
    Profite en tout cas bien de tes vacances et vivement ton retour, et peut-être que la prochaine fois on arrivera à se faire une bise chez Bioderma ;)
    Chloé

    • Répondre Laurelas 14 août 2015 at 23 h 54 min

      N’hésites pas si tu me croises à venir me voir, je ne mords pas :)

      Et merci pour ce joli mot. Et courage surtout, pour ton travail, ton agitation intérieure et tes doutes. Je ne sais que trop bien ce que c’est. (Essaies peut-être la méditation?) Tout finira par s’apaiser de toute façon. :)

      A bientôt :)