The Fault in our Stars

Septième Art 28 août 2014 Laisser un commentaire

The Fault in our Stars

S’il y a bien une chose qu’il me tardait de faire en rentrant à Paris, c’était de retourner au cinéma, mon grand amour. Et c’est sur The Fault in our Stars que s’est jeté mon dévolu, bien qu’il y ait une petite poignée d’autres films de cet été qu’il me reste à découvrir…

La vérité étant que je n’avais pas grande hâte d’aller voir cette adaptation du livre de John Green (dont je vous ai d’ailleurs parlé récemment!) – j’avais très peur d’être déçue, le passage de la littérature à l’écran étant toujours un exercice difficile. Et effectivement, ça n’a pas loupé, la déception aura été quelque peu au rendez-vous…

Mais d’abord revenons-en aux faits. The Fault in our Stars nous raconte comment Hazel (Shailene Woodley) et Augustus (Ansel Elgort) se rencontrent lors d’une réunion d’un groupe de soutien pour les jeunes malades du cancer, et comment ils finissent par tomber amoureux, malgré la maladie.

The Fault In Our Stars

L’ennui avec ce film, c’est que dès le début, le personnage de Hazel, narratrice de l’histoire, nous annonce que ce qui suivra n’est pas une histoire d’amour comme on en voit au cinéma. Ce n’est pas parfait, et ça, c’est de la faute au cancer, à la maladie.

Ce qui m’ennuie ce n’est pas tant ce postulat de romance hors-norme, mais plutôt le mensonge de cet incipit.

Parce qu’effectivement, il s’agit d’une romance atypique entre deux jeunes adultes tous deux atteints de cancer, avec toutes les complications que cela implique – évidemment, c’est ce que John Green nous a conté dans son roman éponyme. Mais là où j’ai trouvé le roman très fin, juste et éloigné des clichés du genre, j’ai trouvé le film très… lisse et banal. Et surtout très niais.

Cancer ou non, c’est un vrai film Hollywoodien où tout est un peu trop propre, un peu trop parfait et lisse, des décors en passant par les acteurs jusqu’à la mise en scène. Et attention, je n’ai rien contre ça, au fond. Mais quand on me promet dès le début quelque chose de différent, j’y crois. En vain.

Vous allez dire que j’exagère peut-être et que j’en attendais un peu trop, après voir lu le livre… Et vous aurez sans doute raison sur ce dernier point.

Ce qui m’avait séduit dans le roman de John Green, c’était cette délicatesse et cette légèreté qui contrastait avec le propos plus sombre de la maladie. Les personnages sonnaient juste, n’en faisaient pas trop. Mais dans la version filmée de The Fault in our Stars, j’ai bien eu du mal à m’attacher autant aux personnages…

Trop lisses, ils ne sont pas dénués de talent, mais il y a quelque chose qui ne va pas. Surtout avec le personnage d’Augustus que j’ai trouvé très inégal sous les traits d’Ansel Elgort – tour à tour agaçant ou charmant, il ne m’aura pas autant séduite que son pendant littéraire. Shailene Woodley, quant à elle, nous offre une interprétation très juste, presque touchante, mais pas exceptionnelle pour autant.

La bande-son est bien choisie, entre Birdy, Ray LaMontagne et Ed Sheeran et le film est très agréable à regarder, visuellement parlant, avec notamment de belles scènes à Amsterdam. On rit aussi, évidemment, et on pleure, un peu, beaucoup.

Ça n’en reste pas moins une petite déception, malgré tout…

The Fault in our Stars nous promet une histoire triste, et même si le film a tenté d’adopter le ton léger de John Green, il n’a pas su retranscrire (à mon goût) la délicatesse de sa plume. Une histoire triste sans édulcorants, c’est ce que nous promet Hazel au début du film. Et pourtant…

J’ai trouvé que le film n’échappait ni à une certaine niaiserie, ni aux clichés du genre. C’est bien dommage.

Cela dit, je crois honnêtement que si je n’avais pas lu le livre il y a peu, je me serais sans doute laissée entraîner davantage par le film, mais là, rien à faire, la magie n’a pas opéré sur moi.

Et vous, est-ce que vous l’avez vu? Est-ce que le film a su vous transporter et vous émouvoir davantage que moi? 

Je suis très curieuse de lire vos avis! A bientôt ♡

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

8 Commentaires

  • Répondre Emma 28 août 2014 at 10 h 41 min

    J’ai lu le livre, j’ai trouvé le début très prometteur mais très vite, l’histoire m’a un peu agacée, je l’ai trouvée justement cousue de fil blanc avec notamment beaucoup de longueurs. Au final, j’ai été déçue. Je pense que je suis restée hermétique.
    Du coup je n’irai pas voir le film :( Même si paradoxalement, c’était la bande annonce qui m’avait donné envie de lire le livre !

  • Répondre Mystinguett 28 août 2014 at 11 h 51 min

    Hello,
    Je n’ai pas encore lu le livre. J’ai vu le film avant et j’ai été très déçue … Ce qui m’a choquée c’est le manque de réalisme … Le cancer est loin, très loin d’être aussi beau qu’il est présenté ici. Les acteurs sont très bien portant, ils n’ont aucun passage à vide … On n’y croit pas un seul instant!
    Trop de coïncidences, de scènes gnangnan … Bref, une mauvaise surprise pour moi!
    Je lirais quand même le livre car le scénario est quant à lui parfait et potentiellement très intéressant :)
    Mystinguett

    • Répondre Laurelas 31 août 2014 at 23 h 00 min

      Oui, c’est tout à fait ça. J’espère que le livre te plaira davantage :)

  • Répondre pandamned 30 août 2014 at 17 h 55 min

    Bizarrement, ce film ne me dit rien du tout alors que je suis très friande de tout ce qui est cu-cul et niais d’habitude… Je pense que je préfère m’en tenir au livre et puis c’est tout :)

  • Répondre Cyrielle 1 septembre 2014 at 15 h 34 min

    Je n’aurais pas dit mieux ! Oui, j’ai pleuré au ciné. Oui, j’ai ris par moment parce que le film a quand même quelques scènes pas mal. Mais mon Dieu, trop de lourdeur des fois ! La scène de leur rencontre où ils se rentrent dedans dans un couloir, est-ce qu’on peut faire plus gnangnan que ça ? Surtout que comme tu le soulignes, Hazel nous préviens bien que ça sera pas gnangnan ! Et leur premier baiser où tout le monde applaudit comme si les gens avaient que ça à faire en pleine visite de la maison ? Bref, très mitigée pour le coup, même s’il reste agréable à regarder au moins une fois.

    • Répondre Laurelas 5 septembre 2014 at 23 h 10 min

      Ahah, oui, leur scène de rencontre est assez mal faite j’ai trouvé aussi..

  • Répondre auroreinparis 3 septembre 2014 at 13 h 39 min

    Dieu merci j’ai enfin trouvé une critique qui ne porte pas aux nues ce film, une fille qui ne s’est pas laissée berner ! Merci. Je suis amplement d’accord avec toi lisse, banale, propret, tire larmes et indéniablement niais.

  • Répondre Paper Aeroplane 24 mars 2016 at 11 h 23 min

    Je l’ai vu également, et j’ai trouvé que le film gâchait totalement l’histoire et le livre ! en effet, c’était parfois beaucoup trop édulcoré et très niais, et je ne sais pas pourquoi mais la tête de l’actrice principale ne me renvient pas, je n’imaginais pas du tout une fille comme ça ! heureusement je ne l’ai pas vu au ciné :)
    par contre c’est vrai que la bande son est bien choisie