Jobs

Septième Art 29 août 2013 Laisser un commentaire

Jobs

Qu’une biopic sur Steve Jobs voie le jour à peine deux ans après sa mort est à la fois étonnant, sans doute un peu prématuré et pourtant ça prouve à quel point le personnage fondateur d’Apple fascinait le monde entier (ou presque).

Cet été, je dois bien vous l’avouer, peu de films m’ont donné réellement envie d’aller au cinéma – Jobs est un de ces rares films que j’avais vraiment envie de voir, sans pour autant en attendre beaucoup de choses.

C’est donc d’un œil curieux que je suis allée au cinéma un soir, pour voir un morceau de la vie de Steve Jobs. Le film retrace en effet qu’une infime partie de la vie du génie, de ses débuts, la création d’Apple, jusqu’à sa chute, où il est écarté de la société, pour mieux revenir, quelques années plus tard, triomphant.

Attention, le film n’illustre pas du tout les années glorieuses d’Apple telles qu’on les connaît, il se concentre davantage sur la genèse d’Apple et sur l’évolution de son fondateur, Steve Jobs, durant ces années cruciales.

Jobs

Pour tout vous dire, je ne sais pas bien quoi penser de ce film qui a davantage été une déception qu’une bonne surprise. A la fin, je me suis surprise à penser « déjà?! », non pas pour une question de rythme, mais pour une question de fond.

Je m’attendais à davantage, à un approfondissement de l’intrigue, mais surtout du personnage de Steve Jobs – on n’apprend finalement pas grand chose sur la vie ou les idées du génie d’Apple, et franchement, n’est-ce pas dommage? Le film survole bien trop rapidement de nombreuses choses. Personnellement, je ne connais que les grandes lignes de la vie de Steve Jobs, et par conséquent, je n’ai presque rien appris.

J’aurais par exemple voulu en savoir plus sur l’amitié qui liait Steve Jobs et Bill Gates, sur le changement qui s’est opéré en Steve Jobs après qu’il ait séjourné en Inde, ou sur l’époque où il a dirigé Pixar par exemple. Le film reste très superficiel dans son contenu, et c’est vraiment dommage.

Ajoutez à cela un rythme assez lent et une mise en scène plus que classique, et vous voilà très proche de l’ennui.. C’est assez malheureux qu’un film retraçant le parcours d’un homme qui n’a jamais reculé devant l’adversité, soit si dénué de prises de risque!

Quant aux performances d’acteur, elles sauvent peut-être quelque peu le film, bien que je ne me sois pas encore décidée face à la performance d’Ashton Kutcher. Je la trouve à la fois très convaincante tout en la trouvant parfois un peu caricaturale – je ne connais peut-être pas assez bien Steve Jobs qui plus est, mais marchait-il vraiment de cette singulière façon? (sans doute, mais, vraiment, à ce point?!)

Je suis incapable de trancher à propos de cette interprétation, bien qu’elle ait réussi à semer le doute en moi: ce personnage a-t-il été écrit de façon à ce qu’on l’apprécie, ou pas? C’est assez bien que le film laisse le spectateur juger du personnage, souvent décrit comme très autoritaire et difficile – car même si le film montre en effet en grande partie ces aspects bien précis du caractère de Steve Jobs, il laisse le spectateur se forger sa propre opinion.

Après tout, le film nous montre tout de même comment Steve Jobs a été écarté de sa propre société, et personnellement, ça m’a moins donné envie de le considérer uniquement comme une affreux perfectionniste lunatique!

Get Out

(Bon, peut-être que j’ai aussi trouvé Ashton Kutcher trop mignon pour pouvoir le détester entièrement.)

En somme Jobs est un film un petit peu trop long et ennuyeux, qui ne nous apprend que peu de choses sur Steve Jobs ou les débuts d’Apple, cependant servi par de bons acteurs – il faut bien l’avouer, et Kutcher est particulièrement convaincant quand il s’énerve.

Ah, et il est bon d’ajouter que le travail esthétique du film (costumes, décors, coiffures 80’s..) est plutôt réussi – c’est une immersion presque parfaite pour les nostalgiques de cette période!

La bande-annonce est tristement plus rythmée que le film…

Bon, Jobs n’est peut-être pas le film que j’attendais, et malgré ses défauts, c’était quand même pas si mal (disons que j’ai vu pire). Cela dit, c’est loin d’être immanquable, et à moins d’avoir une carte de ciné illimité/d’être très bon public je ne vous conseille ce film qu’à moitié.

Et si vous aimez Steve Jobs et Apple à la folie, fuyez, vous serez sans aucun doute déçus!

Est-ce que vous l’avez vu? Est-ce que vous êtes d’accord avec moi?

A bientôt!

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

3 Commentaires

  • Répondre LE critique de PUB 29 août 2013 at 11 h 33 min

    Pour lire la critique de l’affiche du film Jobs, c’est par ici http://www.lecritiquedepub.com/jobs-le-retour-du-roi/

  • Répondre Bubbles 31 août 2013 at 13 h 38 min

    Je suis tout à fait d’accord, je suis allée le voir hier en fanatique d »Apple et je suis carrément déçue. On survole énormément de choses,on s’ennuie malgré le casting qui tente de sauver les meubles :)

    (C’est le premier commentaire sur ton blog, on se retrouve carrément dans tes articles et j’adore tes critiques, bisous!)

    • Répondre Laurelas 31 août 2013 at 21 h 00 min

      Merci beaucoup <3