Trance

Septième Art 20 mai 2013 Laisser un commentaire

Trance

Le jour où j’ai vu Trance, je m’étais réveillée le matin même, tirée de mon sommeil par un mauvais rêve – un rêve, ou plutôt un cauchemar, où j’ai ressenti une douleur et une tristesse telle que je n’en avais pas ressentie depuis longtemps. C’était tellement intense que je m’en souviens encore que trop bien.

Je vous raconte ça, parce que j’ai vu Trance tard dans la soirée, à la séance de 22h, et que c’est un film incroyablement intense. J’ai donc commencé et terminé la journée, une journée plutôt ordinaire d’ailleurs, par des émotions « fortes », et j’ai trouvé ça plutôt intéressant à noter… (Oui, bon.)

Mais tout d’abord, qu’est-ce que Trance? Nouvelle réalisation de Danny Boyle (auquel on doit tant de films de qualité, n’est-ce pas), le film relate l’histoire de Simon (James McAvoy) un commissaire-priseur expert dans les œuvres d’art, qui devient complice de Frank (Vincent Cassel) et sa bande pour voler un tableau qui vaut plusieurs millions de livres.

Mais dans l’opération, il est frappé à la tête et à son réveil, impossible pour lui de se souvenir où se trouve le tableau… Frank décide alors d’avoir recours à l’hypnose pour aider Simon à retrouver la mémoire, et donc l’emplacement du tableau disparu.

Trance

Trance est un thriller psychologique qui nous entraîne dès les premières secondes dans le vif de l’action… Mais alors que le début du film nous emmène apparemment dans une intrigue criminelle qui pourrait sembler tout à fait classique, on se rend très vite compte qu’il n’en est rien.

Quand l’hypnose entre en scène, et cela à travers Elizabeth (Rosario Dawson) le registre change, et on entre dans un univers bien plus complexe et fascinant – entre subconscient et souvenirs, le spectateur est peu à peu happé dans une intrigue où le réel et l’imaginaire se mêlent l’un à l’autre et où on ne semble plus pouvoir exactement les distinguer par moments.

Le scénario est vraiment, vraiment bon, alors que quand on y réfléchit un peu, il reste somme toute assez simple – simple mais diablement efficace. Mais que serait un scénario, aussi bon soit-il, sans une maîtrise de l’image, de la photographie? L’un ne va sans l’autre.

Et ici encore, Trance se démarque. La photographie du film, à la fois très sombre et très colorée, est parfaitement maîtrisée pour nous entraîner dans un univers tout à fait hypnotique. Les angles de prise de vue ont aussi leur importance – on y trouve beaucoup de prises de vue obliques (le fameux Dutch tilt) qui ne font que renforcer la tension du film. Les plans sont très travaillés, sans pour autant ressembler aux films un peu trop lisses d’Hollywood..

Bref, la mise en scène de Trance est formidablement réussie, le montage est énergique, la violence, brute, et tout contribue à nous tenir en haleine pendant une grande partie du film. Je vous l’ai dit en introduction, c’est un film intense, qui ne cesse de nous surprendre au fil de l’intrigue, même s’il souffre de légères longueurs quelque part au milieu… Ce n’est que pour mieux nous captiver lors du dénouement final, tout à fait époustouflant et qui m’a clouée à mon siège. Intense je vous dis!

Mais de nouveau, pour qu’un film soit réussi, il ne suffit pas seulement d’un scénario bien ficelé ou d’une mise en scène maîtrisée; il reste également à trouver des acteurs charismatiques… Et fort heureusement, Danny Boyle a su s’entourer comme il se doit, encore une fois.

Je n’arrive même pas à départager les performances de notre trio d’acteurs. D’autant qu’ils semblent tous être à la fois héros, antagonistes et victimes à différents moments de l’intrigue. Vincent Cassel est formidable en criminel cruel mais pas trop, tout en sobriété et élégance. Rosario Dawson livre quant à elle une interprétation sans faute, habile, sensuelle et forte – un rôle difficile dont peut-être d’autres actrices n’auraient pas saisi l’intensité…

Et James McAvoy, qui est pratiquement la raison qui m’a poussée à vouloir voir ce film, est absolument incroyable dans ce rôle intense et difficile – avec beaucoup de charisme et de finesse, il donne à son personnage qui semble au premier abord un peu lisse, une grande profondeur, tout en étant capable d’interpréter une grande variété d’émotions. Vraiment, je n’ai pas du tout été déçue.

(Et puis rien que pour son accent très Britannique, où l’on perçoit ses origines Écossaises, ça vaut le coup d’œil… Oui, je suis dingue des accents.)

Finissons les éloges par un mot sur la bande-son du film, qui n’est qu’un des nombreux éléments qui font de ce film, un excellent film – elle est énergique et bien rythmée, presque étonnante par moments, mais tout à fait parfaite pour accompagner l’intrigue et contribuer à l’ambiance si particulière, presque hypnotique, de Trance.

Un mot cependant sur certaines scènes de violence qui, effectivement, comme il est précisé au cinéma, peuvent « heurter la sensibilité des spectateurs ». Personnellement, j’ai beau me délecter devant des films à la tension palpable et autres films à la violence parfois très crue, je ne regarde pas « vraiment » les images dont je sais qu’elles pourraient me donner des cauchemars. Âmes sensibles, vous êtes prévenues, il y a deux-trois scènes qui vous feront un peu frémir…

Je crois que vous l’aurez compris, mais j’ai beaucoup aimé Trance, un film dont je suis ressortie un peu sonnée, un peu en « transe » si je puis dire, et dont l’intensité m’a drôlement remuée. C’était chouette, et je vous le conseille, pour peu que vous soyez amateurs du genre – je me répète, mais il est vraiment réussi, et je crois même qu’il a déjà rejoint mes quelques films favoris de l’année..!

Prochain film sur ma liste? Gatsby le Magnifique, dont je viens de finir la lecture du livre…

Courrez-donc voir Trance, et dites moi ce que vous en avez pensé.. A moins que vous l’ayez déjà vu?

Bonne semaine ♥

1

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Répondre Xel0u le l0up 20 mai 2013 at 12 h 12 min

    Le sujet ne me dit rien mais tu en parles tellement bien que j’ai envie de le voir !

    (et puis Vincent quoi <3)

    • Répondre Laurelas 25 mai 2013 at 18 h 28 min

      Moi c’est plutôt James <3

      Je suis contente d’avoir donné envie de voir ce film qui vaut le coup d’oeil!

  • Répondre Charlotte 20 mai 2013 at 15 h 34 min

    Je l’ai vu mardi et j’ai beaucoup aimé aussi, c’est hypnotisant et super malin ! Comme tu le dis sur le papier ça semble être un scénario banal mais devant l’écran le spectateur est totalement transporté, presque malmené dans les multiples rebondissements qui tiennent en haleine jusqu’au bout !

    Et le casting est juste IMPECCABLE !

  • Répondre Vick 4 juillet 2013 at 11 h 17 min

    Just watched the film. DANNY BOYLE IS A GOD!