Seeking a friend for the end of the world

Septième Art 12 août 2012 Laisser un commentaire

La fin du monde semble être un sujet à la mode en ce moment. Après des films sombres comme Melancholia ou encore Take Shelter, c’est rafraîchissant de voir un film qui choisit de ne pas mettre le sujet entièrement au premier plan. Ce film, c’est Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare. (Qui gagne la place du titre le plus long de 2012 je crois pour l’instant.)

Alors l’histoire, vous l’aurez compris, c’est que la fin du monde est proche pour Dodge (Steve Carell) ainsi que pour tout le reste de l’humanité. Il leur reste très exactement trois semaines pour vivre leurs derniers instants. Certains en profitent pour se laisser aller aux excès, tandis que d’autres font comme si de rien n’était. Dodge, lui, ne sait pas vraiment quoi faire – sa femme l’a quitté dès que la fin du monde a été annoncée. C’est alors qu’il rencontre Penny (Keira Knightley), qu’il trouve en pleurs sous sa fenêtre…

On pourrait croire qu’à voir ce film estampillé « comédie romantique dramatique » il serait cousu de fils blancs. C’est un peu le cas, en effet – on sait comment ça se termine, et on devine assez vite l’intrigue. Et pourtant, c’est un film qui surprend quelque peu.

D’abord parce que je pense que c’est un des rares (seuls?) films qui prenne un sujet si grave – la fin du monde – pour le réduire à un background, ou presque, de comédie romantique. Quelque part, ça en fait un film très réaliste, bien plus que ce fameux Melancholia, sorte de peinture hype d’une fin du monde fantasmée.

Il y a ceux qui profitent de l’apocalypse pour s’autoriser tous les excès. D’autres se laissent aller au désespoir. Et il y a aussi ces gens qui continuent à vivre et à travailler comme si de rien n’était. Orgies, émeutes, villes à l’abandon et plans de survie. Tout y est. Et je pense que si demain on nous annonce qu’un astéroïde fonce droit sur notre planète, c’est à peu près comme ça que réagira le monde.

C’est donc sur fond apocalyptique qu’on suit Dodge et Penny, un drôle de duo que tout semble opposer. Lui est un homme taciturne, timide et un peu perdu alors qu’elle est exubérante mais tout aussi perdue.

Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare est donc absurde, drôle et grave à la fois. Un film qui a du sens, et qui donne un peu de perspective. Je suis sortie de la salle un peu sonnée, presque étonnée de voir que dans le monde réel ce n’était pas la fin du monde demain.

Steve Carell est excellent et très touchant. Keira Knightley est quant à elle drôle et rafraîchissante. Un couple d’acteurs que je n’aurais pas cru fonctionner ensemble, et pourtant si… Et j’ai personnellement pu m’identifier à chacun des personnages et leur histoire. C’est peut-être aussi pourquoi j’ai tant aimé ce film.

A vrai dire, je n’arrive pas exactement à mettre le doigt sur ce qui m’a le plus charmée. Il y a une certaine poésie dans cette histoire de fin du monde et paradoxalement, ce film est plein d’espoir. Le message qui nous est transmis est très beau je trouve.

Ah, la bande-son est aussi très bonne!

Bref, j’ai l’impression de vous avoir livré une critique un peu brouillon et je m’en excuse. Mais ce qu’il faut en retenir c’est que ce film est beau, émouvant, absurde et drôle. J’ai lu que certains lui trouvaient des longueurs – je n’ai pourtant pas trouvé que le film en souffrait. Effectivement, le rythme n’est pas toujours effréné, mais ce n’est pas le but je crois.

Je vous le conseille de tout cœur, il est vraiment chouette ♥

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

3 Commentaires

  • Répondre cherrylou 12 août 2012 at 13 h 16 min

    j’en avais très peu entendu parler mais grâce à ta critique maintenant j’ai vraiment très très envie de le voir :)
    Bon dimanche poulette ♥

    • Répondre Laurelas 12 août 2012 at 13 h 27 min

      Merci ♥ toi aussi!

  • Répondre Chezlaet 13 août 2012 at 14 h 21 min

    Ah je suis contente de lire ta critique… Je suis allée le voir hier et je suis partagée. Pas totalement emballée, pas déçue non plus. J’ai trouvé certains passages longuets et sans grand interet.
    Keira Knightley m’a un peu déçue.
    Cela étant ça m’a vraiment interpellé  » que ferais-je s’il me restait trois semaines à vivre?? »
    Bonne journée <3