Don’t be afraid

Journal de Bord, Photographie 15 juillet 2012 Laisser un commentaire


Dernière soirée au restaurant / Cannelle – chez mes parents / Bicolore
Home, sweet home / Ciel bleu / DIY
Après-midi pluvieux avec ma sœur / Solitaire sur l’Île de la Cité / Ma rue, la pluie

Juin 2012 a commencé comme un compte à rebours. Je me souviens très bien que lorsque j’ai avalé ces makis végétariens, j’avais un peu une boule au ventre à l’idée de le voir partir. Lui, celui qui en moins d’un an a pris une place immense dans ma vie, alors que je ne m’y attendais pas. Il est comme un frère, comme un meilleur ami, presque un amoureux – notre relation bien trop exclusive semble faire fi des étiquettes et est impossible à ranger dans une case.

Drôle d’amour platonique. Juin était donc son dernier mois à Paris. Il reviendra. Mais pas tout de suite. Alors on s’est vus autant que possible durant ce mois qui, du coup, est passé bien trop vite.

Je suis aussi allée chez mes parents, à la campagne, me reposer enfin, pour de vrai. (Fini les cours!) Il a plu, il a fait beau, j’ai joué avec mes ongles de toutes les couleurs, j’ai revu Merlin l’Enchanteur avec ma petite sœur et en trouvant un bout de tissu, je me suis fabriquée un headband de fortune. J’ai pas fait grand chose en somme, et c’était bien.

Et puis de retour à Paris. Solitaire pendant un week-end, comme un avant-goût de son départ. Ensuite vint la pluie. Puis la canicule, mais seulement pendant deux jours. (Et évidemment, pile quand j’aide à déménager, d’un appartement qui est au 6e sans ascenseur.)

Juin me paraît déjà si loin! Alors que c’était hier.

J’ai eu une énorme (euphémisme) fuite d’eau / Beaucoup de promenades à travers Paris, avec lui / J’ai changé de lieu de travail – ironiquement… / Trop écouté Regina Spektor / Toujours aussi peu de temps / J’ai découvert les joies du lisseur / Amoureuse de Pio Marmaï / Ma nouvelle colocataire me ramène des macarons ♥ / J’ai vraiment cru devenir folle

Mais bon. Juin c’était chouette je crois. Un peu triste parfois. Un peu intense.

Au fond, j’ai un peu tout oublié.

+ Mis à part Instagram, j’utilise beaucoup Pinterest aussi. C’est un peu les vacances (même si je travaille) en ce moment, avant d’attaquer mon deuxième mémoire pour de vrai.. J’en profite.

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Répondre Un carnet sans pages 20 juillet 2012 at 11 h 16 min

    J’aime beaucoup ta façon d’écrire. Et j’aime cette photo de nuages, et son bleu si intense…

    • Répondre Laurelas 8 août 2012 at 22 h 37 min

      Merci ♥