Louise Wimmer

Septième Art 12 janvier 2012 Laisser un commentaire

Louise Wimmer

Avez-vous entendu parler de Louise Wimmer? Non? Si vous vivez à Paris, Lyon ou Lille, son nom vous est peut être familier…

Mais Louise Wimmer c’est avant tout un film, réalisé par Cyril Mennegun. Un film qui dresse le portrait de cette femme, Louise, bientôt 50 ans, qui vit dans sa voiture, se lave où elle peut, quand elle peut, et ne cherche qu’à retrouver un appartement et une vie normale. Elle est à la fois très seule, et très entourée, mais Louise a sa fierté; elle veut s’en sortir, mais seule.

Louise Wimmer

C’est donc le portrait d’une femme forte et courageuse. Une femme qui se débrouille comme elle peut pour survivre. Mais Louise Wimmer n’attire pas forcément la sympathie. Son courage et sa fierté lui donnent parfois l’air d’être vaniteuse, et en tant que spectateur témoin de sa misère, on ne comprend pas forcément pourquoi elle ne choisit pas de mettre sa fierté de côté, ne serait-ce que pour regagner un peu de dignité…

C’est un film assez minimaliste en fin de compte. Contemplatif presque. De nombreuses scènes sont silencieuses. Louise dans sa voiture, accompagnée de la voix de Nina Simone. Louise devant un miroir. Louise qui se promène dans la nuit… Il me semble également que ce film montre sa situation telle qu’elle est, ni plus, ni moins. D’où un certain minimalisme. Et surtout, d’où une absence totale de pathos – une absence bienvenue!

Mais ce qui rend ce film fort et beau quelque part, c’est Louise Wimmer elle-même, ou devrais-je plutôt dire Corinne Masiero. Elle interprète avec tellement de justesse, de force et de sincérité ce rôle de femme qui a tout perdu, et qui ne cherche qu’à se reconstruire… Son interprétation seule vaut, à mon avis, le coup d’œil.

Je comprendrai que le film déroute, car quelque part, à simplement vouloir montrer « ce qui est », la réalité de la vie de cette femme, on se demande un peu où le film veut en venir. On s’attend peut être à plus, conditionnés aux retournements de situations et autres coups du sort vus au cinéma.. Mais peut être que le message que ce film cherche à transmettre, très simple, presque simpliste, c’est qu’il ne faut tout simplement jamais baisser les bras et quand on veut, on peut.

C’est un film dérangeant et émouvant à la fois.

Il est bien vrai qu’au premier abord, cet optimisme se perd un peu dans la grisaille de la vie peu enviable de Louise. Et pourtant, quand on y réfléchit bien, l’optimisme est là, en filigrane.

Allez-y, pour Corinne Masiero, et pour la peinture très juste et délicate d’une certaine pauvreté, dont on parle si peu.

Mais comme je vous le disais en début d’article, peut être avez-vous croisé Louise Wimmer, sans le savoir, au détour d’un couloir.. dans le métro par exemple?

A l’occasion de la sortie du film, 8 000 post-it manuscrits mentionnant « Louise Wimmer : 06-43-02-59-18 » ont été collés dans des endroits à forte affluence à Paris, Lyon et Lille et du 19 décembre à mi-janvier et Louise Wimmer « elle-même » répondait au téléphone.

J’ai moi-même croisé ces post-it deux fois à Paris, avant mon départ en vacances. Une fois à St. Michel, me demandant qui diable était cette Louise, puis encore une fois à Montparnasse, juste avant de sauter dans mon train, intriguée pour de bon…

J’ai la possibilité de faire gagner à trois d’entre vous deux places pour aller voir Louise Wimmer – et si j’étais vous, je me dépêcherais, je n’ai pas l’impression qu’il soit distribué très largement… Il vous suffit donc de me laisser un commentaire sous cet article me disant ce qui vous attire dans ce film.

Je vous laisse jusqu’à dimanche 15 janvier, minuit pour participer! Ah, et le concours s’adresse aux internautes Français (désolée pour ceux qui me liraient depuis la Belgique ou ailleurs!) et n’oubliez pas de laisser une adresse mail valide pour que je puisse vous contacter en cas de gain.

J’espère que Louise Wimmer vous intriguera autant qu’elle m’a intriguée! Bonne fin de semaine ♥

+ Merci à Charlotte de m’avoir invitée à voir ce film et de me permettre d’organiser ce petit concours!
+ J’ai vu Take Shelter et essaie de vous en parler rapidement. Mais je n’ai toujours pas vu Shame..! (shame on me, oui)

EDIT 16/01: Concours terminé!

Eh voilà, après tirage au sort, c’est Bottines, Hopeyouare et Hecatessence les heureuses gagnantes! Je vous ai envoyé un mail, et attends votre adresse! Les places vous seront envoyées le plus rapidement possible.

Bonne semaine à tous, et bravo aux gagnantes :)

EDIT 19/01: Hecatessence ne m’ayant jamais recontactée, j’ai fait un nouveau tirage au sort, et c’est Lilali qui a été tirée au sort! Bravo :)

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

17 Commentaires

  • Répondre bottines 12 janvier 2012 at 11 h 43 min

    Merci pour ce concours, je souhaite participer car comme toi, ce film m’intrigue beaucoup. Je trouve que le sujet de ce film est traité de manière originale, je pense que ça vaut le détour…Et j’ai hâte de découvrir Corinne Masiero. Bonne journée !

  • Répondre misschocoreve 12 janvier 2012 at 12 h 48 min

    j’aimerai bien le voir alors je tente ma chance !
    merci beaucoup
    misschocoreve(@)gmail.com

  • Répondre danielegou 12 janvier 2012 at 13 h 29 min

    Bonjour.
    Merci pour ce concours, je tente ma chance.
    J’aimerai aller voir ce film car le theme de l’histoire est interessant.
    Un film qui peut certainement nous faire reflechir…

  • Répondre filou49 12 janvier 2012 at 16 h 04 min

    Bonjour,

    Je participe car le film me dit beaucoup: en effet, je suis ravi que le cinéma français s’essaie sur le terrain du social depuis quelques temps, alors qu’auparavant, c’était plus l’apanage du cinéma anglo saxon.J’ai vu « une vie meilleure », j’ai beaucoup aimé et « Louise Wimmer » me semble tout aussi percutant et fort, d’après les critiques que j’ai pu lire ici et là… et comme je travaille dans le social, forcément le sujet ne m’est pas étranger…
    merci bcp pour le concours…

  • Répondre Hopeyouare 12 janvier 2012 at 16 h 37 min

    Bonjour !

    Ce film traite un sujet vraiment intéressant et montre la réalité de la société française. Et l’opération « marketing » qui accompagne la promotion du film est très originale ! Je n’ai pas appelé mais je me demande ce qu’on peut lui raconter à cette Louise Wimmer ! Haha

    Merci beaucoup et bonne soirée !

  • Répondre phoebe 12 janvier 2012 at 22 h 24 min

    je tente ma chance car le sujet du film me parait interessant

    bonne annee 2012

  • Répondre EMILY90009 12 janvier 2012 at 22 h 38 min

    merci pour ce concours je tente ma chance car l histoire du film me plait

  • Répondre Lilali 12 janvier 2012 at 22 h 39 min

    Bonsoir,

    Je participe car le sujet du film me touche et j’aimerais beaucoup le voir. Les films aux thèmes sociaux me plaisent particulièrement.

    Belle soirée !

    lilali59110 [ at] gmail [point ] com

  • Répondre Hecatessence 12 janvier 2012 at 23 h 52 min

    Je souhaite aller le voir pour me faire ma propre idée sur le film : jusqu’où le côté femme forte héroïne de la précarité tient?

    Je me sens un peu Louise Wimmer du quotidien mais on a besoin des autres aussi :)

    Pour l’actrice aussi!

  • Répondre quitterie 13 janvier 2012 at 8 h 40 min

    bonjour, tout comme moi, Louise vit la cinquantaine et ce film me tente vraiment ! elle est attachante et belle cette femme
    merci pour le jeu, je croise les doigts !

  • Répondre iwona46 13 janvier 2012 at 13 h 53 min

    Bonjour ;)
    merci pour ce concours ciné ;) je tente ma chance avec plaisir, je suis bien tentée d’aller voir ce film après avoir vu la bande annonce, la réalisation a l’air magnifique ;) un très beau portrait de femme il me semble ;) et en plus c’est un film très actuel, il est malheureusement facile et rapide de se retrouver dans sa situation à l’heure actuelle…
    belle après midi et bonne année ;)
    bon we

  • Répondre phencia 14 janvier 2012 at 22 h 18 min

    merci pour ce jeu! je suis interessée par ce film car j’aime les portraits de femme tout en émotion
    bonne soirée!

  • Répondre corinneb 15 janvier 2012 at 8 h 04 min

    Bonjour
    merci pour ce concours!! une histoire malheureusement dans l’air du temps….
    bon week end

  • Répondre vanille 15 janvier 2012 at 18 h 54 min

    ce qui me plait le plus c’est la force et le courage de cette femme bouleversante ! merci pour ce jeu

  • Répondre Louise Wimmer de Cyril MENNEGUN | Critiques futiles 15 janvier 2012 at 20 h 29 min

    […] liens, à découvrir après le film seulement : L’avis de Pascale, enchantée. L’avis de Whatever works, surprise L’avis d’Hécate, […]

  • Répondre Meryll 15 janvier 2012 at 21 h 33 min

    Coucou ke participe aec plaisir se qui m’attire dans se film le portrit dune femme forte et courageuse qui se bat pour survivre, une histoire differente mais quil me rapelle mon combat contre mon cancer loin detre facile rien que pour sa jaimerai le voir :) bonne chance les filles bisousss

  • Répondre Anne-Laure 17 janvier 2012 at 9 h 13 min

    Oups, j’arrive un peu tard pour le concours mais je suis ravie d’avoir lu ta critique. N’ayant pas entendu parler du film, je pense que je serais passer à côté. Me reste plus qu’à voir où il passe à Lyon…
    Pour ce qui est de Shame, cours, cours vite dans une salle obscure ! Lorsque je me suis assise dans le confortable fauteuil rouge, je ne savais même pas de quoi le film parlait exactement… J’ai donc un peu été déroutée au début (surtout par les premiers plan… Ahem) puis j’ai surpassé ce malaise, guidée par une photo et une esthétique sublimes (sans parler de Michael Fassbender)et une Carey Mulligan touchante et saisissante. Vraiment à voir ! :)