Articles de la catégorie

Photographie

Souviens toi l’été dernier…

Journal de Bord, Photographie 24 septembre 2015 Laisser un commentaire

Summer memories

Maintenant que nous sommes officiellement en automne, je crois qu’il est temps de vous montrer ces dernières photos de l’été – mon été à la campagne.

(Mais c’est faux ce que je vous raconte, il faudra que je vous emmène en images au Château de Talcy un de ces jours. Et c’était aussi cet été.) Ces deux semaines au vert auront été une belle parenthèse, faite de promenades dans la forêt, de livres lus sous notre arbre, de kilos de tomates ingurgitées et de repos.

C’était doux.

Summer memories

Summer memories

Mais c’était aussi de la remise en question, parfois un peu de désespoir face à l’avenir (je ne fais pas les choses à moitié) et une petite envie de rester là, fille de mes parents, à tout jamais. (Oui, bon.)

Finalement, tout ça a fini par être positif, car je suis rentrée à Paris, certes avec un petit pincement au cœur, mais surtout avec une flopée de petites et grandes résolutions. Septembre aura toujours été synonyme de renouveau, de bonnes intentions et d’énergie, bien plus que janvier (où, généralement, je ne rêve que de passer ma vie sous la couette).

Je ne me suis jamais décidée à les formuler de façon claire et définitive, ni ici, ni ailleurs. Sans doute un peu pour me protéger du sentiment d’échec lié à une liste de bonnes intentions jamais réalisées, mais aussi, au fond, parce que mes résolutions ne sont pas synonymes de changement radical.

D’ailleurs, je préfère me dire que j’apprends à mieux vivre, au sens général, plutôt que de changer mes (mauvaises) habitudes. Le dire de façon positive, déjà, ça change tout. 

Summer memories

Le maître-mot de cette rentrée, finalement, c’est la bienveillance. Envers moi-même, envers les autres aussi, mais surtout envers moi-même (car ça me permettra de l’être envers le reste plus facilement).

Je me suis, tristement, rendue compte (et je vous l’ai déjà dit je crois) que j’étais très dure envers moi-même, et ce dans de très nombreux domaines. Je croyais que j’avais plutôt confiance en moi, et en fait, pas tant que ça… Je ne me pardonne pas mes imperfections, ce qui entraîne le manque de confiance dont je viens de parler, puis les frustrations, puis… l’immobilité.

Ce portrait est bien sombre, et il s’agit de le nuancer, évidemment. De nature positive, j’ai réussi à garder un certain équilibre malgré tout ça. Mais il est vrai que depuis la fin de mes études, mes pensées n’ont pas toujours été bienveillantes…

Mais finalement, ce n’est pas grave.

Summer memories

Alors dans cette optique, et aidée par ma pratique de la méditation (oui, promis, je vous en parle bientôt) je prends mon temps, j’essaie de ne pas courir dans tous les sens, aussi bien littéralement que figurativement parlant. Ce n’est pas nécessairement un exercice facile – encore hier, excédée et fatiguée, j’ai pensé à tout ce que j’avais à faire et me suis sentie agitée. Résultat? J’ai eu mal à la tête, et ça n’a rien changé à la situation. 

Bon, il faut dire que quand je suis fatiguée, tout est exacerbé et je peux me mettre à pleurer ou à m’énerver pour un rien. Passons. Ça arrive et ce n’est pas grave. La perspective d’une soirée sous mon plaid, et de quelques heures de sommeil supplémentaires la nuit suivante ont presque suffi à m’apaiser.

Et ces bonnes intentions alors?

Summer memories

Summer memories

Summer memories

Concrètement, mes bonnes intentions se traduisent par de nouvelles habitudes et, vous l’aurez compris, une façon plus bienveillante d’aborder le quotidien, mes pensées et la vie en général. 

La méditation tous les matins, qu’importe la fatigue, est rentrée dans mes habitudes, aussi incroyable que cela paraisse. (Je suis poissons ascendant marmotte.) Je fais aussi attention à ce que je mange – pas que je mangeais mal auparavant, mon régime végétarien aidant pas mal à cela, mais disons que j’intègre doucement de nouvelles habitudes alimentaires plus saines encore. (Bon, et cet été j’ai lu un livre sur l’index glycémique des aliments, ça m’a aussi assez intéressé, alors j’expérimente de nouvelles choses, sort of.)

Je pensais peut-être me mettre à faire davantage d’exercice, mais ça reste à peaufiner… Et honnêtement je préfère aller au cinéma plutôt que d’aller courir une fois par semaine. Cela dit, je fais mes trajets de la maison au travail, et vice-versa, à pieds, tous les jours, soit une demie-heure de marche rapide. (C’est un minimum d’exercice, certes, mais je m’en contente pour l’instant.)

Summer memories

Summer memories

Summer memories

(Les tons de ces deux photos ne s’accordent pas. Faites comme si de rien n’était…)

Summer memories

Et puis continuer à aller au cinéma, parce que j’aime ça. Prendre le temps de davantage lire (de livres). Davantage réfléchir à mon avenir (professionnel). Davantage suivre mes instincts (ils ont toujours raison). Pardonner.

Enfin, surtout ne pas être trop dure envers moi-même si je fais un écart, une erreur. You live, you learn.

Summer memories

Summer memories

Summer memories

Summer memories

C’est peut-être aussi ça grandir. Gagner en sérénité et en confiance, tout doucement, mais sûrement. Et en fin de compte, c’est pas si mal!

Je ne pensais pas vous parler de tout ça comme ça, à cœur ouvert, mais je me suis laissé porter par les mots, comme souvent… C’est peut-être même un peu flou, un peu décousu, que sais-je. Mais j’espère que cette réflexion pourra vous pousser, si ce n’est pas déjà le cas, à vivre avec davantage de bienveillance vous aussi.

J’ai un peu l’impression d’être une hippie avec mes propos, mais plus le temps passe, plus je comprends quelles valeurs cultiver (et chercher chez les autres) – la bienveillance, la sincérité, l’authenticité, la simplicité… Et la liste ne s’arrête pas là.

Et vous, quelles ont été vos bonnes intentions de rentrée? Vous retrouvez-vous dans mes propos?

N’hésitez pas à réagir et partager vos bonnes résolutions avec moi… À défaut, vous pouvez toujours cliquer sur le cœur en bas de l’article si vous avez aimé me lire!

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à très vite…

39

Vous aimerez aussi

Se souvenir des belles choses avec un livre photo

Photographie 23 juillet 2015 Laisser un commentaire

Livre Photo Cewe

Quand j’ai reçu mes livres photo la semaine dernière, je n’avais qu’une envie: les montrer à tout le monde, et évidemment, vous en parler. Je les trouve tellement beaux!

Depuis que la photographie s’est démocratisée de telle sorte qu’on ne passe pratiquement pas une journée sans prendre quelques photos, je ne suis certainement pas la seule qui se retrouve avec un disque dur envahi de photos, plus ou moins bonnes d’ailleurs, peu à peu oubliées au fin fond de l’ordinateur… Et c’est un peu triste non? 

Livre Photo Cewe

L’ennui c’est que ça prend quand même beaucoup de temps de ranger, trier et retravailler toutes ces photos, alors aussi triste que cela soit, je ne m’attaque jamais (ou presque) à la lourde tâche d’en sélectionner pour les faire développer. Pourtant, en lisant l’article de Charlotte en mars dernier, j’avais été drôlement inspirée à faire vivre mes photos hors de la sphère numérique…

Alors quand j’ai eu l’opportunité de créer des livres photo grâce à Cewe, j’ai été ravie de pouvoir m’atteler à la tâche, aussi lourde soit-elle!

J’ai choisi de créer un livre qui regroupait mes photos préférées de mes récentes escapades en Bretagne l’été dernier, à Londres à l’automne et à Amsterdam cet hiver, puis un autre livre, un peu plus personnel, avec des photos de la jolie journée que j’ai passée à Versailles avec mon amie Victoria en mai dernier.

Livre Photo Cewe

Comme je suis une control-freak je voulais créer des livres à mon image, je ne me suis pas servie de l’assistant de création proposé par le logiciel de Cewe – j’ai préféré organiser mes photos à ma guise, de façon très classique après tout, en ajoutant des légendes de temps à autres.

Le petit détail qui m’a plu? Pouvoir choisir d’écrire mes textes dans des polices d’écriture que je possède sur mon ordinateur! Oui, c’est un petit détail, mais qui fait toute la différence.

Livre Photo Cewe

Mon perfectionnisme m’a ainsi poussée à créer des livres à l’allure « professionnelle », le genre de coffee-table books que je me ferai une joie d’exposer chez moi, sur ma table-basse, quand j’en aurai une, vous savez, quand je serai grande…

Bref, vous l’aurez compris, je suis extrêmement fière de ces livres et ça m’a donné envie d’en réaliser beaucoup plus souvent. Peut-être un livre pour chaque mois? Ou chaque année? En tout cas, ça m’a clairement conforté dans l’idée que mes photos ne méritent pas de dormir sur mon disque dur.

 Ne serait-ce que par pure nostalgie et envie de se souvenir des belles choses…

Livre Photo Cewe

Livre Photo Cewe

Je vous laisse découvrir par ailleurs mes réponses à la petite « interview » qui a été publiée sur le blog de Cewe. J’y parle notamment un peu plus en détail de mes livres photos et de mon rapport à la photographie…

Que pensez-vous de mes livres photo? En avez-vous déjà réalisé de votre côté?

J’espère que ce petit coup d’œil sur mes créations vous a plu, et n’oubliez pas que vous pouvez me le faire savoir en cliquant sur le petit cœur en bas de cet article!

À très vite!

Article sponsorisé, mais enthousiasme réel.

27

Vous aimerez aussi

Un Jour à Versailles

Looks, Photographie 16 mai 2015 Laisser un commentaire

Versailles

Pour se consoler de la grisaille et de la fraîcheur, je vous emmène en balade à Versailles, à travers le Domaine de Marie-Antoinette, l’un de mes endroits favoris du Château de Versailles…

Plus pittoresque, pastoral et presque confidentiel, c’est un endroit où l’on se sent bien, entre le lilas en fleurs (quel bonheur!), les rangées de vignes et de rhubarbe, les petites maisonnettes à colombages du Hameau de la Reine et la basse-cour un peu plus loin. On est bien loin des jardins à la française qui s’étendent devant le château – ici la nature est plus sauvage, et l’atmosphère champêtre.

C’était idéal pour un dimanche ensoleillé, pour étrenner mes nouvelles lunettes de soleil (via L’Usine à Lunettes) et passer une dernière journée, joyeuse et tranquille, avec cette amie qui est déjà repartie à l’autre bout du monde pour bien trop longtemps…

Versailles

Versailles

Versailles

Versailles

Hameau de la Reine

Hameau de la Reine

Hameau de la Reine

Hameau de la Reine

Hameau de la Reine

Versailles

Hameau de la Reine

Versailles

Versailles

Versailles

Versailles

Versailles

Versailles

« La pose florale + manucure parfaite. » (Manuel de la blogueuse mode, p.37.)

Versailles

Versailles

Versailles

Versailles

Chemisier H&M – Jupe AsosLunettes l’Usine à Lunettes*
Chaussures New Look – Montre Daniel Wellington* – Blancheur 100% naturelle

Ah ce vert! Je suis définitivement un petit rat des champs, et préfèrerai toujours gambader à travers la verdure l’été plutôt que de lézarder au bord de la mer où le paysage est bien monotone mine de rien…

Quand je revois ces photos, je sens à nouveau le soleil sur ma peau, le parfum de la glycine et des lilas, le goût de la glace pistache/marrons à laquelle j’ai succombé et le son de nos rires de gamines. C’était une de ces journées idylliques, auxquelles on repense avec un sourire… Une belle façon de se quitter avant de se revoir l’année prochaine!

Sinon, j’ai totalement adopté mes nouvelles lunettes de soleil de vue, même si j’ai encore le réflexe de les enlever quand je rentre dans un magasin par exemple. (J’ai l’habitude de porter mes lentilles + des lunettes de soleil classiques lors d’une journée ensoleillée, ceci expliquant cela.)

Finalement c’est pratique comme tout d’avoir des lunettes de soleil à sa vue dans son sac, peut-être même que je vais craquer pour un autre modèle solaire à ma vue… Qui sait!

Est-ce que cette balade à Versailles vous a plu? Que pensez-vous de mes nouvelles lunettes?

N’hésitez pas à cliquer sur le cœur en bas de l’article pour me montrer que vous avez aimé me lire – si tel est le cas! Quant à moi, je n’ai qu’une hâte: retrouver la verdure et le soleil…

Je vous souhaite un beau week-end, que vous soyez au soleil.. ou non!

Merci à Victoria pour mes portraits! (cœur)

26

Vous aimerez aussi

Let’s go back to Disneyland

Photographie 29 mars 2015 Laisser un commentaire

Disneyland

Cela fait maintenant quatre ans que j’ai un passeport annuel pour arpenter à ma guise Disneyland – si j’avais davantage le temps d’y aller quand j’étais encore étudiante, j’y suis tout de même allée assez régulièrement ces deux dernières années. (Bonjour, j’ai 7 ans et demi.)

Et pour tout vous dire, même si j’ai été trop souvent à Disney déjà, je prends beaucoup (trop) de photos lors de chacune de mes visites, et j’ai sûrement des milliers de photos du Château de la Belle au Bois Dormant et de la lanterne orientale qui se trouve à l’entrée d’Adventureland, mes sujets de prédilection.

Je ne sais pas pourquoi je continue, inlassablement, à tout photographier de la sorte…

Disneyland

Mais tout ça, si vous me suivez, vous le savez déjà. En revanche, lors de mes deux dernières visites, j’ai emmené avec moi un petit gadget que m’a offert ma petite sœur à Noël: un objectif fisheye à fixer sur l’iPhone. (Et avec lequel je m’amuse comme une petite folle.)

Ce nouveau petit jouet a un peu relégué au placard mon appareil lomo fisheye, du moins temporairement – c’est quand même pratique de contrôler immédiatement les photos que l’on a prises avec son iPhone… (D’autant que quand j’emmène mon lomo à Disneyland, j’ai peur de photographier quelque chose que j’ai déjà photographié mille fois avant.)

Bref, voici quelques photos de ces dernières visites au pays de la souris aux grandes oreilles…

Disneyland

Lire la suite…

10

Vous aimerez aussi

Diana Baby, Acte I

Photographie 22 novembre 2014 Laisser un commentaire

Diana Baby

Aujourd’hui je vous emmène à travers les souvenirs que j’ai capturés avec mon tout petit Diana Baby ces derniers mois.

Il y a eu une balade au Jardin du Luxembourg, une photo (un peu brûlée) de la balade caniculaire que j’ai faite avec ma copine Juliette, quelques photos un peu trop sombres de mon chat, une virée à Disneyland, des photos maritimes de la Bretagne et un morceau d’automne chez mes parents.

Ma préférée de toutes, c’est cette photo de palmier, prise au Jardin du Luxembourg. Peut-être la première photo de la pellicule, ou presque. Comme un petit morceau de paradis en plein cœur de Paris…

Diana Baby

Diana Baby

Ce sont des photos imparfaites, mais c’est ce qui fait aussi leur charme. Souvenirs immuables du passé, elles ont parfois un aspect un peu précieux – avec une pellicule, quelle qu’elle soit, on s’amuse rarement à prendre plusieurs photos de la même chose, pour ensuite ne choisir que la meilleure, comme on le fait avec nos appareils numériques.

Mais avec un lomo, il y a souvent si peu de réglages à effectuer (voire aucun) qu’on finit par prendre des photos avec une certaine désinvolture.

Alors, oui, les photos sont précieuses, car uniques, mais on essaie de ne pas s’attacher à produire quelque chose de parfait – il est si vite arrivé un accident…

Diana Baby

Diana Baby

(Et ici, une double-exposition qui n’a pas fonctionné.)

Cela dit, je vous parle de désinvolture, mais je me sens souvent incapable de prendre des photos au quotidien avec mes lomo (et déjà faudrait-il que je prenne l’habitude d’en emmener un dans mon sac en toutes circonstances!).

Ce serait sans doute un bon exercice pourtant, de dénicher l’extraordinaire dans mon quotidien tout à fait ordinaire. Et je suis sûre que je me sous-estime, et que je ferais bien plus de photos que je ne le pense.

J’aurais surtout peur de refaire inlassablement la même photo… Je prends à peu près le même chemin pour aller travailler tous les jours, et mon iPhone est déjà saturé de photos des bords de Seine et de Notre-Dame, ça en devient presque embarrassant!

Diana Baby

Diana Baby

Diana Baby

En Bretagne par exemple, j’ai pris cinq photos de bord de mer ce qui, au fond, est d’un ennui total. Une seule aurait suffi, deux à la limite, mais cinq?!

Car désinvolture ou pas, même avec un lomo, les pellicules et le développement ça ne coûte pas rien, et ce serait quand même dommage de prendre n’importe quoi en photo. On en revient donc à cette idée de composer avec soin ses photos…

A Londres, je n’ai par exemple presque pas pris de photos avec mon Diana Baby (et aucune avec mon Fisheye). Mais c’est surtout parce que j’étais bien trop occupée à prendre des photos avec mon iPhone pour Instagram, et avec mon reflex par ailleurs. Overdose photographique?

Diana Baby

Diana Baby

Diana Baby

Cet article aurait aussi pu s’intituler « Pensées d’une photographe en herbe ». (Et je crois que j’intellectualise beaucoup trop tout ça.)

Et la prochaine fois que j’irai quelque part dans l’idée de faire des photos, je tâcherai de me limiter à un appareil photo (+ mon iPhone, fatalement). Je suis déjà bien trop souvent la copine à la traîne parce que « attends, faut que je fasse encore une photo! »…

En attendant, ça me fait de chouettes souvenirs, ces petites photos imparfaites, n’est-ce pas? (Et bientôt, j’emmène le vieil Olympus de mon père se faire ausculter, promis.)

Et vous, quel est votre rapport à l’argentique? Plutôt enthousiaste du lomo, ou perfectionniste de la pellicule?

Sur ces considérations photographiques un peu floues (comme mes photos!), je vous souhaite un beau week-end ♡

0

Vous aimerez aussi