Un week-end normand à Caen

Voyage 28 octobre 2018 Laisser un commentaire

Maintenant que l’automne s’est bien installé (et qu’il est grand temps de ressortir ses chemises à carreaux et ses pulls) je vous emmène pour une promenade estivale à travers la Normandie, et cette fois du côté de Caen.

Après un week-end à Villers-sur-mer en famille l’an dernier, puis une découverte de Granville peu de temps après, je suis retournée avec grand plaisir dans cette région que j’affectionne tant et qui m’apporte toujours un certain apaisement (et mon petit doigt me dit que je risque d’y retourner avant la fin de l’année).

Ces trois jours, partagés avec Stéphanie, toutes deux invitées par l’Office du Tourisme, auront été riche en découvertes et en gourmandise… Allez, je vous montre tout ça !

La Table des Matières

Mais avant de plonger dans leur cœur de notre exploration historique de la ville, petit arrêt gourmand au sein de la nouvelle bibliothèque de Caen, située sur la presqu’île et où se trouve le restaurant la Table des Matières.

D’abord étonnée de trouver un restaurant au sein d’une bibliothèque, j’ai fini par être totalement séduite par l’idée, d’autant plus que le restaurant s’inspire de la littérature pour composer ses plateaux repas, qui changent selon les saisons.

J’avais pour ma part choisi l’unique plateau végétarien de la carte, le plateau Fannie Flagg, Beignet de Tomates Verteset je me suis régalée !

La Table des Matières
Bibliothèque Alexis de Tocqueville
15, quai François Mitterand
14 000 Caen

La ville de Caen

Caen est avant tout une ville historiquement riche – d’abord une cité ducale au Moyen-Âge, siège de Guillaume le Conquérant puis une ville profondément marquée par la Seconde Guerre Mondiale et le D-Day.

Notre visite historique a commencé par une visite de l’Abbaye aux Hommes, véritable chef d’œuvre architectural qui mêle art médiéval et architecture du 18e siècle (le monastère ayant été détruit pendant les guerres de religion, puis reconstruit au 18e siècle).

Devenu un lycée au 19e siècle, il sera ensuite, pendant la Seconde Guerre Mondiale, un centre d’accueil et un hôpital, ce qui sauvera le lieu des bombardements. Aujourd’hui, l’Abbaye aux Hommes est devenue l’Hôtel de Ville de Caen et a retrouvé ses jardins à la française sur l’esplanade qui lui fait face.

Impossible de rester de marbre devant la beauté des lieux – quelle chance que l’histoire ait épargné ce dernier des destructions !

Ci-dessus, la salle des mariages (ancienne Salle du Chapitre) – pas mal non ?

À savoir que la ville de Caen abrite également l’Abbaye aux Dames (que je n’ai pas eu la chance de voir, mais que Stéphanie a pu admirer pendant que mon train avait du retard !) et qu’une petite anecdote romantique entoure l’histoire de ces deux abbayes

Il est dit en effet que Guillaume le Conquérant, ayant épousé Mathilde de Flandre, sa cousine au 5e ou 6e degré, ordonne la construction de l’Abbaye aux Hommes et de l’Abbaye aux Dames pour se faire pardonner auprès du pape (leur union ayant mené à leur excommunication).

En réalité, la construction de ces abbayes fut certainement plus politique que romantique, mais je ne pouvais résister à vous conter cette petite légende normande.

On rejoint ensuite le centre historique, en passant par la Place St Sauveur (voir ci-dessus) où trône une statue de Louis XIV (facilement reconnaissable par son air arrogant…) puis la rue Froide, que nous empruntons avant de nous rendre jusqu’au Château de Caen, ou plus exactement ses anciennes fortifications.

Mais avant de continuer notre promenade à travers l’histoire, faisons un petit arrêt entre littérature et gourmandise…

Librairie Mémoranda

C’est à la librairie Mémoranda que nous faisons une petite pause thé (et partageons un gâteau fondant au chocolat dont je garde un délicieux souvenir) entourées par la chaleureuse présence de livres de seconde-main de toutes sortes, empilés du sol au plafond, tous genres confondus.

J’aurais adoré fureter encore davantage parmi les rayons, re-découvrant de vieux livres pour enfant, feuilletant des livres d’art… avant de repartir avec un roman sous le bras !

Un endroit délicieusement charmant pour tout bibliophile curieux.

Mémoranda
19, rue des Croisiers
14 000 Caen

Le Château de Caen

Nos pas nous mènent donc ensuite au Château de Caen, dont il ne subsiste en réalité aujourd’hui que quelques vestiges, dont d’impressionnantes fortifications.

Admirez la ville d’en haut en grimpant tout en haut de ces dernières, et imaginez à quoi ressemblait le Château du temps de sa gloire

L’enceinte du Château abrite aujourd’hui le Musée de Normandie (voir ci-dessus) ainsi que le Musée des Beaux-Arts de la ville, de même que le jardin des simples, qui est une reconstitution d’un jardin médicinal du Moyen-Âge dans lequel nous avons aimé nous promener un peu plus tard dans la journée.

Lors d’une promenade historique découvrez aussi :

  • Le quartier du Vaugueux, à deux pas du Château, qui a conservé un certain charme moyenâgeux et où vous pouvez trouver de quoi vous restaurer. (Nous avons dîné au restaurant Le Clou de Girofle, et mon risotto végétarien était plutôt bon.)
  • Les maisons à pans de bois de la rue Saint Pierre et de la rue de Geôle
  • L’office du tourisme de Caen, niché dans un superbe hôtel particulier, l’Hôtel d’Escoville.

La Biscuiterie Jeannette

Un peu à l’écart du centre-ville de Caen se trouve la biscuiterie Jeannette, célèbre pour ses madeleines artisanales. Avec un peu de chance, vous pourrez même voir la fabrication des madeleines en direct (mais ce n’était pas notre cas).

Sur place, vous pouvez repartir avec un coffre rempli de madeleines de toutes sortes, que vous préfériez la madeleine nature ou revisitée à la pistache, au yuzu ou encore au gingembre. Un régal !

(Et si vous n’êtes pas dans les environs de Caen, vous pouvez aussi commander vos madeleines en ligne via leur site ci-dessous.)

Biscuiterie Jeannette
23, avenue du Pays de Caen
14 460 Colombelles

Chez Laurence Dutilly

Pour nos deux nuits sur place, c’est Chez Laurence Duttily que nous avons eu la chance de résider. D’un ancien hôtel particulier, la styliste culinaire et décoratrice éponyme a crée trois chambres d’hôtes aux caractères très différents, mais toujours élégants et chaleureux.

De mon côté, je me suis retrouvée au 3e étage, dans la chambre la plus atypique du trio, sous les toits et avec un petit balcon…

Chaque matin, un copieux petit déjeuner nous était réservé, avec des baguettes et viennoiseries fraîches – miam !

Stéphanie avait hérité de la chambre au 2e étage, un peu plus lumineuse que la mienne et très charmante également. Et si un jour je retourne chez Laurence Dutilly, j’adorerais découvrir la chambre au 1e étage !

Si d’aventure vous décidez de visiter Caen pour un week-end, je vous conseille chaleureusement de passer votre séjour Chez Laurence Dutilly, je m’y suis vraiment sentie comme à la maison.

Chez Laurence Dutilly
9B, rue Pémagnie
14 000 Caen

De Caen à Ouistreham

Lors de notre seconde journée en Normandie, nous avons sillonné le canal de Caen à la mer en vélo électrique et le soleil étant au rendez-vous, la balade a été des plus agréables.

Nous avons également croisé le Pegasus Bridge, endroit stratégique du débarquement de Normandie. (Du moins sa réplique, le pont original ayant depuis rejoint un musée.)

Et puis quinze kilomètres plus tard, nous voilà à Ouistreham. Et pour se remettre de notre promenade à vélo, quoi de mieux que de grimper les 171 marches du phare ?

La vue du haut de ce dernier aura en tout cas été une belle récompense !

C’est aussi à Ouistreham que j’ai trempé mes orteils dans la mer pour la première fois de l’été (l’eau était assez froide) et longé la plage de sable fin – c’était au tout début du mois de juin, et l’été s’installait doucement…

Nous en avons aussi profité pour aller jeter un œil au D-Day Festival, une véritable institution fêtant le débarquement des alliés en Normandie à travers diverses manifestations culturelles. Lors de notre passage, nous avons pu voir un bout de concert et de démonstration de danse swing, le tout dans une ambiance délicieusement rétro.

À découvrir entre le mois de mai et de juin, chaque année.

Greedy Guts

Une autre bonne adresse gourmande à découvrir à Caen, végane de surcroît, c’est Greedy Guts !

Nichée au fond d’une impasse, ce restaurant pour le moins original, à la décoration faite de bric et de broc, sert différent tapas et desserts véganes tous plus savoureux les uns que les autres, préparés par une équipe pétillante et souriante.

Ne manquez pas d’y prendre le thé ou d’y dîner si vous êtes de passage à Caen !

Greedy Guts
15, rue de Bras
14 000 Caen

La Ferme de Billy

On reste dans le thème culinaire avec la Ferme de Billy, l‘endroit parfait pour un brunch en famille ou entre amis, un beau dimanche ensoleillé…

J’ai eu un véritable coup de cœur pour cet endroit superbe, en pleine nature, où tout est beau et surtout délicieusement bon. Le brunch se compose d’un généreux buffet, rempli de bonnes choses fraîches, cuisinées, sucrées ou salées, toujours accompagnées d’une bouteille de cidre de la ferme et d’une boisson chaude.

Un joli choix d’options végétariennes était à disposition et je me suis régalée avec le buffet des desserts (étant pourtant davantage un bec salé) en me resservant de fraises à la crème – c’était si bon !

C’est au fond du jardin, lors de notre mini-balade digestive, que nous avons rencontré nos amis les ânes.

Bucolique et charmant à souhait, je ne peux que vous conseiller de vous rendre à la Ferme de Billy un jour et de profiter de quelques heures sereines et gourmandes. (Par contre, bon à savoir : l’endroit est assez difficile d’accès sans voiture)

La Ferme de Billy
29 bis, rue de l’Eglise
14 980 Rots

Ainsi se termine le récit de mon week-end à Caen, qui s’est conjugué entre histoire et gourmandise – je n’aurais pu rêver mieux pour découvrir cette ville, et ce court séjour m’a donné envie de retourner voir la ville un jour, peut-être en amoureux, lors d’une future échappée normande…

Merci beaucoup à l’office du tourisme de Caen, et à Florence plus particulièrement, de m’avoir permis de découvrir la ville et d’étendre mes explorations normandes !

J’espère que ce petit voyage au cœur de Caen vous a plu et vous aura peut-être donné envie à votre tour de visiter ce petit coin charmant de Normandie ? Encore une fois, ce n’est pas très loin de Paris après tout…

Avez-vous déjà visité Caen ? Quel est votre endroit favori en Normandie ?

Passez une belle journée, ainsi qu’une belle semaine et à bientôt !


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

13

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

6 Commentaires

  • Répondre Chloé Cardon 28 octobre 2018 at 13 h 25 min

    Très jolies photos

  • Répondre Claire 28 octobre 2018 at 14 h 06 min

    Tes photos sont très jolies ! Merci d’avoir pris le temps de nous partager ça ☺️

  • Répondre AuroreVoyage 29 octobre 2018 at 11 h 48 min

    Merci de mettre en avant des adresses veggie et véganes !
    Je vais de temps en temps chercher mon frère qui vit à Caen pour l’amener chez mes parents, je devrais visiter la ville, je ne l’ai encore jamais fait ! Très belles photos :)

  • Répondre aurélie 30 octobre 2018 at 15 h 59 min

    Très belles photos ça donne envie

  • Répondre aurélie 9 novembre 2018 at 10 h 26 min

    Merci pour le voyage à Caen

  • Répondre Robertjuich 12 novembre 2018 at 2 h 31 min

    Le meilleur argent en ligne a partir de 3000 $ par semaine: http://999.sh/bestprofitsystem17732