Links I Love #154

Links I Love 10 octobre 2017 Laisser un commentaire

Moi qui étais sûre de trouver le temps de vous écrire un peu la semaine dernière, me voici de nouveau, juste avec mes « Links I Love » – pas terriblement nombreux par ailleurs.

Comme souvent, la semaine passée a été un mélange de sourires et de soupirs, de moments d’insouciance et d’angoisses sourdes et ma seule certitude était l’inconstance de mes humeurs. Pourtant, je ne m’en tiens pas rigueur, j’apprends à accepter ces variations plus ou moins heureuses, certaine de leur caractère fugace (même si souvent, par exemple, la mélancolie tente de nous faire croire que jamais elle ne nous quittera).

Parfois je me sens tout de même bien seule, un peu triste de ne pas partager ces choses qui me tiennent à cœur – comme mon indignation face à l’indifférence de nos semblables face à des questions environnementales ou d’exploitation animale, ou encore ces choses qui me rendent heureuse, ces petits plaisirs simples qui n’appartiennent qu’à moi.

Comme écouter du très vieux jazz et m’imaginer vivre dans les décors de Midnight in Paris, lire Harry Potter le dimanche matin, bien au chaud sous la couette, partager ce petit plat fait maison, réussi alors que c’était peut-être la première fois que je le préparais et me promener à Paris à la nuit tombante, le nez en l’air face à la splendeur de la ville qui s’illumine doucement. 

Ce n’est pas évident pour moi d’écrire ça noir sur blanc – appelez cela comme vous voudrez, de la pudeur, de la fierté, de la superstition… Mais j’ai parfois très peur de ne jamais trouver cette personne qui aimera peut-être autant que moi s’imaginer vivre dans un film en noir et blanc, cette personne qui partagera mes valeurs et ma sensibilité, qui m’emmènera dans de vieux jazz-clubs et avec laquelle je me sentirai juste bien, en toute simplicité.

Et puis je finis par oublier, mettre de côté cette peur que je finis par trouver ridicule, car après tout, je ne suis pas si seule que ça, évidemment, et quand bien même la solitude domine, je la préfère toujours mille fois à de la compagnie médiocre.

Quoi qu’il en soit, ce dont j’ai réellement besoin en ce moment c’est de la tranquillité d’esprit. Je suis fatiguée, pas physiquement, mais mentalement, nerveusement et ne me suis jamais autant emportée que ces derniers temps – j’ai beau m’être affirmée avec les années, ça ne me ressemble pas de trembler de colère (et pour quoi, en réalité?) et de perdre patience si rapidement (bien que la patience n’ait jamais été mon fort…).

Cette fin de semaine je retourne quelques jours au vert, avec un livre ou deux, peut-être avec mon ordinateur sous le bras pour avancer sur de futurs articles, mais je n’en suis pas encore sûre. Je compte bien profiter du calme de la campagne, des cafés partagés avec ma sœur, des repas en famille qui s’éternisent… Peut-être y retrouverai-je un peu de sérénité.

Assez parlé de moi, place maintenant à la sélection de la semaine:

  1. J’ai été très touchée par ce récit de Catriona Balfe (qui joue Claire dans Outlander par ailleurs) qui nous parle de son premier amour (que je partage avec elle): Paris. (en anglais) (nytimes.com)
  2. Encore un article qui touche à ma fibre nostalgique, avec ses costumes de l’Opéra de Paris et un peu de magie classique… (misspandora.fr)
  3. Un petit texte court, sucré et doux, lui aussi empreint de nostalgie qui se déguste comme un petit pain au lait tout chaud. (uninvincibleete.com)
  4. Les dix regrets qu’on peut éviter d’avoir dans dix ans, histoire de se remettre sur le bon chemin, en quelque sorte. (en anglais) (marcandangel.com)
  5. Une recette d’automne qui titille ma gourmandise: des pumpkin spice latte rolls. (en anglais) (thekitchykitchen.com)
  6. Quelques images d’un joli mariage doux et féerique… (unbeaujour.fr)
  7. Se comparer aux autres est inévitable de nos jours, mais on peut éviter le désespoir qui s’en suit, oui, oui. (en anglais) (headspace.com)
  8. Parce qu’il fallait bien une recette salée plutôt réconfortante, voici un plat de pâtes au brocolis et sauce crémeuse aux haricots blancs. Miam! (en anglais) (loveandlemons.com)

J’espère que vous ne m’en voudrez pas pour la multitude de liens en anglais cette fois-ci – ce n’est vraiment pas fait exprès!

Si tout va bien, je vous publierai une nouvelle édition des « Jolies Choses » dans le courant de la semaine, avant de partir au vert, et mon petit doigt me dit qu’il y aura un petit concours à y découvrir! (Ce mois d’octobre sera essaimé de plusieurs concours, entre ici et mon compte Instagram, alors ouvrez l’œil…)

Et je me pose parfois la question d’un « Links I Love » qui serait bi-mensuel plutôt qu’hebdomadaire, pour éventuellement me laisser davantage de temps pour préparer d’autres articles par exemple, mais c’est aussi un rendez-vous bien ancré dans mes habitudes depuis toutes ces années… Qu’en pensez-vous?

Je vous souhaite une belle semaine ♡


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

22

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

6 Commentaires

  • Répondre Pauline 10 octobre 2017 at 10 h 14 min

    J’ai hoché furieusement de la tête en lisant : « (même si souvent, par exemple, la mélancolie tente de nous faire croire que jamais elle ne nous quittera) »
    Merci pour ces jolis mots, en ce moment je partage cette impression de solitude et cette mélancolie, bien que j’aie la chance d’avoir quelqu’un qui partage ma vie… Parfois ça ne suffit pas, mais heureusement ça aussi ça passe.
    Je t’embrasse. ♥

    • Répondre Laurelas 11 octobre 2017 at 0 h 00 min

      Merci pour tes jolis mots à toi, et oui, tout passe (puis revient)(puis repasse)
      Je t’embrasse aussi <3

  • Répondre Camille 10 octobre 2017 at 15 h 21 min

    Je partage cette peur de ne jamais réussir à trouver la bonne personne avec qui je pourrai tout partager, qui aura mes valeurs et avec qui je pourrai rester des heures sans parler en étant bien tout de même, et sincèrement, parfois c’est comme si j’étais face à une grande falaise, tellement cette peur me tord le ventre.
    Mais enfin.
    Merci pour cette sélection ; quant à son rythme de publication : fais comme toi tu préfères !

    • Répondre Laurelas 10 octobre 2017 at 23 h 59 min

      Saches que tu n’es pas seule au bord de cette falaise – c’est ma plus grande peur je crois, même si je ne devrais pas y penser comme ça…
      Merci à toi et je t’embrasse, fort fort <3

  • Répondre Aline - Graphiste illustratrice 11 octobre 2017 at 22 h 10 min

    Je te comprends quand tu dis avoir peur de finir seule et de ne pas trouver quelqu’un qui puisse partager ton monde, je ressens parfois cette même peur mais je relativise et je me rassure en me disant que l’Univers m’enverra sûrement quelqu’un qui me correspondra car je ne peux pas désirer quelque chose qui ne n’existe pas! =p

  • Répondre Sarah 23 octobre 2017 at 17 h 46 min

    Coucou Yasmine!
    Et oui je passais par là et comme j’ai beauuuuuucoup d’articles à rattraper (pas très connectée ces derniers temps) j’ai commencé par ton blog :)
    Je ne peux qu’être admirative de ta régularité à poster toutes les semaines! 1 fois toutes les deux semaines pour moi sera bien assez vu ma lenteur de lecture mais dans tous les cas ça n’en sera que plus qualitatif!
    Evidemment j’ai encore cliqué sur les 3/4 des liens et mon efficacité au boulot ne te remercie pas :)