Anne with an « E »

Small Screen Love 2 juin 2017 Laisser un commentaire

Anne with an E

Avant de filer à la campagne ce week-end il fallait que je vous parle de mon dernier coup de cœur côté série, j’ai nommé Anne with an « E », une série produite par Netflix et adaptée d’un roman de L. M. Montgomery, Anne of Green Gables.

Heureusement que j’ai suivi le conseil de ma maman (qui me disait de ne pas attendre trop longtemps avant de m’y plonger) parce que cette série n’est pas loin d’être fabuleuse, tout en étant exactement ce qu’il me fallait en ce moment.

Si (comme moi) vous ne connaissez pas le roman de L. M. Montgomery, un petit résumé s’impose… Anne with an « E » se joue à la fin du 19e siècle, dans la ville imaginaire d’Avonlea, sur l’île du Prince Edward (au Canada donc) et l’on y suit la vie d’une jeune fille, Anne (incarnée par Amybeth McNulty), adoptée par erreur par Marilla et Matthew Cuthbert, qui sont frères et sœurs, et qui auraient aimé adopter plutôt un garçon pour les aider à la ferme…

Mais la sensibilité, l’exubérance et l’intelligence d’Anne finit par les séduire. En revanche, la petite communauté d’Avonlea ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée de cette frêle (et rousse!) orpheline – Anne fera donc tout son possible pour gagner leur confiance et leur amitié.

Anne with an "E"

À l’heure où je vous écris, je n’ai pas tout à fait terminé la première saison de la série (qui compte sept épisodes) mais je peux d’ores et déjà vous dire que c’est une série que j’aime beaucoup, beaucoup.

J’ai d’abord été frappée, et ce dès le premier épisode, par la beauté de la photographie. Le récit se déroule dans une petite communauté rurale, il y a la mer d’un côté, la forêt de l’autre et puis des prairies verdoyantes, et vous vous doutez bien qu’autant de nature ça ne peut que me plaire! 

Quant aux décors (et costumes), il semblerait que rien n’ait été laissé au hasard. Tout est soigné, beau, mais également vraisemblable, il n’est pas question ici d’une perfection toute lisse, à l’Américaine, mais plutôt d’une authenticité tout à fait charmante… Vous voyez ce que je veux dire par là?

Si la forme m’a résolument séduite, le fond n’est pas en reste! Une héroïne orpheline, c’est assez courant après tout, et pourtant le personnage d’Anne se démarque par son esprit fantasque, son imagination sans bornes, son intelligence et finalement (du moins dans la série) sa modernité.

La jeune Amybeth McNulty, qui incarne Anne à l’écran ici, est particulièrement attachante et convaincante – elle semble réellement habitée par son personnage, aussi bien dans ses moments d’exubérance que dans ses moments plus fragiles et sombres.

Les autres personnages (et acteurs) sont tout aussi convaincants, et je suis particulièrement touchée par la relation très attendrissante entre Anne et Matthew Cuthbert (incarné ici par R. H. Thomson), un homme extrêmement taciturne mais dont la sensibilité ne cesse de prendre de l’ampleur au fur et à mesure de l’intrigue.

Anne with an « E » traite de sujets graves, comme de sujets légers, et il n’est pas rare, au sein d’un épisode, de passer du rire aux larmes. Quant à la modernité de certains propos véhiculés à travers la série, cela pourrait être qualifié d’anachronique et sembler assez peu réaliste…

Mais ce n’est pas quelque chose qui me gêne, personnellement, peut-être parce que je suis rarement réellement touchée par un manque de fidélité quand il s’agit d’adaptations. Je n’ai certes pas lu le livre (qui a été publié en 1908) mais j’ai effectivement lu, çà et là, que la modernité de la série était en grande partie absente du livre et que beaucoup regrettaient ce manque de fidélité à l’œuvre originale…

Cela dit, je pense vraiment que la fidélité n’est pas l’unique critère de jugement dans la qualité d’une adaptation, au contraire! Une adaptation qui va réussir à s’adresser à un public différent de celui de l’oeuvre originale tout en gardant l’essence même de celle-ci est beaucoup plus intéressante (à mes yeux) qu’une simple retranscription à l’écran d’un texte. Après tout, adapter c’est réécrire…

(J’ai beaucoup aimé travailler sur le sujet de l’adaptation à la fac et je pense que ça se voit un peu. Je trouve ça fascinant, encore aujourd’hui!)

Mais enfin, je digresse. Peut-être que la bande annonce de la série achèvera de vous convaincre d’y jeter un œil?

Si vous aimez les period dramas, les belles histoires, des personnages hauts en couleur ainsi que les ambiances lumineuses et champêtres, je suis à peu près certaine que vous aimerez Anne with an « E » autant que moi!

Est-ce que vous vous êtes déjà plongés dans la série? Qu’en avez-vous pensé?

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à la semaine prochaine!


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

13

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

8 Commentaires

  • Répondre Nathalie-fragments&lueurs 5 juin 2017 at 9 h 01 min

    Ah Ann of Green Gables. Il existe une autre adaptation que j’avais pu voir quand j’étais plus jeune, moins naturaliste. Merci pour la découverte, mais ça veut dire qu’il faut que je me réabonne à Netflix!

    • Répondre Laurelas 6 juin 2017 at 23 h 13 min

      Ahah oui! Après il y a tellement de chouettes choses (et de docus) sur Netflix, je ne regrette pas d’être abonnée depuis leurs débuts en France ;)

  • Répondre Camille 5 juin 2017 at 20 h 04 min

    Je suis DEGOUTEE, il est pas dispo sur le Netflix Canada ! Tu me donnais tellement envie de regarder !

    • Répondre Laurelas 6 juin 2017 at 23 h 13 min

      WHAT?! Les productions Netflix ne sont pas sur tous leurs catalogues? Scandaleux!

    • Répondre Robert S 8 juin 2017 at 5 h 29 min

      Je crois que la série n’est pas sur Netflix Canada tout simplement parce-que si vous habitez au Canada, vous pouvez la regarder gratuitement et légalement sur le site internet de la TV d’état (CBC TV) en VO anglaise. CBC co-produit la série avec Netflix.

      Je ne sais pas si c’est permis sur ce site mais voici l’adresse internet:
      http://watch.cbc.ca/anne/season-1/e8abfc85-670b-4034-b39c-54aba9c0ce43

      Il faut quelquefois insister 1 ou 2 fois mais ça marche. Je l’ai testé avant d’écrire ce message.

      • Répondre Camille 8 juin 2017 at 20 h 13 min

        Waouh, un merci INIFNI pour cette information ! Je cours voir ça ! :)

        (Et, Yasmine, il y a tellement + de séries bien sur le Netflix français, je suis parfois un peu dégoutée ^^)

  • Répondre Nolwenn 5 juin 2017 at 22 h 11 min

    Cette série m’a intrigué lorsqu’elle est arrivée sur Netflix. Je ne pensais pas la regarder, mais je t’avoue que ton article m’a fait changer d’avis ! :)

    • Répondre Laurelas 6 juin 2017 at 23 h 14 min

      J’espère qu’elle te plaira autant qu’à moi quand tu te lanceras :)