Summertime

Journal de Bord 16 août 2016 Laisser un commentaire

Summertime

Je n’en étais pas tout à fait sûre, mais maintenant que je suis vraiment en vacances, je crois que je vais faire une petite pause ici aussiSummertime on Whatever Works.

C’est paradoxal, moi qui me réjouissais d’avoir davantage de temps pour vous écrire, traiter des photos qui attendent depuis longtemps d’être traitées, réorganiser des choses… Et puis les vacances sont arrivées, pour de vrai, et j’ai surtout eu envie de ne rien faire.

Enfin quand je dis rien… J’ai commencé par me balader à Lille, le dimanche le plus calme de l’année et même si le soleil était capricieux, c’était chouette de découvrir cette ville que je ne connaissais pas mais que j’aime déjà beaucoup. (J’ai acheté des gaufres chez Meert et ai profité de la terrasse de mon airbnb, c’était plutôt formidable.)

Et puis je suis rentrée à Paris pour passer une belle soirée au son d’un jazz manouche, enivrée par la douceur d’un dimanche soir à ne pas se soucier du lendemain (et par du vin, oui, certes).

J’ai aussi terminé deux livres ce week-end, assez rapides à lire, dont Harry Potter & the Cursed Child que j’ai beaucoup aimé, même s’il m’a laissé sur ma faim… Je vous en reparlerai, bientôt. (Un terme à la géométrie variable avec moi, comme vous le savez…!)

À la fin de la semaine, je serai à la campagne et d’ici là mon temps sera partagé entre mes grasses matinées et les cafés entre amis. C’est un programme plutôt doux, à l’image de ce mois d’août qui s’est révélé infiniment plus beau que ce à quoi je m’attendais il y a encore peu de temps (ne plus avoir à déménager, ça change un peu la vie).

C’est drôle, mais je me dis souvent que c’est quand la mélancolie règne que l’écriture est plus fluide, plus lyrique et recherchée. Quand la vie est jolie, soudain, je ne trouve plus très bien mes mots… Et pourtant, ce devrait être le contraire non? Apprendre à raconter le bonheur des choses simples, voilà mon défi…

En attendant, je ne vous promets pas de rester entièrement silencieuse par-ici jusqu’en septembre, mais je sens que ces prochaines semaines vont défiler à grande vitesse alors je ne vous promets pas non plus mille et un articles. Nous verrons bien. Whatever works. (Ou comment vivre dans l’instant présent, pleinement.)

Je vous souhaite à tous un très bel été  – ou de ce qu’il en reste… ♡


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le  ♡ situé sous cet article – merci!

Crédit photo

21

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Répondre Aline 16 août 2016 at 11 h 42 min

    Un beau reste d’été à toi aussi, et surtout: bonnes vacances :)

  • Répondre Camomille 16 août 2016 at 19 h 10 min

    Belle fin dé’té à toi aussi! :) Je te comprends, en ce moment j’ai tendance à ne pas avoir envie de passer trop de temps derrière un écran, si bien que j’ai du retard à la fois dans mes articles et dans la lecture de ceux des autres, mais ça fait du bien de s’éloigner un peu de la blogo de temps en temps :)

  • Répondre Carolina - la théorie du bonheur 16 août 2016 at 20 h 14 min

    Tu as bien raison de prendre une pause, profite bien de tes vacances pour revenir en pleine forme à la rentrée !

  • Répondre Sarah 12 septembre 2016 at 16 h 38 min

    j’espere que ton été s’est bien fini, en tout cas hâte de te lire de nouveau!Et je suis d’accord avec toi, généralement quand tout va bien on a pas grand chose à dire, ce qui est finalement paradoxal comme tu le dis!

    A très bientôt:)