Links I Love #73

Links I Love 8 septembre 2015 Laisser un commentaire

Links I Love

Voilà, ça fait donc une semaine exactement que les vacances se sont terminées, une semaine que la vie a repris son cours, doucement…

Je me suis laissée reprendre par la frénésie parisienne, en partie, me remets à marcher vite, vite, à penser à mille fois trop de choses en même temps et à soupirer un peu. Heureusement, souvent, je me reprends, je respire et reprends le temps. Mais parfois, la migraine prend le dessus et j’oublie de prendre mon temps.

C’est un équilibre difficile, mais j’y travaille. Toujours avec de la méditation dès le réveil (cela fait plus de 50 jours d’affilée que je m’y tiens!) et parfois ailleurs dans la journée. Je continue à douter de mes capacités à méditer correctement, mais je persévère.

Je travaille aussi au lâcher-prise, de façon globale, mais ce n’est pas une mince affaire. Ces derniers mois ont d’ailleurs été le théâtre de prises de conscience diverses et variées… J’ai parfois l’impression qu’en deux ans, peu de choses ont réellement changé, mais je crois qu’en réalité, je suis tout simplement en train de me (re)trouver, tout doucement. C’est un repli vers l’intérieur qui ne peut être que bénéfique, du moins je l’espère. Et puis, qu’est-ce que deux ans?

Il faudrait que j’apprenne à ne plus avoir peur de manquer de temps, de ne pas être dans la « norme » temporelle. Que j’intègre que chacun vit des choses différentes, et que si à mon grand âge de 26 ans, je n’ai toujours pas vécu ces milles choses que j’espère vivre, vite, bientôt, ce n’est pas grave. (L’impatience, tout ça…)

Enfin, revenons à nos moutons. La semaine passée aura eu des airs d’automne, et j’ai officiellement commencé à me changer en petite mamie de la saison froide. Mes grosses chaussettes (car mamie frileuse) mes séries, mon plaid, mon chat et moi, voilà comment j’ai passé la majeure partie de mes soirées. (Vie sociale = zéro.)

Je suis aussi allée au cinéma, et j’y ai vu un film bien étrange, Le Tout Nouveau Testament, dont je vous ai promptement parlé ensuite. Et puis je me suis aussi promenée, dans le vent et le froid, le long des quais de Seine, perdue dans mes pensées… (C’était plutôt chouette.)

On n’est pas à l’abri d’un sursaut d’été indien, mais je crois que je suis fin prête à accueillir l’automne et ses ambiances cosy, et il va bientôt falloir que je fasse un nouveau stock de bougies… La nature, à la campagne, quand je l’ai quittée, avait déjà des airs d’automne, j’ai donc depuis longtemps fait mes adieux à l’été. 

Bref, vivement l’automne et sur ce, je vous laisse avec mes favoris de la semaine:

1. J’ai beaucoup aimé la série de photos mode de Typhaine, autour des chemises d’Anne Fontaine, car rien ne vaut une belle chemise, non? (cuillere-a-absinthe.fr)

2. J’ai beaucoup aimé lire cet entretien avec Shirley Madhere, chirurgienne esthétique à NYC, car j’ai trouvé sa vision de la beauté très intéressante, et c’est une femme qui a l’air d’avoir de l’esprit… À découvrir! (garancedore.fr)

3. Des photos tout en bleu et hortensias, tout ce que j’aime. (makemylemonade.com)

4. Mon amour de la cuisine asiatique ne tarit pas, et voici une nouvelle inspiration de recette de rouleaux de printemps. (sproutedkitchen.com)

5. Cette série de photos de Delphine Millet m’a vraiment beaucoup plu. Lisez aussi son interview sur le blog de Noémi! (via Trendy Mood)

6. L’automne arrivant, je vais tester rapidement cette recette de boisson ayurvédique qui ne peut être que bénéfique. (leblogbleu.com)

7. Une petite liste d’ingrédients à garder dans son congélateur pour des repas express, mais sains. (theeverygirl.com)

8. Une tenue toute grise, ou presque, qui sent bon la rentrée. Je m’habillerais volontiers de la sorte, si seulement je portais davantage de pantalons… (tokyobanhbao.com)

9. De jolis mots pour se souvenir de cueillir l’essentiel. Et avec de belles photos en plus. (missblemish.fr)

10. De petites tartelettes aux poires, qui sentent bon l’automne (oui encore lui…). (saveursvegetales.com)

11. J’ai beaucoup, beaucoup aimé lire Garance sur la vie privée et publique, ce qui est montré sur les blogs, etc. Très intéressant. (garancedore.fr)

12. Je l’ai déjà partagé sur Twitter, mais je le fais ici de nouveau: un article (qui mène à un TED Talk) très, très intéressant sur l’opposition entre notre « moi qui expérimente » et notre « moi qui se souvient », le tout relatif à notre recherche de bonheur. C’est vraiment à voir, ça interroge beaucoup. (headspace.com)

13. On finit avec une recette de cottage cheese vegan qui a l’air simplissime. (3heures48minutes.com)

Je vous ai de nouveau inondés de choses à lire et découvrir, j’espère que ça vous plaira… Comme toujours, n’hésitez pas à me le faire savoir en cliquant sur le cœur en bas de l’article!

Et si vous êtes d’humeur, je vous laisse avec cet morceau dont je ne me lasse pas, d’un compositeur anglais bien connu, Ralph Vaughan Williams. Je suis dans une période où je n’écoute que de la musique classique britannique, et quand je ferme les yeux, c’est un peu comme si j’y étais, là-bas et dans un autre siècle…

[youtube https://youtu.be/IbzxhZT6akk]

Est-ce que ça vous plaît? Belle journée à tous!

13

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

6 Commentaires

  • Répondre Anne-France 8 septembre 2015 at 10 h 46 min

    Merci la découverte de ces posts et de cette musique que j’écoute en ce moment.
    De mon côté, j’essaye ne pas trop penser à l’automne et surtout à l’hiver qui arrivent (brrr…). Je persiste à porter des sandales et manger des salades… malgré le ciel gris de Paris.

    Merci encore et belle journée.

    • Répondre Laurelas 10 septembre 2015 at 21 h 39 min

      Merci à toi! Je profite de l’été indien de cette semaine, mais serai contente de retrouver un peu mon dressing d’automne et mes boissons chaudes réconfortantes :)

  • Répondre Pauline 8 septembre 2015 at 12 h 20 min

    Quelle jolie sélection ! Merci pour cette nouvelle fournée de liens intéressants à aller picorer ;)
    J’ai moi aussi ressorti les chaussons tout doux tricotés par maman, je songe à sortir les pulls, il fait vite très très froid à Lille et j’ai perdu l’habitude, en deux mois :D
    Bon par contre, je suis admirative : 50 jours de méditation quotidienne ! Mon max a été deux jours d’affilée (ce matin je me suis levée trop tard et j’avais un rendez-vous… j’ai préféré me maquiller haha !). Même si l’esprit vagabonde pendant la méditation, réussir à s’astreindre à méditer tous les jours pendant presque deux mois c’est assez fou si tu veux mon avis, bravo :D
    C’est frustrant pour moi, c’est tellement bénéfique mais je peine aussi beaucoup à m’y mettre et à rester concentrer, c’est un jeu d’équilibre auquel je ne suis pas encore très bonne pour l’instant.
    Sur ce, je file lire l’article de Garance Doré, je me suis prise à rêver récemment de faire des études très poussées sur la communication sur les réseaux sociaux et sur les blogs, sur ce qu’on dit et ce qu’on tait… alors tout article ou étude qui touche au sujet m’intéresse irrémédiablement. J’y cours !
    Bises, prends soin de toi :)

    • Répondre Laurelas 10 septembre 2015 at 21 h 37 min

      Merci pour la méditation, c’est vrai que d’avoir réussi à tenir plus de deux mois, ça m’impressionne de moi-même (c’est juste que c’est rentré dans mes habitudes, alors j’essaie de m’y tenir, comme une bonne habitude qu’il ne faudrait pas perdre!)

      Et c’est intéressant ton idée d’études – je sens que j’aurais dû m’orienter là-dedans plutôt que l’anglais ou les cosmétiques, mais bon, ce n’est jamais trop tard (j’espère!).
      Bises, à très vite :)

  • Répondre Camille 11 septembre 2015 at 3 h 55 min

    Moi j’ai envie de rebondir sur ta reflexion sur le « je fais pas tout en même temps que ce que voudrait la norme ». Je crois que ça fait pas si longtemps que ça que je me suis autorisée à être à la bourre aussi, comparé à une norme sociale ancrée dans l’esprit des gens. Je n’ai jamais été en couple « sérieux », je gagne pas vraiment bien ma vie, quand autour de moi, tous mes amis du même âge ont une machine à laver et peuvent aller au resto quand ils veulent, bref, à 28 ans, j’ai l’impression de mener la vie de quelqu’un qui sort tout juste de la fac – et encore. Sauf qu’essayer de se changer et de vouloir sauter les étapes et de pas prendre le temps de vivre les trucs à son rythme, c’est pire, il me semble.

    Quand je suis arrivée à Montréal, j’avais terriblement honte de dire que je travaillais comme vendeuse dans une boulangerie, alors que j’étais diplômée en architecture et que globalement, j’étais pas vraiment à ma place. Et puis j’ai juste pris ces mois de parenthèses pour justement comprendre que ma légendaire impatience sur tout m’avait causé quelques torts et quelques erreurs de parcours.
    Je dis pas forcément que la solution c’est de s’asseoir en attendant que « le bon moment » arrive, mais je crois juste que c’est bien correct de pas avoir fait tout ce que la société voudrait que tu aies fait à 26 ans et que tu auras bien le temps de les faire !

    Laisse-toi le temps d’en perdre, du temps ! Ca fait du bien, promis.
    (Ca fait un peu palme du commentaire psychologie de comptoir, mais je me retrouve toujours beaucoup dans tes questionnements sur le temps qui passe, sur le fait de grandir – ou pas, alors bon, voilà.)

    Et sur ce, je file découvrir les quelques liens qui m’avaient échappé, et je vais également t’envoyer un petit mail pour qu’on réussisse à aller manger des burgers quand je serai à Paris !

    • Répondre Laurelas 15 septembre 2015 at 0 h 18 min

      Ah, je me retrouve bien fort dans ton commentaire! Et effectivement, je commence un peu à me détacher de ces normes sociales un peu imaginaires finalement… Doucement mais sûrement (j’espère)!

      MERCI pour ce commentaire en tout cas, et j’attends donc ton mail pour qu’on se voie bientôt (oh oui!)
      Bises :)