La Femme au Tableau

Septième Art 25 juillet 2015 Laisser un commentaire

La Femme au Tableau

Je vous disais avoir vu La Femme au Tableau la semaine dernière, sans pour autant être sûre de trouver le temps de vous en parler… et pourtant me voilà, prête à vous écrire quelques mots sur ce film que j’ai plutôt bien aimé.

La Femme au Tableau (Woman in Gold en VO) est un film qui oscille entre drame et comédie, sur fond d’histoire et qui réussit bien mieux à parler de spoliation de biens et d’œuvres d’art par les nazis durant la seconde guerre mondiale, que Monuments Men qui était sorti l’an dernier et qui avait un peu trop parié sur le grand spectacle.

Ici on rencontre donc Maria Altmann (Helen Mirren) qui, suite au décès de sa sœur, retrouve des documents qui pourraient permettre la restitution du tableau « Woman in Gold » de Gustav Klimt à Maria. La personne représentée dans le tableau est en effet sa tante, Adele, et Maria compte bien prendre sa revanche sur l’histoire en récupérant ce tableau…

Elle est aidée en cela par un jeune avocat fébrile, Randy Schoenberg (Ryan Reynolds) qui se prend au jeu et finira par faire valoir la justice. 

La Femme au Tableau

Le film se divise en deux espaces-temps bien distincts: la fin des années 90′, où la majeure partie de l’intrigue prend place, et la jeunesse de Maria, fraîchement mariée, durant la seconde guerre mondiale, quand les nazis d’installent peu à peu en Autriche.

Cette double narration donne une certaine dynamique et une profondeur aux propos, tout en amplifiant l’émotion ressentie. Je suis personnellement toujours très touchée par tout ce qui touche de près ou de loin à la Shoah et l’ambiance oppressante de scènes montrant des nazis et leur cruauté me rend toujours très triste (ceci est un euphémisme, j’en ai parfois le souffle coupé et les larmes qui coulent toutes seules)(bonjour l’hypersensibilité).

La reconstitution historique est en effet très réussie et soignée, et je me suis réjouie d’un détail (qui a son importance): les personnages qui parlent allemand dans le film parlent vraiment allemand. Ce genre de détail linguistique, parfois bâclé dans certains films, ancre l’histoire dans le réel et je trouve ça très appréciable. (Pas vous?)

Quant à la prestation des acteurs, il n’y a rien à dire, elle est de qualité. Helen Mirren se démarque des autres, grâce à une interprétation tout en force et sensibilité, avec ce petit côté excentrique qui lui sied plutôt bien et qui ne tombe jamais dans la caricature.

Ryan Reynolds est plus effacé mais néanmoins pas mauvais. Je ne suis pas habituellement charmée par cet acteur que je trouve relativement dépourvu de charisme, et ici encore, je l’ai trouvé très lisse et peut-être pas assez « flamboyant » pour un avocat qui se met en tête de dérober à l’Autriche sa Mona Lisa… Mais qui sait, peut-être que le vrai Randy Schoenberg est aussi timide et effacé que son pendant cinématographique!

Cela dit, le couple Ryan/Helen fonctionne plutôt bien, et on se surprend à s’attacher assez rapidement aux personnages dont l’histoire nous touche, forcément.

Le rythme est un peu inégal, et le film met un peu de temps à démarrer, mais la seconde partie rattrape largement cet écueil.  Et enfin, la bande originale composée par Hans Zimmer, accompagne à la perfection l’intrigue.

[youtube https://youtu.be/hUkCSj5ds58]

Si vous êtes friands d’histoires vraies, de films historiques émouvants mais où l’on rit tout de même, allez donc voir La Femme au Tableau. D’autant que la mise en scène est très soignée et qu’Helen Mirren est pleine d’élégance.

En revanche, si vous pensiez que le film traite du tableau de Klimt, passez votre chemin – l’art est ici au second plan d’une histoire familiale poignante, ancrée dans une période bien triste de notre histoire à tous.

Est-ce que vous avez vu La Femme au Tableau? Si oui, qu’en avez-vous pensé?

J’espère que cette revue vous a plu, et si c’est le cas n’hésitez pas à cliquer sur le cœur situé plus bas!

Quant à moi, j’espère retourner au cinéma d’ici quelques jours, probablement pour aller voir While We’re Young ou encore Nos Futurs… Il n’y a pas grand chose au cinéma cet été, mais tout de même quelques films qui piquent ma curiosité. (Pixels par exemple, c’est un scénario improbable, un blockbuster estival, mais ça me semble assez original pour y jeter un œil, à l’occasion…)

Un film à ne pas manquer à me recommander? Bon week-end à tous!

13

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Répondre Mounia 25 juillet 2015 at 10 h 41 min

    J’ai vu le film hier. J’ai bien aimé mais je n’ai pas été transcendé. L’histoire est poignante et passionnante mais le film est comme tu l’as dit, assez inégal. Je me suis ennuyée à certains moments et j’ai été prise dans le film à d’autres. Ryan Reynolds est également un acteur que je trouve habituellement peu charismatique et sans intérêt mais je l’ai trouvé un peu plus intéressant cette fois-ci même s’il manquait encore de profondeur :)

  • Répondre auroreinparis 26 juillet 2015 at 19 h 03 min

    Je n’ai pas du tout été attirée en salle par ce film, je vais probablement passer mon tour !

  • Répondre Mezaya 27 juillet 2015 at 21 h 59 min

    Vu le semaine dernière et j’ai beaucoup aimé. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre mais j’ai su très rapidement que j’allais aimé. J’ai trouvé les acteurs très bons mais c’est surtout l’histoire qui m’a passionnée, la « bataille » juridique est intéressante et sans longueurs.
    J’avais aussi vu Monuments Men et comme toi, je trouve que La Femme au tableau évoque mieux La spoliation des œuvres d’Art. Quand un film se situe lors de la Shoah, ce n’est pas nécessaire dans faire des tonnes pour toucher le public.

  • Répondre Opheliesjourney 4 août 2015 at 16 h 59 min

    Je ne l’ai pas encore vu mais c’est dans ma to-watch-list !