The Casual Vacancy

Small Screen Love 23 avril 2015 Laisser un commentaire

The Casual Vacancy

Vous vous souvenez de ce que j’avais écrit sur The Casual Vacancy, premier roman post Harry Potter de J.K. Rowling? Outre le fait que j’avais beaucoup aimé ce livre, je vous avais annoncé qu’une mini-série était en préparation…

Eh bien ça y est, elle a été diffusée par la BBC en Angleterre il y a peu et moi je suis allée la voir l’autre jour, dans le cadre du festival Série Mania au Forum des Images et j’ai beaucoup aimé cette adaptation. Je vais vous en parler, mais d’abord un petit rappel du synopsis pour ceux qui n’auraient pas lu le roman.

Pagford est un petit village anglais d’apparence idyllique et pourtant, suite au décès de Barry Fairbrother (Rory Kinnear) des tensions politiques apparaissent au sein de la communauté: une place est à prendre au sein du conseil municipal.

Alors que les héritiers politiques de Barry se battent pour continuer à aider la population défavorisée des « Fields », un coin peuplé de junkies de Pagford, leurs opposants font tout pour gagner la confiance de ceux qui aimeraient voir partir cette minorité délinquante de leur village. Mais la mort de Barry aura entraîné bien plus qu’un conflit d’intérêts politiques…

The Casual Vacancy

Ce n’est jamais évident d’adapter un livre au cinéma (ou à la télévision ici) et décevoir ceux qui ont aimé l’œuvre originale est un risque (et une conséquence) inévitable.

Pourtant, c’est un de mes genres favoris – combien de livres ai-je eu envie de lire après avoir vu son adaptation… et vice-versa? (Réponse: beaucoup, à commencer par le Seigneur des Anneaux, un de mes livres favoris, que j’ai découvert en voyant la Communauté de l’Anneau sur grand écran.)(Peter Jackson, ce génie.)

Ayant lu The Casual Vacancy, je savais à quoi m’attendre – une intrigue complexe, sombre et saupoudrée d’humour grinçant. Et dès le début, certains plans annoncent déjà l’issue tragique de l’intrigue et m’ont tout de suite mise dans un étant d’anticipation légèrement anxieux.

Parce que mine de rien, le roman est d’une noirceur incroyable… L’adaptation l’est un peu moins. Beaucoup d’éléments de l’intrigue ont disparu, certains personnages ont fusionné entre eux tandis que d’autres ont été mis en lumière différemment. Et même l’issue de l’histoire est différente, mais non moins tragique…

À l’issue de la projection de la série, étaient présents les scénaristes et producteurs de la série, auquels le public a pu poser des questions. L’une de ces questions a fortement agacé Sarah Phelps, la scénariste qui a eu la lourde tâche d’adapter le roman de Rowling – on lui a demandé pourquoi il a fallu qu’elle « édulcore » la fin du roman.

Elle s’est lancée dans une diatribe passionnée dans laquelle elle a expliqué que ses changements ont rendu l’intrigue encore plus noire et dramatique qu’elle ne l’était dans le livre original, et quelque part elle a raison. Je ne vais pas entrer dans les détails pour ne pas vous gâcher la surprise, mais si on y réfléchit bien, l’issue de la série est autrement plus dramatique que celle du livre…

Bref. Je digresse un peu, pardonnez-moi!

The Casual Vacancy est, pour moi, une adaptation en tout point réussie, malgré les modifications apportées à l’histoire originelle. Visuellement d’une part, avec ce petit village anglais à l’air si tranquille, ses échoppes pleine de charme, sa verdure environnante et son clocher d’église… Et c’est d’autre part grâce à la prestation des acteurs que la série m’a parue si réussie.

On y rencontre Michael Gambon en vieil homme conservateur et désagréable, bien loin de son rôle de Dumbledore dans Harry Potter, ainsi que Julia McKenzie, qui interprète avec brio Shirley, son épouse, belle-mère pernicieuse sans en avoir l’air, aussi détestable que dans le roman.

Vous avez aussi Samantha (Keeley Hawes), épouse et mère de famille (et belle-fille de Shirley donc) qui est au bord de la crise de nerfs, et qui est un de ces personnages qui est beaucoup plus fort et courageux qu’il n’en a l’air. Keeley Hawes est superbe et très juste dans ce rôle (et si jolie).

Et puis évidemment, il y a Krystal (Abigail Lawrie) cette adolescente un brin vulgaire, mais surtout très perdue, qui a une mère junkie et un petit frère dont elle s’occupe comme une mère. C’est un personnage dramatique par excellence, complexe, agaçant et attachant à la fois et parfaitement incarné par la jeune Abigail Lawrie.

Un sans-faute du côté des acteurs, une photographie et une mise en scène brillante mais aussi une tension bien construite. Peut-être que ce sera trop lent pour certains, mais je trouve que le rythme a été très bien trouvé et que la tension, qui n’est pas insoutenable certes, est bel et bien présente tout au long de l’intrigue, comme un bruit de fond…

Je trouve qu’il ne faut pas oublier qu’une adaptation est, quelque part, une œuvre à part entière. Comme l’a bien dit Sarah l’autre jour, après la projection, quand elle adapte Dickens, sa version de Miss Havisham est la sienne, sa vision et sa réécriture à elle, et ainsi devient un nouveau personnage à part entière en quelque sorte.

Alors plutôt que de regretter l’absence de certains personnages ou encore certaines modifications de l’intrigue, concentrerons-nous plutôt sur la qualité de l’adaptation au petit écran – et l’adaptation de The Casual Vacancy est très réussie à mon avis!

C’est une mini-série parfaitement bien mise en scène, servie par des acteurs de talent qui ont su interpréter avec justesse chacun de leurs personnages et à l’intrigue dramatique dosée avec précision. Et moi, j’ai beaucoup aimé me retrouver dans cet univers si anglais que j’avais déjà tant aimé, malgré la noirceur, à travers les mots de J.K. Rowling – à voir, que vous ayez lu le livre ou non!

Est-ce que vous avez déjà vu The Casual Vacancy? Ou peut-être avez-vu lu le livre et attendiez son adaptation, comme moi?

N’hésitez pas à régir dans les commentaires, ou à cliquer sur le petit cœur en bas de l’article pour me signifier que vous avez apprécié cette critique (si c’est le cas, évidemment!).

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à bientôt!

15

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

11 Commentaires

  • Répondre Chauncey 23 avril 2015 at 10 h 53 min

    Je n’ai pas encore lu Casual Vacancy par peur d’être déçue par cette auteure qui a accompagné mon adolescence, mais j’y pense de plus en plus. Peut-être que cette série que tu donnes si bien envie de voir sera l’occasion de faire d’une pierre deux coups…

    • Répondre Laurelas 23 avril 2015 at 20 h 56 min

      Ah ça, pour ne pas être déçu, je pense qu’il faut vraiment se défaire du « JK Rowling est l’auteur de Harry Potter » et presque aborder le livre comme si c’était quelqu’un d’autre qui l’avait écrit.

      Je te conseille aussi vivement ses deux romans policiers (surtout le premier, The Cuckoo’s Calling) dont j’avais aussi parlé sur mon blog (si ça t’intéresse) et qui sont formidables.

      Au delà d’aimer follement l’univers d’Harry Potter, j’aime la plume de Joanne qui sait donner une dimension cinématographique à ses récits, et toujours avec une pointe d’humour un peu grinçant parfois. Je la lis en version originale, et je trouve vraiment qu’elle a une belle plume, n’en déplaise à ses détracteurs.

      Bref, The Casual Vacancy est à mille lieues de HP mais c’est vraiment un bon roman/une chouette mini-série. J’espère que ça te plaira si tu sautes le pas :)

      • Répondre Chauncey 23 avril 2015 at 21 h 21 min

        Oui, j’avais lu ton article sur The Cuckoo’s Calling (j’avoue tout je te suis depuis un moment déjà mais je suis une timide des commentaires) et il m’avait beaucoup intéressée. Je pense que je sauterai probablement le pas cet été après ma soutenance de mémoire (une fois que je serai liiiiibre) !

        La vo me fait un peu peur mais j’ai toujours entendu grand bien de sa plume, est-ce que cela te paraît compliqué/exigeant en matière de vocabulaire ou plutôt accessible au contraire pour quelqu’un qui ne s’est frottée qu’à des nouvelles pour l’instant ?

        • Répondre Laurelas 24 avril 2015 at 0 h 21 min

          Ah mais faut pas être timide :)
          (Tu fais un mémoire sur quoi? Courage, been there, done that!)

          Hmm, alors ça dépend de ton niveau d’anglais, si tu as déjà lu des choses en anglais etc. Parce que tant sa plume est facile à lire, tant parfois elle utilise des mots que même moi (qui me considère fluent ou presque) j’ai dû vérifier dans le dico, pour être sûre. (Mais ce n’est pas du Chaucer non plus hein..)

          A toi de voir, mais je conseille la VO, toujours, ne serait-ce que pour s’améliorer (j’ai mieux appris comme ça qu’à l’école) :)

  • Répondre Victoria 24 avril 2015 at 16 h 34 min

    Merci pour cette chouette revue! Je n’ai pas encore lu The Casual Vacancy bien qu’il soit sur ma to-read list depuis très longtemps, sans doute parce que j’ai peur justement de ce côté sombre, peur de ne pas retrouver le côté humain sympathique que j’aime dans les autres Rowling/Galbraith. Mais puisque cette série est sortie et que tu en parles également en bien, mon intérêt est à nouveau ravivé! Est-ce que tu sais par hasard si elle sera un jour diffusée en France, ou s’il y a un moyen de la voir autrement?
    Bisous <3

    • Répondre Laurelas 25 avril 2015 at 0 h 12 min

      Je sais qu’elle sera diffusée en France sur la chaîne OCS le 1e mai (24h après sa diffusion sur HBO aux US) mais sinon je ne sais pas trop comment la voir (légalement j’entends, parce que sinon… :))

      J’espère que tu finiras par lire le livre et/ou regarder la série. Je pense que si tu as aimé ses romans policiers, tu aimeras aussi celui-ci, même s’il est plus sombre et grinçant dans sa critique sociale (mais bon le dernier Cormoran Strike était pas mal tordu aussi!)

      Bisous <3

    • Répondre Chauncey 25 avril 2015 at 16 h 53 min

      Je suis en master de recherches en lettres modernes, mon mémoire porte sur la figure du monstre humain dans la culture populaire après 1929. J’étudie cinq oeuvres (The Silence of the Lambs, Watchmen, L.A. Confidential, American Pyscho et I Am Legend) dans les romans d’origine mais aussi dans les adaptations ciné et télé. Et je les travaille en vo et en vf.

      Du coup je pense que je peux quand même me sentir rassurée pour la vo de Casual Vacancy, je ne suis pas complètement débutante en la matière (et au pire l’oxford dictionary sera mon ami…). Merci d’avoir pris le temps de me répondre :)

      • Répondre Laurelas 3 mai 2015 at 18 h 20 min

        Oh chouette sujet, bon courage du coup! (La recherche, malgré son côté passionnant ne me manque pas vraiment..)
        Et bonne lecture avec The Casual Vacancy quand tu t’y mettras :)

  • Répondre Zadig 3 mai 2015 at 17 h 55 min

    J’ai adoré ce roman, hâte de découvrir ce que ça donne en mini-série!!! Merci pour toutes ces informations détaillées, ça donne envie!

    • Répondre Laurelas 3 mai 2015 at 18 h 36 min

      Mais de rien, j’espère que ça te plaira :)

  • Répondre Lecture #63 Une place à prendre, JK Rowling | hellozadig 6 mai 2015 at 21 h 35 min

    […] Et la bonne nouvelle de 2015 ? L’adaptation BBC est sortie, une mini-série en 3 épisodes, qui a l’air vraiment, vraiment chouette! Pour en savoir plus, je vous invite à aller lire l’article de ma copinette Yasmine (Whatewer works) ici. […]