Roland Garros: C’était la première fois

Bonnes Adresses 29 mai 2014 Laisser un commentaire

Roland Garros

Laissez-moi vous confier une chose… Je n’avais jamais mis les pieds à Roland Garros de ma vie, et je crois que je n’ai jamais réellement suivi un match de tennis à la télévision non plus. En réalité, c’est à peine si je comprends les règles du jeu. Pourtant, quand on m’a proposé de passer une journée à Roland Garros, piquée par la curiosité, j’ai dit oui. Et grand bien m’en a pris!

Je ne pensais pas non plus que j’allais nécessairement avoir envie d’écrire un article entier consacré à cette expérience… Et pourtant me voilà en train de le faire, quelques heures à peine après être rentrée, la fatigue au corps, mais le sourire aux lèvres.

Roland Garros

Roland Garros

Ma journée à Roland Garros a démarré sur les chapeaux de roues avec une visite plutôt exceptionnelle de ces endroits de l’ombre auxquels on accède grâce à des passages secrets dignes des plus grands films d’espionnage…

C’est ainsi qu’on a vu Serena Williams s’entraîner, découvert où se restauraient les joueurs et leurs familles, ou encore où se trouvait la salle de presse. Après avoir monté quelques marches qui donnent le vertige, on a également découvert le court Philippe Chatrier vu d’en haut – presque d’aussi haut que les caméras de télévision.

Cette visite, c’était aussi s’apercevoir que Roland Garros disposait d’une poignée de faucons destinés à éloigner les pigeons – astucieux et étonnant! Et c’était apprendre que 15 000 personnes travaillent sur les lieux durant le tournoi, et que les joueurs avalent une quantité astronomique de pâtes, riz et bananes pendant ce temps-là. (Ça se chiffre en plusieurs tonnes…)

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros c’est aussi se demander pourquoi certains joueurs (oui Venus Williams et Maria Sharapova, je parle de vous) usent et abusent de leurs cordes vocales quand ils touchent la balle tandis que d’autres ne sifflent mot…

C’était aussi se protéger du vent et du crachin du mieux qu’on le pouvait et se croire en automne. Et déguster un repas tout en délicatesse et raffinement, et me démarquer clairement par mon végétarisme… sans que cela ne semble poser de problème. (Alleluia!)

Et nous avons tous relevé la gentillesse et la politesse de tous nos hôtes – rafraîchissant! En revanche, Roland Garros c’est presque pire que Disneyland en terme de foule, et y avoir été un mercredi a sans doute renforcé cette impression. (Des enfants! Partout!)

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros c’était aussi… Être à la fois fascinée et amusée devant le travail bien rodé des jeunes ramasseurs de balles. S’amuser aussi de la caméra aérienne qui survole le court de tennis et qui se trouve attachée à un avion miniature. Être impressionnée par l’impassibilité des arbitres. (Et par leur nombre.)

Évidemment, c’était aussi jubiler devant la victoire de Tsonga, vibrer au rythme du match entre Djokovic et Chardy et soupirer devant Sharapova, drama queen de la terre battue.

Et relever que Tsvetana Pironkova avait assorti son vernis à ongles au bandeau corail de sa jupette…

Roland Garros

Roland Garros

Arriver trop tard pour les gaufres mais repartir avec un porte-clefs du tournoi. Se faire appeler Nicole la moitié de la journée, et évoquer un remake sous la pluie de Moulin Rouge! avec Ewan à ma gauche tandis que Zooey s’en amusait allègrement à ma droite. (Car nous sommes tous des sosies.)(Appelez-moi Nicotine Nicole.)

Éclats de rire et bonne humeur – vous l’aurez compris, il a peut-être fait gris, mais ça ne nous a pas empêché d’être un peu insouciants!

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros

Voilà, c’était ça ma première fois à Roland Garros. J’ai découvert un univers que je ne connaissais absolument pas, tout en passant la journée avec des personnes formidables – c’était chouette, chouette comme tout!

Merci à Mastercard et à l’agence Happy Curious de m’avoir permis de vivre cette expérience, et un très grand merci aussi à Godefroy qui nous a accompagné, et toujours avec le sourire. Et évidemment, merci aussi à Daphné et Valérie avec qui j’ai été très heureuse de partager la journée.

Comme vous le voyez, je ne suis que joie et enthousiasme – et si vous me connaissez un peu, vous saurez que c’est un peu ma seconde nature de voir le monde à travers les yeux d’une enfant émerveillée… C’est mon côté Peter Pan!

Et si jamais vous avez une Mastercard, sachez que ce type d’expérience un peu unique (et surtout très cool) se trouve sur le site de Priceless Paris et ce dans divers domaines allant de la culture, en passant par le sport, jusqu’à la gastronomie… Leurs offres sont très variées, et ça vaut la peine d’y jeter un coup d’œil, vraiment.

Sinon, êtes-vous de ceux qui ne ratent pas un match de Roland Garros? Et vous connaissiez déjà Priceless Paris? 

Moi je vous laisse, je ne me suis que trop épanchée aujourd’hui… A très vite!

(Je suis tombée sur cette vidéo que je trouve absolument géniale. De quoi vous faire aimer Djokovic – si n’est pas déjà le cas…)

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  • Répondre Daphné 30 mai 2014 at 11 h 11 min

    Cette vidéo est GÉNIALE !!!!
    Très joli article qui reflète bien notre très jolie journée :)

    • Répondre Laurelas 4 juin 2014 at 0 h 43 min

      Merci – et oui c’était chouette, chouette <3

  • Répondre juliette 30 mai 2014 at 11 h 53 min

    J’adore Roland Garros, à la télé mais surtout en vrai : j’y suis allée il y a quelques années grâce au papa de Gaëtan qui travaillait chez France Télévisions, c’était top (nous on mangeait dans la cantine des journalistes huhu, c’était moins chic mais bon quand même !). C’est une ambiance géniale ! Tu as de la chance d’avoir vu Tsonga et Djoko <3

    • Répondre Laurelas 4 juin 2014 at 0 h 44 min

      Oui, j’ai eu de la chance – et même si j’y connaissais rien, et que ça ne me disait pas grand chose, c’était une super découverte cette journée :)