Silver Linings Playbook

Septième Art 17 février 2013 Laisser un commentaire

THE SILVER LININGS PLAYBOOK

Je trouve que 2013 a vraiment bien démarré côté cinéma – il y a plein de films qui sont sortis que j’ai envie de voir (vous pouvez envoyer vos dons de temps par mail, j’en aurais bien besoin) et parmi tous ceux que j’ai déjà vus, beaucoup m’ont plu. (Oui, bon d’accord, je n’en ai pas vu tant que ça en un mois et demi..)(Mais quand même!)

Et aujourd’hui, c’est de Happiness Therapy dont je vais parler un peu. Comme toujours, permettez-moi d’en parler avec son titre en VO, Silver Linings Playbook – que je préfère, mais pour une fois, je comprends pourquoi une traduction était nécessaire. (Je ne suis pas bien sûre que l’expression « every cloud has a silver lining » soit connue des français qui ne parlent anglais qu’à moitié.)

Dans Silver Linings Playbook, on rencontre Pat (Bradley Cooper) qui vient juste de sortir de l’asile psychiatrique après avoir failli tuer l’amant de sa femme en les découvrant ensemble. Il a, par la même occasion, découvert qu’il était bipolaire… Pat s’installe donc chez ses parents, et affiche un optimisme démesuré pour se reconstruire et reconquérir son ex-femme.

En chemin, il rencontre Tiffany (Jennifer Lawrence), elle-même se trouvant dans une phase difficile de sa vie, après la mort de son mari. Pat et Tiffany vont finir par devenir amis et ensemble ils vont s’aider mutuellement à reprendre en main leurs vies.

(L-R) JENNIFER LAWRENCE and BRADLEY COOPER star in SILVER LININGS PLAYBOOK

L’une des forces de Silver Linings Playbook est de ne pas être simplement une comédie romantique – c’en est une, mais l’histoire flirte si souvent avec le drame que l’on ne peut réduire le film à un film à l’eau de rose. On devine bien entendu le dénouement, mais on est tout de même surpris par certains revirements de situation et on rit beaucoup. Beaucoup.

C’est un film joyeusement dingue, où certaines répliques font mouche et dont la légèreté rafraîchit, malgré l’apparente gravité de la situation. Tous les personnages ont une certaine part de folie, plus ou moins exacerbée, et le tout forme une symphonie de l’absurde et de la folie douce qui fait autant rire que pleurer (un tout petit peu). C’est un peu bruyant par moments, un petit peu décousu parfois, mais ça fonctionne.

Le rythme est plutôt soutenu, la légèreté de l’ensemble nous fait sourire.. Et les acteurs sont très bons. Le duo Cooper/Lawrence fonctionne à merveille, et leurs échanges sont souvent savoureux.

Je suis complètement tombée amoureuse de Bradley Cooper (qui pourtant ne m’avait pas encore séduite jusqu’à présent) que j’ai trouvé touchant et vraiment sincère dans ce rôle de mec un peu perdu, trop impulsif qui ne cherche qu’à être heureux, pour de vrai. Jennifer Lawrence aussi m’a touchée, mais différemment. Plus calme, plus distante aussi, elle réussit tout de même à rendre son personnage, qui est complètement névrosé aussi, plutôt attachant.

Robert de Niro apporte lui aussi son grain de folie à l’ensemble, en patriarche superstitieux et inquiet qui ne cherche qu’à se rapprocher d’un fils qu’il ne comprend pas vraiment.

Silver Linings Playbook est un hybride de comédie romantique et de drame, où la folie douce est le fil conducteur – c’est frais, c’est léger, et ça donne le sourire. De la tendresse, de l’émotion, beaucoup d’humour et un duo d’acteurs qui fait des étincelles ensemble.. Que demander de plus?

Ce ne sera pas le film de l’année, mais c’est un film sincère et efficace. Une bonne surprise, un joli feel-good movie. Ah, et la bande-son est à l’image du film, simple et agréable – elle est composée par Danny Elfman, et je ne l’avais même pas reconnu!

Et vous, avez-vous vu Silver Linings Playbook? Qu’en avez-vous pensé?

Bon dimanche!

2

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

9 Commentaires

  • Répondre SoOhCliché 17 février 2013 at 10 h 51 min

    Un feel good movie indeed, même si j’ai aussi été remuée plus d’une fois ! Je voyais ma voisine de cinéma mourir de rire et je me disais « hum, on n’a pas le même humour », dans des scènes qui à mon sens étaient tragiques. Mais ça ne m’a empêché de profiter de ce joli moment de cinéma et de découvrir moi aussi le charme de Bradley Cooper qui me laissait jusque là insensible également ha ha ! Mention spécial pour De Niro enfin qui apporte beaucoup au film. Je l’ai trouvé grandiose et touchant.

    • Répondre Laurelas 19 février 2013 at 22 h 18 min

      De Niro ah! Je suis une grande admiratrice, même si ses derniers rôles sont souvent ceux d’un vieux papy (un peu quand même) je l’aime :)

  • Répondre liliane 17 février 2013 at 19 h 39 min

    Je viens juste de regarder ce film que j’ai adoré, traitant d’un sujet pas très facile, les réalisateurs et le casting est juste parfait. Jennifer Lawrence que j’ai déjà vu dans Hunger Games est encore une fois irréprochable dans son jeu d’actrice. Elle dégage un humour incontestable et une décontraction affligeante :) Bradley Cooper que je n’avais pas reconnu m’a aussi agréablement surprise. Je pense que c’est le meilleur film que j’ai vu cette année depuis bien longtemps. Je n’avais pas aussi rit depuis notre film français Intouchables. Donc un grand merci à tous ceux qui ont participés à mon bonheur :)

  • Répondre Zadig 17 février 2013 at 20 h 29 min

    Tu es vraiment douée pour parler de films toi… A chaque fois tu me donnes terriblement envie de voir les films évoqués sur ton blog. Les adjectifs sont choisis avec soin, tes impressions cotoient des remarques plus générales sur le film en lui même, bravo!
    Je ne suis pas sûre pour le choix de Jennifer Lawrence, que je trouve très jeune, mais tu t’es laissée convaincre, donc pourquoi pas?
    A voir, c’est sûr!

    • Répondre Laurelas 19 février 2013 at 22 h 19 min

      BEST COMPLIMENT EVER <3 (merci, merci, merciiii)

  • Répondre Miss Zaza 18 février 2013 at 13 h 43 min

    tu me donnes vraiment envie là, j vais le mettre dans ma liste !

    • Répondre Laurelas 19 février 2013 at 22 h 21 min

      J’en suis ravie et te le conseille :)

  • Répondre TheCherryCrumble 26 février 2013 at 19 h 54 min

    C’est vrai que ce film est très sympa! (Bradley Cooper ♥) !

  • Répondre Nath 9 juin 2013 at 18 h 16 min

    Très beau film. Vraiment réaliste… Les asiles, ça n’existe plus, ce sont des hôpitaux comme pour toutes les autres maladies. Et le père joué par De Niro a lui aussi des tendances bipolaires, et sait que c’est héréditaire, d’où la fameuse scène dans laquelle il exprime tout son désarrois de l’avoir transmis à son fils…Tout y est, vraiment bien fait.