Wreck it Ralph

Septième Art 17 décembre 2012 Laisser un commentaire

Wreck it Ralph

Après une semaine d’hibernation (presque) sous ma couette, j’ai enfin pris l’air l’autre jour, et dans ma lancée je suis aussi allée au cinéma (enfin ce cinéma à cinq minutes de chez moi est quasiment une extension de mon salon tant j’y vais souvent, seule, sur un coup de tête, comme on allumerait sa télévision).

Au programme? Wreck it Ralph. Les Mondes de Ralph en VF, mais comme je l’ai vu en anglais je parlerai du film avec son titre original. Vous ne m’en voudrez pas ?

Peut-être aviez-vous vu la bande-annonce au cinéma ces derniers mois? Quoi qu’il en soit, dans Wreck it Ralph on y suit un personnage de jeu vidéo un brin rétro, Ralph.

Mais Ralph est un méchant, et ça, il en souffre un peu. Lui aussi aimerait être gentil pour une fois… Et pour prouver qu’il peut, lui aussi, gagner une médaille, il décide d’aller dans le jeu vidéo voisin (tout cela se passe dans une salle d’arcade) tenter sa chance.

De fil en aiguille il va se retrouver dans l’univers du jeu Sugar Rush, sorte de Mario Kart déconseillé aux diabétiques, dans lequel il va rencontrer la jeune Vanellopee qui cherche à se faire une place dans son propre jeu alors qu’elle est rejetée de tous car elle n’est qu’un « glitch »… (autrement dit, un vilain bug)

WRECK-IT RALPH

En tant que wannabe gameuse, je ne pouvais pas passer à côté d’un film qui met en scène l’univers des jeux vidéos que j’aime tant (mais auxquels je n’ai jamais le temps de jouer).

Le film est bien entendu parsemé de références plus ou moins subtiles à l’univers des jeux vidéos et si vous ouvrez bien les yeux, vous pourrez reconnaître certains personnages connus quand on voit Ralph traverser « Grand Game Central » (la gare centrale des jeux de l’arcade). C’est assez nostalgique, et ça j’aime beaucoup.

Wreck it Ralph est très drôle, bourré de gags et les personnages sont tous assez hauts en couleur. Mais moi j’ai une petite préférence pour Sergent Calhoun qui est doublée par… Jane Lynch ! Je soupçonne un peu les développeurs du film de s’être inspirés de son personnage dans Glee pour créer celui du Sergent… Quoi qu’il en soit, c’est le personnage un peu badass du film, et c’est très bien que ce soit une fille.

Le film est assez bien rythmé et on ne s’ennuie jamais vraiment. Peut-être que l’intrigue s’éternise quelque peu dans le monde de Sugar Rush, mais quelque part ça a servi à l’intrigue vu que du coup, j’ai été assez surprise par la révélation quant à l’identité du vrai méchant du film. (en y réfléchissant un peu, j’aurais pu le trouver toute seule bien avant, mais soit)

Ah oui, mention spéciale à la bande originale qui colle bien aux différents univers. Aussi, le film est très beau, graphiquement parlant, une vraie attention est portée aux détails et c’est très réussi.

Bref, un bon Disney, un brin nostalgique, mais surtout très coloré et très drôle – parfait pour passer un bon moment au cinéma.

Je vous conseille de le voir en anglais – il paraît que la voix de la petite Vanellopee est insupportable en VF et ce serait dommage de se laisser gâcher le film pour si peu.

Est-ce que vous l’avez vu vous ? N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si c’était le cas !

Bonne journée !


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le   situé sous cet article – merci!

2

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

1 Commentaire

  • Répondre Monthly Movie Digest #7 - Whatever WorksWhatever Works 2 mai 2019 at 10 h 02 min

    […] n’est pas vraiment nécessaire d’avoir vu Les Mondes de Ralph pour apprécier Ralph 2.0 qui me semblent tous deux des films de Disney assez méconnus et plutôt […]