Cosmopolis

Septième Art 10 juin 2012 Laisser un commentaire

La semaine passée j’ai eu un sursaut de volonté et surtout un peu de temps devant moi, et je suis allée au cinéma. C’est fou, mais j’ai vraiment plus l’occasion d’y aller aussi souvent qu’avant. (Il faut que je le trouve le temps cela dit – j’aime trop ça.)

Un peu au hasard, je suis allée voir Cosmopolis, de David Cronenberg. Comme souvent, je n’avais pas vu la bande-annonce, et étais vaguement au fait de ce qui s’y passait. L’affiche m’intriguait. Et la performance de Robert Pattinson aussi.

Un rapide résumé pour vous, tout de même. Dans Cosmopolis, on suit 24h de la vie d’Eric Packer, jeune golden boy de la finance. New York City est en ébullition, le capitalisme s’effondre, et le chaos s’installe petit à petit. Et pourtant Eric ne songe qu’à aller à l’autre bout de la ville, chez le coiffeur, alors même qu’on soupçonne de vouloir l’assassiner.

En quelques mots, et tout simplement: n’allez pas voir Cosmopolis.

On suit Eric/Robert, qui passe la quasi totalité du film dans sa limousine, bel espace calfeutré, coupé du monde extérieur et pourtant en plein milieu de celui-ci et qui se questionne et questionne l’avenir, entre autres. Dans cette limousine il y reçoit aussi conseillers, maîtresses et autres personnages qui ne réapparaîtront pas par la suite. Mise en scène quasi-théâtrale.

On le voit ailleurs aussi, dans des restaurants, avec sa jeune épouse. Ou avec son garde du corps. Il ne se passe pas grand chose finalement. On devine le chaos dans lequel s’enfonce NYC et le monde tout entier, mais Eric, bien que bousculé, littéralement, semble être totalement extérieur à tout cela.

On s’ennuie tellement quand on écoute parler les personnages: ils s’enfoncent dans des réflexions qui se veulent profondes (et profondément mystérieuses parfois) et semblent même parfois tenir un discours incohérent. (Les discussions entre Eric et son épouse m’ont particulièrement laissée dubitative.)(Enfin si mes souvenirs sont bons. C’est la première fois que je n’ai pas eu de scrupules à somnoler au cinéma.)

Je ne sais pas trop si c’est un film tellement cérébral et intellectuel qu’il faut avoir une culture et des connaissances incroyables pour saisir son contenu ou si c’est tout simplement un film ampoulé, prétentieux et pseudo-intellectuel dont raffolent les critiques et autres illuminés du cinéma.

Je penche tout de même pour la seconde option.

C’est vraiment dommage car le film possède des qualités indéniables par ailleurs. La mise en scène est très soignée et le parti-pris de ne filmer quasiment que dans cette limousine, ô combien métaphorique, est intéressant.

La prestation de Robert Pattinson est, je trouve, impressionnante. Il incarne à merveille ce golden boy torturé qui cherche l’excès et semble courir à sa propre perte. Vraiment convaincant, il est le point fort de ce film, et il est à mille lieues du rôle de teenage vampire glitter (torturé lui aussi) qu’il incarnait jusqu’à présent.

Et puis la dernière scène, aboutissement de la lente agonie qu’est tout le reste du film, est bien meilleure que tout ce qui a précédé. Pourtant, la tension est à peine palpable… Bien que présente, quelque part. Après cette ultime scène, on ressort de la salle dépité d’avoir du attendre la fin du film pour vibrer un peu.

J’ai lu quelque part (j’ai oublié où) que Cosmopolis était une « longue et éprouvante logorrhée à laquelle on ne comprend rien« . Je n’aurais pu mieux dire. C’est terriblement long, le rythme est affreusement lent et les dialoguent abondent, sans que l’on y trouve un véritable sens tant ils sont à la limite de l’abstrait.

Et c’est aussi un film assez malsain et glauque. Du sexe (beaucoup) et de la violence, le tout dans une atmosphère terriblement anxiogène. Assez obscur et pervers en somme.

C’est donc assez dommage que le fond ne soit pas à la hauteur de la forme. Quelque part, pour moi, Cosmopolis est aussi prétentieux et inintéressant que Melancholia (que je n’avais pas du tout aimé, souvenez-vous). Et si j’ai trouvé quelques échos à Drive aussi (le personnage solitaire, en voiture, la violence…) Cosmopolis est loin, très, très loin du chef d’oeuvre de Refn.

Je ne vous conseille donc pas d’aller voir Cosmopolis. Cela dit, si vous l’avez vu, je serais curieuse de lire vos réactions…

Bonne semaine!

+ En bonus, la bande-annonce du film. Je l’ai donc vue après avoir vu le film, et je vous assure, c’est une bande-annonce mensongère. Le montage est exceptionnellement bien fait, on ne croirait pas qu’il s’agit réellement du film lent et long dont je viens de faire la critique, n’est-ce pas?

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

13 Commentaires

  • Répondre Alice 10 juin 2012 at 19 h 08 min

    J’avais vu la bande annonce et ca ne me donnait déjà pas très envie mais alors avec ta critique c’est sur que je n’irai pas ! (Oui je pense que on a les mêmes gouts, je suis toujours d’accord avec tes critiques :) (a part pour Tree of Life hehe ;))

    En tout cas merci pour cet article !

  • Répondre Léa 10 juin 2012 at 19 h 47 min

    Je suis complètement d’accord avec ta critique. Le fond n’est pas à la hauteur de la forme. Les dialogues sont inintéressants. Et Melancholia au contraire (que j’avais plutôt aimé malgré la caméra qui donne la nausée) est beaucoup plus poétique, intense et intéressant, enfin je trouve ;) En tout cas Cosmopolis est une vraie déception…

  • Répondre lyn 10 juin 2012 at 22 h 02 min

    Chère Laurelas je suis totalement d’accord avec toi! Je suis allée voir ce film afin de découvrir l’univers de ce réalisateur et dans l’attente d’un film qui bouge beaucoup (après avoir vu la bande annonce) et là j’arrive dans la salle et pendant une demie heure on voit des personnes défiler dans la limousine et bavarder (entre autre … on se comprend) dans des discours que même en tentant de les comprendre on se dit : et merde, me revoilà en cours de philo ou alors ce film est super plat?
    Après j’ai eu la même lueur d’espoir vers la fin du film mais bon… je me suis quand même dis que j’avais perdu mon argent et du temps alors que Moonrise Kingdom de Wes Anderson me faisait de l’oeil depuis si longtemps..

    • Répondre Laurelas 1 juillet 2012 at 1 h 38 min

      J’espère que tu as vu Moonrise Kingdom depuis, il est chouette :) (et dire que j’en ai toujours pas parlé..)

  • Répondre Elodie (La P'tite Bulle d'Elo) 11 juin 2012 at 12 h 35 min

    Coucou! C’est marrant, tout le monde pense comme toi, ceux qui l’ont vue en tout cas. Tu finis donc de me convaincre d’éviter d’aller le voir ^^ Mais je suis tout de même contente que RP soit bon dans le film :) Bonne journée!

  • Répondre Lilith 11 juin 2012 at 22 h 30 min

    Mouarf.. C’est malheureusement ce que je craignais… C’est dommage parce que j’aime beaucoup Cronenberg!
    Bon je vais quand même essayer de trouver le temps pour aller le voir et me faire mon propre avis :)

    • Répondre Laurelas 1 juillet 2012 at 1 h 39 min

      Tu me diras si ton avis diffère du mien!

  • Répondre balbc 12 juin 2012 at 8 h 52 min

    Vu les critiques relativement désastreuses que j’ai pu entendre, je vais aussi passer mon tour. (déjà que j’ai tendance à somnoler au cinéma, là c’est du suicide…)

  • Répondre Zadig 12 juin 2012 at 18 h 54 min

    Tu confirmes un avis assez général au sujet de ce film ; ils ne sont pas nombreux ceux qui l’ont aimé et encouragent à y aller. Personnellement, je me range à ton opinion et je passerai mon tour pour cette fois! Il y a d’autres films bien plus tentants à l’affiche en ce moment! Merci de nous avoir évité un navet alors!!! :-)
    Bises

  • Répondre Anne-Laure 13 juin 2012 at 15 h 21 min

    J’avais hâte de lire ta critique car je l’ai vu il y a une dizaine de jours et je me suis demandé au moins trois/quatre fois : « Bon, on se casse ou on attend pour voir s’il se passe quelque chose? ».
    Un scénario intelligent oui mais des digressions semi-philosophiques inintelligibles, euh non. Je vois le ciné comme un divertissement et non une prise de tête. Là, je suis sortie avec l’impression d’être idiote et de n’avoir rien compris, si ce n’est mon ennui.
    Alors, je suis ravie de ne pas être la seule dans ce cas ! ^^

  • Répondre Hannah 17 juin 2012 at 20 h 44 min

    Je n’ai pas encore vu ce film mais de la bande annonce, j’ai rien compris (je pense qu’il faut avoir lu le livre peut être ?) mais ça ne m’inspire pas grand chose

    Kisses
    Hannah

    CLINIQUE GIVEAWAY
    Elegantesque Blog

  • Répondre Juliette 19 juin 2012 at 19 h 08 min

    Bon, je l’ai vu et ma réaction a été exactement la même ! Dans la salle , des gens sont partis avant la fin. Habituellement j’aime assez Cronenberg, même si ses films sont assez sombre, c’est toujours interessant. Là je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête. Apparemment il faut prendre ça au millième degré. Mais je ne comprends toujours rien ! C’est pseudo anti-capitaliste fin du monde à la con (désolée ^^). Après je suis peut être trop bête pour avoir compris hein :)
    En tous cas ça me rassure de ne pas être la seule !!

  • Répondre Jobs | Whatever Works 29 août 2013 at 10 h 00 min

    […] et malgré ses défauts, c’était quand même pas si mal (disons que j’ai vu pire). Cela dit, c’est loin d’être immanquable, et à moins d’avoir une carte de […]