We Want Sex Equality

Septième Art 16 avril 2011 Laisser un commentaire

J’ai ENFIN eu le temps d’aller au cinéma cette semaine. Et je suis allée voir We Want Sex Equality (Made in Dagenham en VO). J’ai bien conscience que mon avis risque d’être un peu « périmé », le film étant sorti en salles le 9 mars dernier… Mais qui sait, peut être que ça vous donnera envie d’aller le voir ce week-end!

De quoi ça parle? Eh bien, le film retrace la grève des femmes ouvrières de l’usine Ford, à Dagenham, au Royaume-Uni en 1968. Grève qui aura mis en route la machine féministe et aboutira en 1970 à l’Equal Pay Act.


(Jamie Winstone m’a beaucoup fait penser à une jeune Madonna, notamment dans cette scène..)

Alors, que dire? Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’ambiance du film. Années 60′, fleurs & eye-liner, et l’accent anglais (que j’aime d’amour). Les personnages sont attachants, et le film est plutôt bien rythmé.

Il y a tout d’abord Rita, l’héroïne et instigatrice de la grève (j’apprendrai plus tard que le personnage a été inventé de toutes pièces, et que Rita O’Grady n’a jamais existé, du moins d’après Wikipédia..) interprétée par Sally Hawkins, et que j’ai trouvé excellente. Oscillant entre force et sensibilité, j’ai beaucoup aimé sa prestation. Il y a aussi toutes les autres filles de l’usine Ford, de la wannabe mannequin (Jamie Winstone) à la croqueuse d’hommes choucroutée (Andrea Riseborough).

Il y a également Lisa Hopkins (Rosamund Pike – que je trouve absolument sublime en passant) en femme au foyer qui regrette que son mari la prenne pour une idiote alors qu’elle est diplômée de Cambridge… Enfin, il y a Barbara Castle, brillamment interprétée par Miranda Richardson (que vous avez déjà vue dans Harry Potter (durant tout le film impossible de me souvenir qu’elle jouait Rita Skeeter!) ou Sleepy Hollow), secrétaire d’état qui ne se laisse pas impressionner et au tempérament de feu. Pour tout vous dire, ses scènes sont celles qui m’auront sans doute fait le plus rire.

Bon, et le féminisme dans tout ça? On comprend bien les enjeux, et le film met en scène une poignée de femmes qui ont osé revendiquer leurs droits. De prime abord, oui, c’est un film qui met assez bien en scène le féminisme. Et puis j’ai réfléchi à ce qu’à dit Jeno en commentaire sur l’un de mes précédents articles. Il faut bien dire qu’elle a (un peu) raison.

Il reste « trop » d’hommes dans le film. Ou plutôt, on a un peu l’impression que sans Albert (Bob Hoskins), ces femmes ne se seraient pas mises en grève. J’ai aussi trouvé dommage que Lisa, bien que visiblement agacée par le manque de considération de son mari, ne se soit pas davantage révoltée, au lieu de simplement encourager Rita à continuer de se battre.

Alors en effet, peut être que le féminisme de ce film aurait mérité d’être approfondi quelque peu. Mais (suis-je trop bon public?) j’ai malgré tout passé un très bon moment, charmée par l’accent britannique qui me manque et également par la bande-son du film. Et évidemment, je vous le conseille…

Bon week-end! ♥

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

5 Commentaires

  • Répondre Pinupapple 16 avril 2011 at 20 h 18 min

    J’ai bien envie d’aller voir ce film, il ne me reste plus qu’à trouver le temps d’aller au cinéma ! ;)

  • Répondre NinaSotteFille 17 avril 2011 at 13 h 41 min

    Ca a l’air bien! Je n’en ai jamais entendu parler avant de lire ton article qui m’a donné envie de le voir. Tu vois, un avis tardif, c’est aussi bien! ;-)

  • Répondre Anne-Laure 18 avril 2011 at 9 h 02 min

    Ta description des personnages me donne envie de les rencontrer… Enfin, sur grand écran ! :)

  • Répondre Lilith 18 avril 2011 at 19 h 53 min

    Moi aussi j’ai apprécié ce film, même si la fin est trop optimiste ;)

  • Répondre Jeno 24 avril 2011 at 22 h 02 min

    (en retard aussi)

    Ha, cool de voir que tu as trouvé aussi que le féminisme manquait un peu de portée…

    MAIS OUI Rosamund Pike est absolument sublissime de A à Z. J’y repense encore tiens. Héhé.