Nottingham, côté université

Voyage 15 octobre 2010 Laisser un commentaire

Je continue la rétrospective de mon année en Angleterre… Et aujourd’hui, je m’en vais vous montrer cette fameuse université de Nottingham.

En arrivant à Nottingham, à l’université, ce qui m’a d’abord frappée, c’était l’immensité du campus universitaire. Moi qui étais habituée à mon ufr d’anglais bien petit, en plein centre-ville de Paris, ça m’a fait tout drôle.

Finalement, un campus, c’est un peu comme un petit (voire grand) village. Il y avait les halls de résidence, les bâtiments de cours bien sûr, mais aussi des boutiques (notamment un Boots, bien pratique) et des cafés/restaurants divers et variés. Il y avait un petit bus qui était là exprès pour naviguer entre les différents sites du campus. Bref, c’était grand, très grand.

Ci-dessus vous pouvez voir Trent Building, le plus beau (à mon sens), et le plus représentatif de tous les bâtiments de cette université. C’est là que j’ai eu quelques cours, que j’ai passé quelques examens, et que j’ai couru dans tous les sens le jour des inscriptions.

Trent, c’est un peu l’emblème de l’université je crois.

Petit point utile. L’université de Nottingham se compose de plusieurs campus en réalité. Main Campus, qui est celui dont je vous parle aujourd’hui, et dont je vous montre les photos, mais aussi Jubilee Campus, dont je n’ai jamais pris de photos, un peu à regret, Sutton Bonington, où je n’ai jamais mis les pieds, et qui est plutôt réservé aux « scientifiques » et… Et en fait je ne me souviens plus des noms exacts des autres campus, mais ce n’est pas bien grave, je n’en oublie pas tant que ça. (Et je n’ai jamais mis les pieds qu’à Main Campus et Jubilee.)

Ici, c’est le Portland Building. Celui qui abrite Boots et Blackwell (une librairie). Ah, il y avait aussi un coiffeur, mais il paraît qu’il n’était pas très fameux… Et Mooch bar, mon repaire où j’allais boire des chocolats chauds avec mes amies.

C’est, avec Trent Building, le bâtiment le plus représentatif de l’université. Le cœur de l’université. Pour ma part, il ne s’est pas passé une journée de cours sans que j’y sois allée, pour chercher un café, un sandwich, etc.

(Ici, le même bâtiment, mais vu de derrière.) Mon grand regret aura été de ne pas avoir pris beaucoup de photos du campus. Ces photos ont été prises peu après mon arrivée, mais un dimanche (d’où l’absence notable d’étudiants).

Je crois que je n’ai jamais réellement osé dégainer mon appareil photo pour prendre des photos, telle une touriste, quand les étudiants étaient en nombre autour de moi. Tant pis!

Ce que j’ai beaucoup aimé dans cette université aura été toute cette verdure. Un grand lac se trouvait à l’extrémité sud du campus principal, et partout, partout, de grands arbres, des écureuils peu farouches et de grandes étendues d’herbe.

Malheureusement, mon séjour, de septembre à juin, ne m’aura pas vraiment permis de profiter des beaux jours, et donc de la verdure du campus, mais bon… Je mets quelque peu l’accent sur ce détail, parce que Nottingham, la ville en elle-même, n’est pas pourvue de beaucoup d’espaces verts. Et ça, ça me manquait.

Un rapide aperçu du Millenium Garden, situé derrière le bâtiment de droit, que j’avais découvert un peu par hasard, par une froide journée d’octobre.

Ah, cachée derrière les arbres, se trouve la Hallward Library.

Moi qui n’avais jamais vraiment mis les pieds à la bibliothèque à la fac en France, j’ai été étonnée à quel point j’ai adoré aller travailler dans celle-ci. Spacieuse, bien fournie et… avec un Starbucks à l’intérieur. Ça change tout.

Non, je plaisante, ce n’est pas pour le café, mais bien parce que l’atmosphère était différente des bibliothèques françaises, que j’y passais quand même pas mal de temps.

Voilà, mon petit tour du campus se termine ici.

Finalement, moi qui étais un peu désarçonnée par le concept même du campus (qui dit campus, dit aussi éloignement du centre-ville, ce à quoi j’étais habituée à Paris) j’ai fini par adorer y aller. (Même si c’était relativement loin de chez moi.)

J’aurais adoré pouvoir vous montrer d’autres petites choses, comme ces oies qui faisaient la loi autour de Portland Building (!!) ou les drôles de sculptures murales à l’entrée du bâtiment de psychologie. Vous montrer à quel point le campus principal était vallonné. Vous montrer Jubilee Campus et sa drôle d’architecture.

Mais voilà, c’est tout. De tout ça, il ne reste que mes souvenirs…

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

2 Commentaires

  • Répondre Pinupapple 16 octobre 2010 at 15 h 37 min

    Ton blog est vraiment très joli, j’y repasserai :)

    Et tu as eu de la chance d’avoir pu vivre cette expérience dans un campus à l’étranger ! C’est vraiment sublime en plus, ce n’est pas ma petite fac de Rennes qui va ressembler à ça ! Mais ça donne vraiment envie de partir étudier à l’étranger ! :)

    Bisous !

  • Répondre Laurelas 16 octobre 2010 at 16 h 01 min

    Merci c’est gentil :) Et oui, si tu as l’occasion de partir en erasmus, fonce, c’est une belle opportunité! Bises