Articles de la catégorie

Bonnes Adresses

Cuissons, la cantine gourmande du Marais

Bonnes Adresses 23 juin 2014 Laisser un commentaire

Cuissons

Depuis que je travaille dans le Marais, il est tout naturel que j’explore davantage ce quartier que je connaissais relativement mal jusqu’ici. Je découvre notamment sans cesse de nouvelles adresses où aller manger, comme Hank dont je vous ai parlé récemment… Mais aujourd’hui je veux vous parler de Cuissons, un bien chouette endroit pour manger des choses à la fois saines et gourmandes!

Situé non loin de la rue de Bretagne, la cuisine de Cuissons s’évertue à proposer des plats relativement classiques (des mijotés à l’ancienne, des tartes salées, des salades, etc…) qui pourtant évoluent au gré des saisons et de l’imagination du chef – une cuisine à la fois simple et inventive, et surtout très savoureuse!

Cuissons

Côté rafraichissements, Cuissons propose également des jus de fruits pressés minute allant du simple carotte-orange-gingembre, au plus recherché céleri-betterave-carotte-citron et ça, pour la buveuse de jus que je suis (eh oui), c’est un très bon point!

Ici, les végétariens trouveront leur compte avec des salades, des sandwiches, des soupes et à l’occasion (ça dépend des jours) des bricks garnis de légumes.

Cuissons

Le restaurant est ouvert tous les jours, sauf le dimanche, toute la journée et vous pouvez y manger sur place, emporter… et même vous faire livrer! (Pour peu que l’endroit où vous souhaitez être livré se trouve dans leur zone de livraison – si vous êtes aux Abbesses, oubliez tout de suite cette idée.)

Et c’est d’ailleurs bien pratique ces jours où la fatigue est plus forte que tout…

Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester tout ce qu’il se trouve (de végétarien) à la carte, mais j’ai toujours trouvé leurs soupes délicieuses et inventives (notamment la soupe froide de betterave-pistache, une belle surprise), leurs salades très bonnes et je suis devenue une inconditionnelle de leur cookie au chocolat et fleur de sel – un véritable délice de cookie presque sablé, très fort en chocolat avec une pointe de fleur de sel justement dosée. Rien que d’y penser, ça me donne faim!

Cuissons

Cuissons

En plus de ça, le lieu est lumineux et agréable – et avec du wifi! (Depuis que je passe mes pauses déjeuner à lire sur mon iPad, le wifi est devenu un critère important dans le choix des endroits où je vais manger…)

Seul petit bémol: je trouve que c’est parfois un tout petit peu cher. Mais, quand on compare leurs prix à ceux des autres restaurants parisiens équivalents, ou presque, on se rend compte que c’est sensiblement similaire – je crois que c’est juste moi qui n’arrive pas à concevoir le fait de dépenser 5€ pour un verre de jus pressé. (C’est ça de faire ses jus soi-même!)

Donc, passons, Cuissons c’est vraiment chouette, et je ne suis pas prête d’avoir fait le tour de la carte, croyez-moi… Leurs autres desserts me tentent beaucoup, et il faudra bien que je goûte à leurs sandwiches moelleux un de ces jours!

Cuissons
65 rue de Saintonge
75003 Paris 

Métro Filles du Calvaire (ligne 8)
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h

Est-ce que vous connaissez déjà Cuissons? Si ce n’est pas le cas, est-ce que ce restaurant vous donne envie?

A très vite et passez une belle semaine!

0

Vous aimerez aussi

Roland Garros: C’était la première fois

Bonnes Adresses 29 mai 2014 Laisser un commentaire

Roland Garros

Laissez-moi vous confier une chose… Je n’avais jamais mis les pieds à Roland Garros de ma vie, et je crois que je n’ai jamais réellement suivi un match de tennis à la télévision non plus. En réalité, c’est à peine si je comprends les règles du jeu. Pourtant, quand on m’a proposé de passer une journée à Roland Garros, piquée par la curiosité, j’ai dit oui. Et grand bien m’en a pris!

Je ne pensais pas non plus que j’allais nécessairement avoir envie d’écrire un article entier consacré à cette expérience… Et pourtant me voilà en train de le faire, quelques heures à peine après être rentrée, la fatigue au corps, mais le sourire aux lèvres.

Roland Garros

Roland Garros

Ma journée à Roland Garros a démarré sur les chapeaux de roues avec une visite plutôt exceptionnelle de ces endroits de l’ombre auxquels on accède grâce à des passages secrets dignes des plus grands films d’espionnage…

C’est ainsi qu’on a vu Serena Williams s’entraîner, découvert où se restauraient les joueurs et leurs familles, ou encore où se trouvait la salle de presse. Après avoir monté quelques marches qui donnent le vertige, on a également découvert le court Philippe Chatrier vu d’en haut – presque d’aussi haut que les caméras de télévision.

Cette visite, c’était aussi s’apercevoir que Roland Garros disposait d’une poignée de faucons destinés à éloigner les pigeons – astucieux et étonnant! Et c’était apprendre que 15 000 personnes travaillent sur les lieux durant le tournoi, et que les joueurs avalent une quantité astronomique de pâtes, riz et bananes pendant ce temps-là. (Ça se chiffre en plusieurs tonnes…)

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros c’est aussi se demander pourquoi certains joueurs (oui Venus Williams et Maria Sharapova, je parle de vous) usent et abusent de leurs cordes vocales quand ils touchent la balle tandis que d’autres ne sifflent mot…

C’était aussi se protéger du vent et du crachin du mieux qu’on le pouvait et se croire en automne. Et déguster un repas tout en délicatesse et raffinement, et me démarquer clairement par mon végétarisme… sans que cela ne semble poser de problème. (Alleluia!)

Et nous avons tous relevé la gentillesse et la politesse de tous nos hôtes – rafraîchissant! En revanche, Roland Garros c’est presque pire que Disneyland en terme de foule, et y avoir été un mercredi a sans doute renforcé cette impression. (Des enfants! Partout!)

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros c’était aussi… Être à la fois fascinée et amusée devant le travail bien rodé des jeunes ramasseurs de balles. S’amuser aussi de la caméra aérienne qui survole le court de tennis et qui se trouve attachée à un avion miniature. Être impressionnée par l’impassibilité des arbitres. (Et par leur nombre.)

Évidemment, c’était aussi jubiler devant la victoire de Tsonga, vibrer au rythme du match entre Djokovic et Chardy et soupirer devant Sharapova, drama queen de la terre battue.

Et relever que Tsvetana Pironkova avait assorti son vernis à ongles au bandeau corail de sa jupette…

Roland Garros

Roland Garros

Arriver trop tard pour les gaufres mais repartir avec un porte-clefs du tournoi. Se faire appeler Nicole la moitié de la journée, et évoquer un remake sous la pluie de Moulin Rouge! avec Ewan à ma gauche tandis que Zooey s’en amusait allègrement à ma droite. (Car nous sommes tous des sosies.)(Appelez-moi Nicotine Nicole.)

Éclats de rire et bonne humeur – vous l’aurez compris, il a peut-être fait gris, mais ça ne nous a pas empêché d’être un peu insouciants!

Roland Garros

Roland Garros

Roland Garros

Voilà, c’était ça ma première fois à Roland Garros. J’ai découvert un univers que je ne connaissais absolument pas, tout en passant la journée avec des personnes formidables – c’était chouette, chouette comme tout!

Merci à Mastercard et à l’agence Happy Curious de m’avoir permis de vivre cette expérience, et un très grand merci aussi à Godefroy qui nous a accompagné, et toujours avec le sourire. Et évidemment, merci aussi à Daphné et Valérie avec qui j’ai été très heureuse de partager la journée.

Comme vous le voyez, je ne suis que joie et enthousiasme – et si vous me connaissez un peu, vous saurez que c’est un peu ma seconde nature de voir le monde à travers les yeux d’une enfant émerveillée… C’est mon côté Peter Pan!

Et si jamais vous avez une Mastercard, sachez que ce type d’expérience un peu unique (et surtout très cool) se trouve sur le site de Priceless Paris et ce dans divers domaines allant de la culture, en passant par le sport, jusqu’à la gastronomie… Leurs offres sont très variées, et ça vaut la peine d’y jeter un coup d’œil, vraiment.

Sinon, êtes-vous de ceux qui ne ratent pas un match de Roland Garros? Et vous connaissiez déjà Priceless Paris? 

Moi je vous laisse, je ne me suis que trop épanchée aujourd’hui… A très vite!

(Je suis tombée sur cette vidéo que je trouve absolument géniale. De quoi vous faire aimer Djokovic – si n’est pas déjà le cas…)

0

Vous aimerez aussi

Hank (Have A Nice Karma)

Bonnes Adresses 17 mai 2014 Laisser un commentaire

Hank

S’il y a bien un endroit dont j’ai envie de vous parler depuis longtemps, c’est de Hank, ce restaurant très chouette où vous ne trouverez que des hamburgers végétariens, mais surtout très bons.

En matière de burgers végétariens, je commence doucement à acquérir une certaine expertise – évidemment, je suis végétarienne, gourmande ET toujours avide de découvrir de bonnes adresses! J’ai longtemps préféré les burgers du fameux (et pionnier) East Side Burgers, mais force est de constater qu’on en trouve de très bons ailleurs aussi.. comme chez Hank par exemple!

Hank

Au menu, cinq burgers végétariens différents, tous plus délicieux que les uns que les autres, avec en outre la possibilité d’y ajouter du fromage (vegan si je ne m’abuse) ou de choisir un pain sans gluten. Bon point!

J’ai personnellement goûté presque tous les burgers, sauf le « Petit Nouveau » qui porte bien son nom, et qui vient tout juste d’être ajouté à la carte au moment où je vous écris, et le « Petit Nerveux » pour la simple et bonne raison qu’il contient de la coriandre, et que je n’aime pas du tout ça. (Mais ma copine Laëtitia l’a goûté et l’a beaucoup aimé.)

Mon petit préféré? La « Catcheuse » avec une sauce moutarde, de l’alfalfa et des cornichons aigres-doux, entre autres. Un petit délice un peu piquant, mais pas trop!

Le « steak maison » qui remplace la viande est vraiment très bon, et ça change de certains steaks de soja (industriels) que l’on peut trouver dans des burgers végétariens moins élaborés disons… (Pardon, mais j’ai oublié de leur re-demander ce qu’il contient exactement, je l’ai fait la première fois que j’y suis allée, et depuis, euh, j’ai un peu oublié.)

Hank

Hank

Pour accompagner votre burger vous aurez le choix entre une salade de coleslaw ou des frites cuites au four. Et s’il y a bien un reproche que je peux faire à Hank, c’est justement à propos des frites… Malheureusement elle n’ont pas été assez cuites à deux reprises récemment, et c’était vraiment dommage.

Laissons leur donc le temps d’ajuster leur technique de cuisson car ils m’ont confié qu’ils avaient effectivement eu quelques soucis à ce niveau-là et je leur fais confiance… bientôt ce sera maîtrisé et délicieux à tous les coups!

Et je ne l’ai pas encore précisé, mais Hank propose une majorité de produits d’origine biologique et s’efforce d’être le plus écologique possible. Tri des déchets, mobilier éco-conçu et emballages issus de matériaux recyclés et biodégradables… Plutôt chouette non?

Alors si jamais vous vous trouvez dans le Marais un de ces jours, je vous conseille vivement d’aller tester les burgers chez Hank, vous m’en direz des nouvelles! Et si jamais vous n’arrivez pas à avoir de place assise (le restaurant est tout petit), profitez du soleil en dégustant votre burger dans les jolis jardins des Archives Nationales où j’aime souvent flâner avant de retourner travailler…

Hank
55 rue des Archives
3e arrondissement – Métro Rambuteau  

Vous connaissiez déjà ce restaurant? Êtes-vous adeptes des burgers végétariens? 

Passez un excellent week-end, et surtout, profitez du soleil!

1

Vous aimerez aussi

Vegalia Juice

Bonnes Adresses 25 avril 2014 Laisser un commentaire

Vegalia Juice

Je crois qu’il est temps pour moi de partager avec vous mon adresse coup-de-cœur-absolu de ces dernières semaines… Il s’agit de Vegalia Juice, premier véritable bar à jus parisien qui a su me séduire (et l’endroit où vous me verrez déjeuner un peu tout le temps).

Tout à commencé un jour, quand un collègue bienveillant m’a parlé de l’ouverture récente d’un endroit qui me plairait sûrement car servant salades et jus. Curieuse, j’ai fini par partir à l’aventure, espérant secrètement trouver un endroit où déjeuner sainement sans y laisser toutes mes économies.

Et vous savez quoi? Cet endroit dont je rêvais avait enfin vu le jour!

Vegalia Juice

Et chez Vegalia Juice, on ne rigole pas avec les jus: pas moins de 12 jus se trouvent à la carte, tous boostés aux super-aliments (acerola, maca, spiruline…) et tous, évidemment, pressés minute à l’aide d’extracteurs à froid.

Et ce n’est pas tout… Chaque jus présente des bienfaits bien spécifiques selon les différents ingrédients qu’il contient. Ces derniers sont soigneusement choisis pour se compléter au mieux et ainsi répondre à nos besoins, tout en évitant les « mauvais mélanges ». (Car il ne suffit pas de presser tout ce qui nous passe sous la main! Certains mélanges de jus ne sont pas aussi digestes que d’autres…)

Les enfants ne sont pas en reste, et trois jus plus « simples » leur sont également proposés.

Vegalia Juice

L’extraction à froid est LA meilleure façon d’extraire le jus des fruits et légumes: selon un procédé de broyage en douceur, le jus est extrait sans être chauffé (comme c’est le cas avec une centrifugeuse par exemple) et les nutriments et vitamines sont préservés.

Bref, leurs jus sont bons pour la santé mais aussi vraiment délicieux. N’hésitez pas à leur demander de rajouter un peu de gingembre dans votre jus, et si vous n’aimez pas du tout le fenouil par exemple, il y a toujours moyen de s’arranger.

Vegalia Juice

Vegalia Juice

Mais en plus de proposer des jus, Vegalia Juice offre aussi des salades à tomber par terre, entièrement faites maison, avec des produits frais et sains, sans lactose, sans gluten et entièrement végétaliennes. Pour l’instant ils proposent une recette de salade par jour, mais d’après mes sources, tout ceci va bientôt changer un peu… A suivre!

A savoir que la portion de salade proposée actuellement est vraiment copieuse et que les mélanges sont savoureux à souhait. Étant une grande mangeuse de salade par nature, il n’est pas étonnant que cela me plaise… mais sachez que toutes les personnes non-végétariennes à qui j’ai fait découvrir l’endroit ont également été séduites, et ça, c’est plutôt bon signe, non?

Vegalia Juice

Vegalia Juice

Vegalia Juice

Pour les petites faims en cours de journée, ou pour le goûter tout simplement, je vous conseille aussi ce petit mélange de fruits secs et de noix healthy et gourmand à souhait (il faut que vous goûtiez aux mulberries enrobées de chocolat cru, c’est un délice!).

Ah, et les prix? Ils sont en pleine évolution, mais à l’heure où j’écris cet article le petit format de jus (33cL) est à 3,70€, le format intermédiaire (45cL) est à 4,70€ et le grand format (60cL) est à 6,40€. La salade est quant à elle à 5,50€. Vegalia Juice est donc à la fois sain, gourmand et le tout à un prix plus que raisonnable. (Ceci est un euphémisme.)

Vegalia Juice

Et là je vous présente l’âme passionnée qui se cache derrière Vegalia Juice. N’hésitez pas à lui poser des questions ou lui demander des précisions sur ses jus ou ses salades, il se fera un plaisir d’y répondre et avec le sourire!

Pour tout le reste, le site internet de Vegalia Juice est assez complet, et on peut y trouver des précisions sur les super-aliments, la nourriture crue ou les protéines notamment.

J’espère vraiment que le lieu va rencontrer le succès qu’il mérite… en tout cas, moi je suis conquise. (Comment ça, ça se voit?)

Vegalia Juice
106 rue Amelot
75011 Paris 

Métro – Filles du Calvaire
Ouvert du mardi au samedi de 9h à 17h30

Alors, vous ai-je convaincus d’aller tester Vegalia Juice? Et surtout, si vous comptez y aller bientôt, racontez-moi!

Passez une belle journée 

0

Vous aimerez aussi

Un brunch à la Petite Fabrique

Bonnes Adresses 7 février 2014 Laisser un commentaire

La Petite Fabrique

Il y a quelque temps, je suis allée bruncher avec Laëtitia et Juliette – comme toute bonne parisienne qui se respecte* – et j’ai réussi à les emmener à la Petite Fabrique, une belle adresse que je rêvais de tester depuis longtemps. Verdict? C’était bon!

La particularité de ce restaurant, outre sa décoration à tomber, c’est que tout ce qui se trouve dans l’assiette est 100% biologique. Plutôt chouette quand, comme moi, on fait plutôt très attention à ce genre de choses. Et bizarrement (ou pas, finalement) un restaurant à tendance bio aura toujours plus d’options végétariennes que d’autres et ça c’est essentiel parce que bon, je ne vous apprends rien, je suis végétarienne.

La Petite Fabrique

Mais le dimanche, à la Petite Fabrique, c’est le sacro-saint jour du brunch!

Dès notre arrivée, on nous apporte un petit panier garni de pain et de brioche accompagné de confitures et de pâte à tartiner histoire de commencer en douceur… Pour ce qui est des boissons chaudes, on a le choix entre café ou thé à volonté. J’ai personnellement opté pour un thé vert au jasmin, et je suis allée me resservir en eau chaude environ toutes les vingt secondes. (Oui, j’ai bu beaucoup de thé ce jour-là.)

Quant au plat principal, il existe en version végétarienne ou en version carnée, et nous avons toutes les trois opté pour l’assiette végétarienne. Elle se compose d’œufs brouillés (beaucoup), de deux petites saucisses au tofu, d’un taboulé quinoa et lentilles, de deux tranches de comté et d’un peu de chutney, d’un peu de salade et enfin de carottes râpées.

Même si j’aime beaucoup les œufs, je dois avouer avoir été un peu déçue par le peu de salade et de graines germées qui se trouvaient dans l’assiette… Ah et j’oubliais, côté jus, vous aurez le choix entre un jus de pomme ou un jus d’orange.

La Petite Fabrique

La Petite Fabrique

La Petite Fabrique

En guise de dessert, vous aurez le choix entre un cake au chocolat ou un crumble aux pommes et aux amandes… et comme vous le voyez, j’ai opté pour le crumble. Et c’était dé-li-cieux!

En ce qui concerne le service, davantage de clarté aurait été la bienvenue – j’avais certes consulté le contenu du brunch sur internet, je n’en connaissais pas tous les détails, et on nous a servis comme si on était des habituées. Mettons ça sur le compte de la timidité de la jeune femme qui nous a servies!

Cela dit, on a pu rester les dernières sur place, longtemps après que tout le monde soit parti, à discuter tranquillement, sans être dérangées et surtout, sans que l’on nous pousse vers la sortie. Ce dimanche à la Petite Fabrique reste un souvenir paisible: Il n’y avait pas trop de monde, le soleil brillait et dans mes souvenirs, même la musique était parfaite…

La Petite Fabrique

La Petite Fabrique

Je regrette un petit peu que cette chouette adresse soit si excentrée, mais peut-être que c’est cela même qui fait son charme et qui en fait un endroit parfait pour bruncher au calme un dimanche, loin du brouhaha d’une foule parisienne branchée (qui se concentre sûrement autour du Canal Saint Martin pour bruncher.. non?).

La Petite Fabrique est donc une belle adresse pour un brunch bio et bon dans un cadre lumineux et paisible. Je ne suis pas mécontente d’y avoir enfin mis les pieds, et je vous avoue que j’ai maintenant très envie de tester le restaurant pour déjeuner/dîner – la carte, qui comporte beaucoup de plats végétariens, est assez alléchante!

  • Les plus:  Les ingrédients frais et 100% bio, le cadre très agréable et lumineux, le calme et l’espace qui font qu’on ne se sent pas oppressé par les autres (très appréciable à Paris…) et un prix plutôt raisonnable je trouve.
  • Les moins: Un manque de clarté au niveau du service, un choix restreint de thés et une portion de salade trop petite à mon goût.

La Petite Fabrique
15 rue des Vignoles
75020 Paris

Métro: Nation (RER A et lignes 1, 6, 2 et 9), Buzenval (ligne 9) ou Avron (ligne 2). 

Le restaurant est ouvert le lundi de 19h30 à 22h30, du mardi au samedi de 12h à 22h30 et le dimanche, exclusivement pour le brunch, de 12h à 14h30. Pour rappel, le brunch est à 21€.

En tout cas, et sans surprise, je suis tombée amoureuse du lieu, lumineux et spacieux – c’est un petit peu comme ça que j’imagine mon futur chez-moi idéal, et rien que pour ça, je me suis sentie un peu comme à la maison!

Du coup, est-ce que je vous ai donné envie de tester la Petite Fabrique ce week-end? A moins que vous ne connaissiez déjà l’endroit..?

Passez une belle journée et courage, c’est presque le week-end!

*Vive les clichés. Dans la vraie vie, le dimanche (quand je ne travaille pas), je me lève aux alentours de treize heures du matin, et je mets à peine le museau dehors, alors bruncher, voyez-vous, ça n’est pas réellement dans mes habitudes! 

0

Vous aimerez aussi