Beauty and the Beast

Septième Art 2 avril 2017 Laisser un commentaire

Beauty and the Beast

Depuis quelques jours j’ai le moral au fin fond des chaussettes, alors pour me changer les idées (et parce que j’avais quand même très envie de le voir) je suis allée voir Beauty and the Beast, le dernier né des studios Disney, et c’était… fabuleux!

Est-il vraiment nécessaire de vous rappeler l’histoire de la Belle et la Bête ? Je ne pense pas, mais sachez que cette nouvelle adaptation du conte est très fidèle au dessin animé, jusqu’à reproduire certaines séquences de façon presque parfaite (mais mes souvenirs du dessin animé sont un peu flous, n’étant pas celui que je regardais le plus quand j’étais petite) tout en l’enrichissant, évidemment.

Ah, et je vous préviens, il s’agit ici d’une véritable comédie musicale! 

Beauty and the Beast

C’est une précision qui a son importance (je trouve) parce que je ne m’attendais pas à un tel tourbillon musical (et les comédies musicales ne sont pas du goût de tout le monde!). Personnellement, je me suis laissé emporter par ce tourbillon joyeux, coloré et chantant, car c’est tout ce qu’il me fallait ce soir-là.

Dès les premiers instants, on se trouve happé par le conte, et plongé au cœur d’un univers magique où tout un château est enchanté, ses habitants changés en objets, au service de leur prince transformé en Bête, offrant un contraste fort avec le village de Belle que l’on découvre bien vite…

Ce dernier est ensoleillé, pittoresque, joyeux et coloré. Visuellement, le film est en enchantement, et même si tout est très lisse (nous sommes dans un Disney après tout) ça invite à la rêverie et au sourire.

Si l’on retrouve avec plaisir des séquences familières (pour peu qu’on ait vu le dessin animé), l’intrigue et les personnages ont été étoffés d’une belle façon – Gaston (Luke Evans), par exemple, n’est pas seulement une brute épaisse, mais devient un héros de guerre (même s’il ne reste pas très loquace) et ses séquences offrent de beaux moments de rire, grâce au couple qu’il forme avec LeFou (Josh Gad).

De façon générale, les acteurs offrent de très belles performances, qu’il s’agisse d’Emma Watson, parfaite en Belle, personnage rêveur mais au caractère bien trempé, ou de Dan Stevens, touchant, même s’il sa véritable physionomie est cachée sous les traits d’une Bête pendant la très grande majorité du film.

J’ai aussi été très contente de découvrir à la fin du film à qui appartenaient les voix de Lumière, Big Ben et les autres… (Quand mes acteurs britanniques fétiches se révèlent à l’écran, ça ne peut que me faire sourire!)

L’intrigue de Beauty and the Beast est aussi étoffée à travers des flash-backs sur le passé des protagonistes, ce qui leur donne de la profondeur sans ralentir le rythme du film. Il est d’ailleurs impossible de s’ennuyer tant le film défile à une vitesse folle!

Les scènes s’enchaînent avec une fluidité sans pareille, et je suis passée des rires aux larmes (d’émotion) en un clin d’œil, emportée par la magie et l’énergie du film.

On notera aussi la présence de personnages de couleur et d’un couple homosexuel à peine dissimulé, ce qui fait de cette nouvelle adaptation, un conte moderne à l’engagement social ne se limitant plus au féminisme – et ça c’est vraiment bien! (Même s’il y a matière à discuter de la façon dont tout ceci est dépeint…)

Beauty and the Beast aura été une belle surprise, un film d’une légèreté et d’une joie sans pareille, beau et magique, parfait pour retomber en enfance et rêver le temps d’une séance… Je vous le conseille de tout cœur… pour peu que vous aimiez les comédies musicales et l’univers de Disney!

Est-ce que vous l’avez vu vous? Qu’en avez-vous pensé?

Je vous souhaite une belle soirée et vous dis à bientôt!

+ C’est drôle, car j’ai vu l’adaptation en prises de vues réelles de Cendrillon exactement le même jour, il y a deux ans (et j’avais beaucoup aimé aussi!).


Si vous avez aimé me lire, vous pouvez me le faire savoir, sans même commenter, en cliquant sur le situé sous cet article – merci!

14

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

7 Commentaires

  • Répondre Nolwenn 2 avril 2017 at 19 h 24 min

    Je vais le voir prochainement, j’ai tellement hâte ! Ton article me donne encore plus envie de le découvrir….
    Bisous & à bientôt

    • Répondre Laurelas 2 avril 2017 at 19 h 36 min

      Merci j’espère qu’il te plaira autant qu’à moi :)
      Bonne soirée!

  • Répondre mathilde 2 avril 2017 at 22 h 40 min

    J’ai beaucoup aimé aussi, cela colle vraiment beaucoup au Disney mais c’est ça qu’on aime.
    J’ai passé un bon moment , un retour en enfance !

    • Répondre Laurelas 3 avril 2017 at 19 h 56 min

      Exactement! Et puis les nombreux petits ajouts en font quelque chose de nouveau (un peu) quand même et ça j’ai trouvé ça chouette :)

  • Répondre Aurore 3 avril 2017 at 14 h 02 min

    J’en entends beaucoup de bien de ce film, mais je me dis que je connais déjà si bien l’histoire que j’hésite encore à aller le voir !

    • Répondre Laurelas 3 avril 2017 at 19 h 57 min

      Oh, je trouve que comme il y a un peu plus de profondeur, c’est tout de même un petit plus par rapport au dessin animé d’origine et puis pour le plaisir de voir les acteurs (que j’aime beaucoup) je te le conseille… J’espère qu’il te plaira si tu le laisses tenter :)

  • Répondre Links I Love #137 - Whatever WorksWhatever Works 4 avril 2017 at 10 h 00 min

    […] je me suis changé les idées comme je le pouvais – je suis allée voir la Belle et la Bête au cinéma, et j’ai eu des étoiles dans les yeux, j’ai passé mon dimanche matin à […]