Toujours la même.. Rengaine (Résultats Concours)

Septième Art 18 novembre 2012 Laisser un commentaire

Voici venu le moment de vous livrer mon avis sur Rengaine, film de Rachid Djaïdani, que j’ai pu voir en avant-première lundi dernier, en présence de l’équipe du film – et d’ailleurs, ça en fait du monde! J’ai trouvé Rachid Djaïdani très touchant dans ses mots ce soir-là.

Je ne vous redonne pas le synopsis, pour deux raisons: la première c’est que vous le retrouvez sur mon premier article sur le film. La seconde, c’est que c’est un film sans réel synopsis selon moi. Bien sûr qu’il existe un fil conducteur, une histoire, qui donne une certaine cohérence au film (une jeune maghrébine veut épouser un jeune noir chrétien), mais, comment dire.. ce n’est pas un film dont on ressort en disant « mais quel scénario parfait! ».

Non. Ce film c’est un peu la vie, tout simplement, qu’on a filmée. Et ça, on le voit tout de suite: tout le film est filmé à la caméra à l’épaule, il y a beaucoup de mouvements de caméra irréguliers, de gros plans.. C’est une esthétique brute, un peu DIY, qui ne ressemble en rien au cinéma conventionnel et à ses plans ultra-travaillés et léchés.

Tout est brut d’ailleurs, pas seulement la façon dont le film est tourné – on y voit Paris, mais sans y voir la capitale que l’on connaît. On voit ses rues, et les gens qui la peuplent. Les dialogues aussi semblent être à l’état brut, presque comme si c’était de l’improvisation.

Quand on regarde Rengaine, on a moins l’impression de regarder un film que de regarder un documentaire, un film qui montre de vraies choses, de vraies personnes, la vraie vie.

Et pourtant, il ne faut pas trop s’y fier, c’est un vrai film qu’on a devant les yeux. Une sorte de conte, de fable. Sabrina a 40 frères, et l’aîné, Slimane, n’est pas très heureux d’apprendre que sa sœur compte épouser un noir, chrétien de surcroît. C’est ainsi qu’on rencontre successivement les frères de Sabrina, qui ont tous des avis différents sur la question de son mariage controversé.

On suit aussi Dorcy, son fiancé, et ses propres difficultés à faire accepter ce mariage que peu de personnes semblent approuver.

Finalement, c’est un très beau film, très touchant, qui délivre un magnifique message de tolérance, et d’une façon tellement naturelle, sans artifices et démagogie: ça en fait un film vraiment sincère et beau.

J’en suis la première surprise – j’ai passé les premières minutes du film à me dire que j’allais le détester, tant je ne supporte pas la caméra embarquée d’habitude. (J’aime la sophistication.) Et pourtant, surprise, le film aurait eu un impact tellement moins grand s’il avait été filmé de façon conventionnelle. Le choix de garder tant de choses à l’état brut fait de Rengaine un film réellement sincère.

Musulmans, chrétiens, juifs, et même gays – les clichés et l’intolérance des uns envers les autres sont distillés tout le long, et l’absurdité de cette intolérance n’en ressort que plus efficacement à travers la caméra presque naïve de Djaïdani.

Rengaine est donc un film puissant, libre, touchant et sincère. Une véritable surprise pour ma part, car je ne pense pas que je serais allée le voir si je n’avais pas été invitée à le découvrir.

Ah oui, et grand coup de cœur pour l’actrice Sabrina Hamida, qui joue (son propre rôle?) Sabrina – elle est rayonnante.

Je vous conseille donc vraiment d’aller voir Rengaine – avec ouverture d’esprit et sans préjugés. Normalement, vous devriez être bluffés, et beaucoup rire. Et surtout, ne pas sortir indifférents de la salle.

Et maintenant, place aux résultats du concours! Je vais le faire très simplement, et vous dire merci – vous m’avez facilité la tâche. Il devait y avoir dix gagnants, et comme je n’ai eu que dix participations, tout le monde a gagné! Bravo :)

J’ai envoyé un e-mail aujourd’hui à tous les gagnants: envoyez-moi vite vos coordonnés, pour que je puisse les transmettre à mon partenaire qui vous enverra le lot!

Pour tout ceux qui auraient envie d’aller voir Rengaine, il est sorti cette semaine, soit le 14 novembre, en salles.

Passez une bonne fin de week-end! ♥

+ Merci encore à Charlotte de Supergazol, et à Haut et Court, de m’avoir invitée à voir Rengaine, et de m’avoir permis d’organiser ce concours pour vous!

+ Je suis aussi allée voir le dernier volet de la saga Twilight ce week-end. Heureusement que j’y suis allée avec des amis qui ont le même humour que moi: entre deux bâillements, j’étais en proie à des fou-rires nerveux tant la niaiserie de certaines scènes, situations ou certains dialogues était savoureuse. Un film hautement divertissant donc. Bon, et les scènes d’action sont un peu jouissives, il faut bien l’avouer. Cela dit, pas autant que mon fou-rire de fin, qui coïncide avec la dernière scène…

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire