Neverland

Journal de Bord 26 décembre 2010 Laisser un commentaire

Bienvenue au pays imaginaire…

C’est un peu ça, ici, chez mes parents. Un endroit hors du temps, où il n’y a pas de place pour des soucis d’adulte. On mange, on dort, on rit et dans chaque pièce, il y a un chat, ou un chien. Alors à Noël… C’est encore pire. C’est encore mieux.

Je n’arrive jamais à travailler ou à penser à des choses d’adulte sans grimacer. Et les pages de mon agenda, normalement tellement remplies de pense-bêtes (« réviser la littérature américaine! ») et autres rendez-vous-pas-drôles (« aller chez le dentiste lundi à 17h ») sont vierges le temps de mon séjour. Alors envisager le retour à Paris, d’ici quelques jours, vous vous doutez bien que ça me peine.

Cette année pourtant, j’ai l’impression de ne pas avoir pu, et su profiter de Noël et de ce séjour en famille. Je n’ai pas eu le temps de penser à Noël, malgré mes nombreuses écoutes de christmas carols. Le cœur n’y était pas. Pas autant qu’avant tout du moins.

Alors j’espère que ce n’était que passager, que ce n’était comme ça que cette année, parce que sinon, je crois que cela signifie que j’ai grandi. Et je n’aimerais vraiment pas perdre cet émerveillement enfantin qui, d’habitude, me caractérise plutôt bien.

Sister Winter – Sufjan Stevens
(lien Spotify)

0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

3 Commentaires

  • Répondre Victoria 26 décembre 2010 at 19 h 14 min

    C’est fou, j’ai ressenti exactement la même chose… On croise les doigts pour que la magie et les yeux pétillants reviennent…

  • Répondre cherrylou 26 décembre 2010 at 20 h 33 min

    Je pense que lorsqu’on grandit, nos yeux pétillent moins et il plus compliqué de « faire semblant » d’être enfant. Mais ne t’inquiètes pas, malgré mon grand âge et des moments de doute et de mélancolie (en particulier le soir de Noël), il y a toujours un peu de magie dans l’air!
    Cette année, tu n’as pas eu beaucoup de repos avant Noël, puis le petit chat est parti, bref, des choses qui ne sont pas très rigolotes… Mais tu te rattraperas l’an prochain <3

  • Répondre Isis 28 décembre 2010 at 18 h 06 min

    Lorsque Edwige est partie, pour moi Noel n’était pas ce qu’il devait être.. Beaucoup moins drôle que je l’aurais espéré…